RSS
RSS



 

Partagez|

Alekseï Lazarev - I could not foresee this thing happening to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Alekseï Lazarev - I could not foresee this thing happening to me Mar 27 Fév 2018 - 13:28




Alekseï Lazarev

I haven't said enough and now is too late

Salut à toi lecteur, je me nomme Alekseï Lazarev, mais on me surnomme parfois Aleks, Alek, Alex, Alec, différences à l'écrit mais pas à l'oral. Je suis un lycanthrope et je suis un solitaire. J'ai 35 ans et je suis né(e) le 20 Février 1983 à Saint-Pétersbourg, je suis originaire de Russie. Je suis actuellement célibataire au cœur pris et je suis homosexuel, je me considère comme homme et mon pronom est il. Si tu me cherches, tu peux me trouver à Moscou. Je travaille comme manutentionnaire, du moins pour le moment. Le gouvernement, je m'en méfie. J'appartiens au lycanthrope. Ne te fie pas à mes airs, j'ai quelque compétences et pas des moindres, je suis un bon pianiste,
accessoirement j'ai un doctorat en biologie-chimie
, mais je ne suis pas parfait alors j'ai aussi mes faiblesses, qui sont ma sensibilité, mon indécision, mes nouveaux sens. Ma plus grosse phobie est celle des clowns mais je tire ma force de de mon caractère étrangement. J'ai quelque particularités qui font de moi quelqu'un de différent, comme un tatouage et deux cicatrices. J'ai des ennemis naturels, qui sont les vampires comme j'ai des alliés qui sont un elfe noir surtout et je m'entends bien avec les autres lycans.

Si tu te demandes qui est mon avatar, il s'agit de Sebastian Stan et il a été crée par ROGERS. Pour mon profil et moi pour la fiche. J'affirme avoir bien lu le règlement du forum et j'accepte le fait que mon personnage puisse être amené à mourir au cours du jeu.
Caractère
• Doux et très gentil, cela lui a déjà causé quelques soucis, on l'a déjà pensé naïf, comme si on ne peut pas être doux et gentil sans être naïf. Il ne gobe pas tout ce qu'on peut lui dire, bien au contraire, c'est juste dans sa nature d'être ainsi et de tendre la main aux autres. Un point de son caractère qui n'a pas été affecté depuis sa transformation, il aime toujours aider son prochain dans la mesure de ses capacités. Bien qu'il soit devenu plus violent et bagarreur surtout la pleine lune approchant.
• Optimiste, il essaye toujours de voir le bon côté des choses et des gens, cela l'a sans nul doute un peu aidé lors de sa transformation, relativiser tout ça. Si bien que même si par moment il voit un peu les choses en noir, ça ne lui a jamais mis de sales idées en tête.
• Rêveur, vu comment il a grandi ce n'est pas étonnant qu'il donne l'impression d'être souvent dans la lune, dans son monde. Ce qui est plus un défaut par ailleurs.
• Attentionné, cela va avec le reste au final. Il est quelqu'un d'attentionné même si ce n'était pas avec tout le monde, il aime faire plaisir aux autres par de petits gestes, de petites attentions. Bien que maintenant, il est un poil plus égoïste, disons qu'il n'a personne avec qui partager ses attentions.
• Trop sensible, il était déjà ainsi, à fleur de peau, réagissant facilement à son entourage et trop même. Sa transformation ne l'a pas du tout aidé là dessus surtout pour maîtriser ses nouveaux sens, trop réceptif à tout ce qui peut l'entourer. Il reste du travail à faire sur lui-même mais ça a repris plus ou moins des proportions normales.
• Romantique, là encore tout est lié dans son comportement. C'est un grand romantique même s'il n'y a qu'une seule personne avec qui il pourrait l'être.
• Jovial, s'il avait souvent un sourire au bord des lèvres, était heureux de voir ou rencontrer des personnes, il s'est maintenant refermé sur lui même.
• Grognon, il râle plus facilement et oui il grogne si un truc lui déplaît, un vrai grumpy werewolf. C'est tout à fait lié au fait qu'il est plus refermé sur lui-même.
• Il aime ses petites habitudes, ne pas être brusqué, qu'on le laisse faire et venir à son rythme. C'était déjà présent avant, ça l'est encore plus maintenant. Il a eu du mal à reprendre des habitudes et ne peut plus s'en passer, une routine presque salvatrice on pourrait dire.
• Tout comme il était casanier, n'aimait pas sortir, aller en boite et tout ce genre de choses, un resto, un ciné là d'accord mais plus non. Là encore c'est devenu plus fort depuis sa transformation, son appartement est un peu comme une tanière mais aussi là où il se sent en sécurité.
• Paradoxalement, il aime voyager, voir des pays, des grands espaces, il a une certaine soif de liberté. Qui est toujours là d'ailleurs mais il se refuse à reprendre ses périples, toujours à cause de cette notion de sécurité, d'habitudes. C'est aussi plus pratique, il n'a pas à chercher où aller, quoi faire les nuits de pleine lune.
• Loyal et fidèle, des traits de caractères qu'il avait déjà avant et qui sont toujours bien présents maintenant. Si dans sa vie privée il n'a personne ou presque à qui l'être, au niveau de sa race et même s'il ne veut pas faire partie d'une meute, il ne veut pas aller contre les siens.
• Il était d'une patience d'ange comme on dit, il l'est beaucoup moins maintenant. Moins patient et donc plus impulsif également, plus la pleine lune est proche plus ça ressort d'ailleurs.

Anecdotes
• C'est un grand lecteur, il aime énormément lire un peu de tout, il lui arrive aussi d'écrire. Des nouvelles surtout, quelques poèmes, il aurait bien tenté d'écrire un roman plus jeune mais ça lui est passé ou plutôt il n'en voit plus l'utilité.
• Il a appris à jouer du piano et il en joue toujours de temps à autres, plus généralement il aime la musique et s'il apprécie plus particulièrement le rock, il peut écouter de tout. Il marche beaucoup au coup de cœur.
• En plus de sa langue natale, le russe, Alekseï parle le danois qu'il a appris en vivant au Danemark, appris grâce à son meilleur ami. Des voyages que ses parents ont pu faire quand il était jeune, il avait commencé à apprendre l'anglais, langue soit disant universelle et finalement il a continué à l'apprendre.
• Lui qui était toujours tiré à quatre épingle, toujours bien habillé, coiffé et rasé, il est maintenant plus négligé, plus sauvage. Sa barbe n'est plus vraiment rasée mais il la garde entretenue. Ses cheveux ont poussés, bien qu'il ait toujours eu les cheveux un peu longs, là ils le sont sans doute de trop. Maintenant, il s'habille plus souvent en jean et tee-shirt, régulièrement une casquette sur la tête, essayant d'être passe-partout voir invisible.
• Le tatouage qu'il porte à l'intérieur du poignet droit est nouveau, il a été fait lors de son installation sur Moscou. Une encre magique qui lui permet de supporter la transformation et le retour à la normale. Son tatouage représente un croissant de lune avec au dessus deux courtes lignes, le tout en noir. Le croissant de lune pour montrer son appartenance aux lycanthropes malgré son souhait de rester un solitaire, c'est son moyen de montrer qu'il n'ira jamais contre la meute. Une sorte de pass si on peut dire ça ainsi, un accord avec l'Alpha, s'il a choisi le croissant de lune c'est de lui-même, le dessin était libre. Les deux lignes quant à elles sont là pour représenter les deux personnes qui seront dans son cœur à tout jamais même s'il n'est plus près d'elles : sa sœur et son meilleur ami.
• Il possède un doctorat en biologie, chimie. Il voulait être chercheur mais ne voulait pas que ses recherches amènent des conflits.
• Pendant ses études, il a commencé à boire du café, il a arrêté depuis sa transformation, un excitant sur un lycan : mauvaise idée, mais ça lui manque alors il s'autorise une gorgée ou deux de temps à autres. L'alcool, il en a toujours bu que très peu et le supporte assez mal, vite ivre.
• Il porte maintenant deux cicatrices. La première sur l'avant-bras gauche, les traces des crocs de sa morsure, celle-ci est pratiquement invisible même s'il a l'impression qu'on ne voit que ça. La seconde se tient en diagonale dans son dos, des traces de griffes d'un autre lycan, une sale blessure mal guérie, celle-ci est on ne peut plus visible par contre.
• Il n'a pas beaucoup de conquêtes à son actif et ça pour deux raisons, déjà parce qu'il n'est pas un coureur de jupons, il n'est pas un charmeur, un fonceur mais surtout et avant tout parce qu'il est profondément et éperdument amoureux de son meilleur ami depuis le collège. Tout comme il ne s'est jamais mis en couple toujours « à cause » de ses sentiments pour son meilleur ami mais aussi par peur d'être blessé, de souffrir et de ne jamais pouvoir s'en remettre.
• Quand il se faisait draguer ou charmer, il voyait bien Odin débouler comme s'il était jaloux, prenant ça pour une manière de le protéger. Style ce mec est pas pour toi. Il pouvait pas voir que ses sentiments étaient réciproques, après tout il connaît Odin qui ne cache jamais ce qu'il ressent donc autant éviter de ce faire des films. Il ne disait trop rien au départ avant de finalement rembarrer son meilleur ami, je suis assez grand pour prendre mes propres décisions, arrête de t'en mêler. Surtout qu'Odin était plus ou moins casé ou toujours entre deux conquêtes.
• Il se considère comme homosexuel uniquement parce qu'il a tenté de sortir avec une fille, elle était pourtant mignonne mais l'a laissé de marbre même après un baiser. Il a fallu que ça soit sa sœur aînée qui lui fasse prendre conscience qu'il était sans doute homosexuel et oui en effet les hommes arrivent à le réveiller mais bon il n'y en a qu'un qui compte.
• Sans être un géant, il n'est pas petit pour autant mesurant 1m85. Tout comme s'il faisait du sport avant pour se garder musclé et en bonne santé, cela n'a jamais été à l'excès et maintenant, disons que sa nature fait de sorte qu'il reste ainsi. Bien qu'étant un poil plus musclé qu'avant, on peut être sûr que ce n'est pas de la gonflette chez lui.
• Il est sans doute celui qui connaît le mieux Odin dans tout ce qu'il montre aux autres mais aussi son côté sensible qu'il cache bien profondément. Alekseï trouve cela dommage d'un certain côté mais de l'autre il est peut-être le seul à savoir comment est vraiment l'homme qu'il aime. Ce qui a sans nul doute aidé à ce qu'il soit aussi éperdument amoureux et que ça dure plus de vingt ans après. Il l'a toujours aidé et soutenu dans tout ce qu'il entreprenait ou même quand sa famille a volé en éclat, le réconfortant à sa manière également.

Dons, pouvoirs, capacités
• Transformation : Uniquement à la pleine lune. Alekseï se transforme en une sorte de loup, mi-humain, mi-animal progressant sur ses pattes arrières. La transformation ne lui fait pas gagner que de la force mais aussi quelques centimètres et du poids.
• Agilité : Une fois transformé malgré sa taille et son poids, il est un vrai acrobate avec une habilité et une souplesse étonnante, liée à sa force il peut grimper à des arbres ou même des murs avec des aspérités. Il est capable de bonds prodigieux et de se retourner en vol. En humain, il garde une certaine part d'agilité et de souplesse, allant jusqu'à une démarche plus animale, plus souple et légère.
• Sens accrus : Sous sa forme de lycan ce n'est pas seulement cinq mais six sens qu'il possède, les cinq premiers sont exacerbés à haut level et le sixième concerne la perception de l'au-delà pouvant ainsi percevoir les fantômes, les esprits etc mais aussi toutes les petites créatures invisibles à l'oeil humain. Le reste du temps, le sixième sens ne lui est pas accessible et les cinq premiers sont plus développés que la moyenne. Il perçoit plus facilement des détails qui échapperaient à un humain normal, plus sensible au toucher également ou une odeur flottant dans l'air et il peut en retracer l'origine.
• Force accrue : Le soir de la pleine lune mais aussi trois jours avant et trois jours après, il a une force quatre fois supérieure à celle qu'il peut avoir normalement, lui permettant de soulever et déplacer de très lourdes charges. Humain, sa force reste deux fois supérieure à celle qu'il pouvait avoir avant d'être un lycanthrope.
• Venin : Il n'a pas vraiment de venin mais son sang est plus que toxique agissant comme tel sur ceux qui ne sont ni humains, ni elfe, ni polymorphes, ni sorciers.
• Chasseur/traqueur : Transformé il est capable de suivre une piste sur des kilomètres avant de se fatiguer ou de perdre la trace. Humain, son odorat restant bien plus développé, il peut suivre une piste mais sur de bien plus petites distances et c'est plus aléatoire, plus facile d'être déconcentré.
• Sens de la famille : Soit disant que les lycans sont très soudés mais ne faisant pas vraiment partie d'une meute, il doute que cela puisse s'appliquer à sa sœur aînée, une raison de plus de se tenir loin d'elle surtout s'il devait se transformer près d'elle. Ceci étant encore plus valable pour son meilleur ami. Prudence est mère de sûreté comme on dit.
• Vieillissement ralenti : Ô joie que de savoir qu'il survivra aux seules personnes à qui il peut tenir même s'il est à des milliers de kilomètres d'eux. Pour autant il ne peut rien faire contre et sait qu'il pourra vivre plus de cent ans, peut-être même 200 ans.

Le gouvernement et moi

Il savait déjà comment la Russie pouvait être au niveau des droits des humains et tout ce qui va avec, russe de naissance, il avait gardé un œil sur l'évolution du pays. Il n'a donc pas été surpris en y arrivant, à vrai dire il est même venu là exprès, songeant que personne ne viendrait l'y chercher. Bien que ça ne soit pas la seule raison à sa présence sur sa terre de naissance.
Pour autant, il n'aime pas du tout comment les humains peuvent être traités, ça le débecte, comment pourrait-il en être autrement alors qu'il est un jeune lycan et que toute sa famille est humaine, sans parler de son meilleur ami. Il se dit que sans doute plus tard, il repartira de la Russie, quand il sera plus stable, après tout cela fait à peine un an qu'il a été mordu. Ou alors aider d'une manière ou d'une autre mais il ne sait pas comment s'y prendre en fait. Il cherche surtout à se faire oublier, ne pas se faire repérer, même si par choix il reste un solitaire, c'est aussi par choix qu'il côtoie d'autres lycans. Il cherche encore sa place dans la société pour tout dire.
Parfaitement au courant des problèmes entre les « siens » et les vampires, il a vu d'un mauvais œil l'arrivée au pouvoir de la nouvelle présidente. Une vampire qui à peine élue semble, de son point de vue, ne rien faire pour arranger les choses, au contraire même les rues sont de plus en plus dangereuses même pour lui avec sa nature.

Heaven
Je n'aime pas vraiment parler de moi, est-ce que ça compte ? Sinon le forum j'avais connaissance de l'ancienne version et Odin m'a totalement séduite avec la refonte. Genre bam le coup de cœur quoi

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Alekseï Lazarev - I could not foresee this thing happening to me Mer 28 Fév 2018 - 4:34


Histoire

citation.



CHAPITRE I.
Alekseï est né dans la ville de Saint-Pétersbourg, russe de naissance comme toute sa famille qui était implantée là. La famille Lazarev n'y sera pourtant pas resté bien longtemps après sa naissance, les parents embarquant leurs deux enfants pour partir sur les routes. Il a mis bien des années à en comprendre les raisons, de simples humains en russie autant dire que tout et n'importe quoi pouvait leur arriver à chaque coin de rue. Lui petit ce qu'il voyait, c'était uniquement de magnifiques paysages, de nouveaux pays, cultures, traditions et tout ce qui va avec alors que ses parents cherchaient surtout où s'installer avec leur famille tout en ayant envie de voir un bout du monde. Il a grandi ainsi de pays en pays, parlant majoritairement sa langue de naissance mais apprenant aussi un peu l'anglais, ce qui ouvrait bien des portes visiblement. Sa scolarité aurait pu être chaotique et qu'il n'apprenne rien ou pas grand chose, sauf que les parents Lazarev enseignaient eux-même à leurs enfants et Alekseï montra assez rapidement des facilités d'apprentissage. Sa sœur de deux ans son aînée était là également à veiller sur lui, à l'aider avec ses devoirs quand leurs parents ne pouvaient pas assurer l'école. Ou alors ils pouvaient tous les deux aller quelques temps dans une école avant de repartir sur les routes.

En parlant de sa sœur, elle a toujours été là pour lui, pour veiller sur lui et l'aider, une deuxième maman. Ils ont toujours été très proches et Alekseï ne pouvait pas imaginer sa vie sans sa sœur près de lui. Bien que des fois ses attentions pouvaient être presque de trop et qu'il lui a souvent dit d'arrêter, qu'il pouvait se débrouiller tout seul. Avant d'abandonner plus ou moins et de se faire une raison, elle est comme ça, il n'y a rien à y faire.

Il pourrait vous parler longuement des pays qu'il a visité, de tout ce qu'il a pu y voir ou y faire, il en a des histoires là dessus et à l'occasion, il en raconte une anecdote ou une autre. Mais il y aurait tellement à dire, qu'au final on pourrait s'y perdre même lui, ce qu'il faut surtout retenir c'est que ça lui a forgé son caractère dans les bons et les mauvais points. D'ailleurs Alekseï pensait que ça continuerait ainsi longtemps, il y avait pris goût à cette vie de bohème, jusqu'à ce que la famille arrive au Danemark. Lui avait l'âge d'entrer au collège et sa sœur aurait déjà dû y être. Il sait maintenant que ce n'était pas que le pays et ses droits sur le humains qui les a fait s'installer là mais aussi que ses parents voulaient qu'il puisse suivre une éducation normale lui et sa sœur. Pourtant le jour où ses parents leur ont annoncés que cette fois ils s'installaient là définitivement, Alekseï les a regardé l'air de dire « mais oui bien sûr jusqu'à la prochaine ». Il n'y croyait pas, il était convaincu qu'un jour ou l'autre la famille bougerait de nouveau.

Des géants, tous des géants pour lui les autres enfants du collège, surtout qu'à l'époque il n'avait pas encore pris de centimètres et était plutôt mince pour ne pas dire maigre. La barrière de la langue n'aidait pas du tout, ce n'était pas la première fois d'ailleurs et son anglais trop mauvais pour l'aider. Les moqueries des autres, ce n'était pas non plus une nouveauté pour Alekseï qui semblait s'en moquer comme à son habitude même si ça le touchait énormément, déjà trop sensible à cette période. Oui là il n'y a pas besoin de parler la langue pour saisir les moqueries avec les regards qui parlaient tout aussi sûrement que des mots, comme les petits rires étouffés sur son passage. Puis il y a eu cet autre collégien, Odin, allez savoir pourquoi mais avec lui Alekseï avait du répondant même s'ils ne se comprenaient pas vraiment au départ. Du moins pas avec des mots, c'était les regards d'Odin qu'il déchiffrait plus ou moins, non mec je ne te regarde pas de travers, lâche moi. Toujours sans savoir pourquoi, même encore maintenant, Odin a décidé de le prendre sous son aile et de l'aider. Ah bon d'accord mais tu sais je ne vais pas rester et ce que disent les autres je m'en fous. Alekseï ne sera jamais reparti et Odin a continué à l'aider rien que pour apprendre le danois, ce qui n'allait pas sans crise de fou rire de l'un ou de l'autre. Ils sont vite devenus proches tous les deux, Odin devenant son premier véritable ami.

Finalement, Alekseï avait un peu de retard dans sa scolarité mais entre ses facilités d'apprentissage et l'aide d'Odin pour combler la barrière de la langue, il a pu tout rattraper assez rapidement. Cela aura commencé par tout ce qui est mathématiques, physique/chimie, une formule est une formule et ça dans toutes les langues du monde. Puis toutes les autres matières ont suivies, passant d'élève moyen à très bon élève. Faut dire qu'en plus il était studieux et ne sortait pas des masses contrairement à bien d'autres jeunes de son âge. Ses études, sa famille mais aussi un petit travail pour pouvoir se payer des extra, faut dire que sa famille était loin de rouler sur l'or alors forcément pour les quelques soirées cinés, les livres qu'il voulait lire et toutes ces petites choses, il avait décroché un petit job. Se mettant également à faire un peu de sport, du footing surtout, un peu de pompes et abdos, son but n'était pas de devenir super musclé ou de vider un trop plein d'énergie ou de hargne. Non il voulait juste essayer de compenser ses différences d'avec les autres, même s'il avait pris des centimètres même s'il devenait un jeune homme au physique agréable.

C'est quelque part entre le collège et le début du lycée qu'Alekseï aura découvert ce qui se cachait réellement derrière ce départ de Russie quand il était petit. Un jour ou son père lui aura fait une réflexion hargneuse parce qu'il était toujours collé à Odin pendant les cours. C'est le petit fils d'un Dieu, comment peux-tu le laisser approcher, un jour il se retournera contre toi. Ah. Papa, c'est comme ça et pas autrement. Oui il ne comprenait pas du tout et son père ne l'avait pas aidé sur ce coup là, il a ruminé pendant un temps. Alekseï connaissait l'existence des créatures, oui bien évidemment mais il n'avait jamais été curieux là dessus et encore moins sur les divinités. C'est que la famille Lazarev n'était pas croyante du tout, il a compris pourquoi en se décidant à interroger ses parents. Ta sœur et toi, on vous laisse faire vos erreurs mais vous pigerez vite comment sont vraiment les créatures. S'en est suivi une longue propagande anti-créatures et ce qu'il se passait en Russie réellement, de la haine à l'état brut de la part de ses parents. Qui visiblement n'avaient quand même pas osé lui interdire d'approcher Odin, heureusement d'ailleurs, il n'aurait jamais pu s'y résoudre.

Le lycée, les choses continuaient tranquillement, toujours plus proche d'Odin, un peu trop sans doute. Alekseï n'a rien venu venir, n'a pas vu que ses sentiments pour son meilleur ami avaient changés. C'est un jour en rentrant chez lui et en le voyant avec cette fille à son bras et ce qu'il en a pensé que ça a commencé à faire son chemin dans son esprit. Ils avaient quoi ? Seize ans par là. Pourquoi elle, il la regarde comme ça et pas moi ? Hum. C'est quelques temps après, qu'il a laissé une fille l'approcher, pourquoi lui ne testerait-il pas après tout ? Surtout qu'elle était mignonne. Alekseï ne s'était jamais posé la question jusque là, pensant qu'il devait être pansexuel, après tout il était capable de reconnaître la beauté aussi bien chez les hommes que les femmes donc. Ce qui avait commencé avec Odin maintenant qu'il a le recul pour le dire, trouvant son meilleur ami -et sans vouloir faire de jeu de mot- beau comme un Dieu. Donc oui cette fille, ils sont allés au cinéma ensemble, ils ont échangés un baiser mais en fait rien, aucune envie de plus. Ah. Il lui aura fallu une longue conversation avec sa sœur pour qu'il comprenne qu'en réalité il devait être homosexuel. C'est elle aussi qui l'aura aiguillé vers ses vrais sentiments envers Odin, perspicace sa sœur, elle a compris avant lui qu'il est amoureux d'Odin depuis le collège.

Pourtant Alekseï n'a rien fait, il n'a pas bougé, il n'a pas essayé de le dire à Odin. Même s'ils étaient plus que proches, même si Odin cherchait souvent le contact avec lui, qu'ils avaient l'un envers l'autre des gestes que de simples amis n'ont pas normalement...il n'a pas bougé. La peur de perdre son meilleur ami et son seul véritable ami, les autres étaient plus des camarades que des amis. Il avait Odin, il avait tout. Pourquoi serait-il allé chercher plus loin ? Pourquoi aurait-il pris le risque de le perdre, qu'Odin ne partage pas ses sentiments. Surtout qu'en même temps, Alekseï n'était pas aveugle, il voyait bien que son meilleur ami enchaînait les histoires sans lendemain, les conquêtes en tout genre. Même plus tard en grandissant encore, même quand Odin semblait vouloir se caser plus ou moins. Comment Odin pourrait s'intéresser à lui de cette manière ? Il n'aura jamais vu que c'était plus que réciproque, il n'aura jamais vu tous les signes qu'Odin a pu lui envoyer, aveugle là dessus.

Après le lycée, la fac où il suivra Odin, les sciences ça lui allait parfaitement. Ce qui pouvait sembler étrange avec son tempérament rêveur et sa propension à laisser penser qu'il était un littéraire. Mais c'était logique pour Alekseï, il était à l'aise dans ce domaine là et il n'avait pas forcément d'envie d'un métier ou d'un autre alors oui pourquoi pas faire la même chose que son meilleur ami. Et cerise sur le gâteau, ça faisait plaisir à ses parents qui voyaient déjà toutes les possibilités d'avenir, de lutte contre les créatures, au moins ils ne lui disaient plus rien sur ses fréquentations. La biologie, la chimie, ça lui plaisait, il pigeait rapidement et il aidait, soutenait Odin dès qu'il voyait son ami avoir du mal. Une patience infinie même quand Odin pouvait s'agacer parce qu'il ne comprenait pas en deux secondes, toujours là pour Odin de toute manière. Le comportement intransigeant d'Odin semblait glisser sur lui et si son ami allait trop loin il le lui disait, le remettait en place s'il le fallait.

En parallèle et même éperdument amoureux d'Odin, Alekseï a commencé à sortir de sa bulle, se disant qu'il ne pouvait rester enfermer dans ce déni. C'est que dès qu'il était avec Odin, il faisait abstraction de tout le reste, il était doué pour ne pas voir tous les hommes et toutes les femmes qui gravitaient autour de son meilleur ami. Il avait ses sentiments mais ne pouvait rien en faire alors il a commencé à fréquenter d'autres personnes, à s'ouvrir à elles. Laissant des hommes l'approcher, le draguer, c'était réconfortant quelque part de voir qu'on peut plaire. Pourtant, il voyait bien Odin débouler comme s'il était jaloux, prenant ça pour une manière de le protéger. Style ce mec est pas pour toi. Très protecteur son ami et ce n'était pas nouveau, pourtant là encore il n'a rien vu, après tout Odin ne cachait jamais ce qu'il ressentait donc autant éviter de ce faire des films et penser à plus. Il ne disait trop rien au départ avant de finalement rembarrer son meilleur ami, je suis assez grand pour prendre mes propres décisions, arrête de t'en mêler. Même si cela s'est produit plusieurs fois, oui il a fini par l'envoyer promener, ils se seront disputés pour la première fois. Odin arrêtant de venir s'en mêler comme ça, Alekseï pensait qu'il avait compris.

Ce n'est pas pour autant qu'Alekseï a multiplié les conquêtes, trop romantique pour cela, lui voulait du solide. En plus du fait qu'il ne voulait pas se mettre en couple, il ne voulait pas être blessé et souffrir, il savait qu'il aurait eu du mal à s'en remettre. De plus inconsciemment, aucun homme ne pouvait arriver à la cheville d'Odin, mais ça il ne l'a compris que récemment. Sans oublier que ses études lui prenait tout son temps libre, il continuait à travailler en parallèle pour pouvoir se prendre un logement et être indépendant. Les seules sorties auxquelles il pouvait vraiment répondre c'était des invitations d'Odin pour un cinéma ou un restaurant ou des demandes de sa sœur aînée. De longues études, là encore il a poussé jusqu'au doctorat, le même que celui d'Odin pour changer, onze années de dur labeur avant d'enfin en voir le bout.

Son doctorat en poche, leur doctorat même, Odin qui l'invite à une soirée pour fêter ça. Alekseï a un poil hésité, pensant au départ que son ami voulait faire ça en grande pompe mais non juste une soirée entre eux, posée, tranquille. Inutile de préciser que ça lui allait plus que parfaitement comme idée, être seul avec Odin, pouvoir en profiter. Profiter des petits gestes qu'ils pouvaient avoir sans que ça n'aille jamais plus loin. L'alcool, il n'en buvait que très, très peu, ce n'est donc pas étonnant, qu'après ne serait-ce que trois verres, Alekseï voit ses inhibitions, ses barrières s'envoler. Toutes ces années à tout faire pour qu'Odin ne remarque jamais qu'il est amoureux de lui, toujours à cause de cette peur de le perdre. Pour que tout s'en aille au moment même où Odin a franchi ce pas, que son ami est venu capturer ses lèvres et oui bien sûr que oui il a été plus que réactif à ce baiser. Des années qu'il en rêvait de ce moment, des lèvres d'Odin sur les siennes, douces et chaudes comme il les imaginait. Un baiser en appelant un autre avant de se trouver pleinement, de finir dans le lit, une nuit magique. Jusqu'à s'endormir dans les bras de l'homme qu'il aime depuis si longtemps, blottit contre lui, la fatigue, sa sensibilité et l'alcool aidant, Alekseï a sans nul doute sombré bien plus vite. Épuisé et comblé. Le réveil aura été autrement plus difficile et le retour sur terre plus que violent, trop pris par la fin de leurs études, il n'avait pas vu qu'Odin sortait déjà avec quelqu'un. Cette personne arrivant au petit matin, les trouvant au lit. Il n'aura pas cherché plus loin, il s'était levé, habillé en quatrième vitesse avant de se sauver, ne laissant pas le temps à Odin de dire quoi que ce soit. Alekseï aura mis du temps avant de pouvoir reparler à Odin et jamais de cette soirée. Comment aurait-il pu expliquer qu'il a vu de possibles espoirs s'effondrer, expliquer que tout en étant trop sensible il ne pleurait jamais sauf ce jour là où il avait pleuré toutes les larmes de son corps. Il en a mis du temps pour pardonner à Odin et se pardonner également, le pardonner parce qu'il s'est du coup persuadé qu'il n'était qu'une case de plus dans les conquêtes de son ami. Se pardonner parce qu'il s'est laissé faire, parce qu'à cause de lui Odin avait trompé cette personne. Faut dire que c'est plus qu'important la fidélité pour lui.

Il aura fallu une très longue conversation avec sa sœur pour qu'Alekseï arrive à reparler à Odin, à lui pardonner et se pardonner également. Qu'elle lui fasse voir les choses autrement, lui demandant s'il avait su qu'Odin avait quelqu'un, est-ce qu'il aurait pu résister...Non il n'aurait jamais pu résister. Il aura fallu encore longtemps pour que leur relation revienne à la normale entre eux, tout en ayant un côté différent pour Alekseï, plus amoureux que jamais. Après tout, même encore à ce jour, cette nuit a été la plus belle de sa vie, il ne pourra jamais l'oublier. Différent aussi parce qu'il avait remis certaines choses en question du côté professionnel, le temps filait et pourtant il n'était pas pressé de voir ses recherches avancer, il ne voulait même plus être chercheur. Alekseï avait même envisagé pendant un temps de repartir en voyage. Il n'avait jamais cessé depuis le lycée de regarder du côté de la Russie, de prendre la température sur ce qu'il s'y passait. Ce qu'il se passait partout dans le monde pour les humains et même aussi pour les créatures. Il n'avait pas spécialement envie que ses recherches entraînent des guerres et compagnie, que des créatures soient écrasées. Mais il ne voulait pas non plus que les humains le soient. L'égalité, une notion qui lui plaisait et qu'il voyait possible, trop rêveur on a dit.

Alekseï approchait de ses 34 ans et finalement, il avait commencé à voir quelqu'un. Enfin avec lui cette notion semblait étrange mais peut-être qu'il était prêt finalement à franchir un cap, pas à oublier Odin parce que c'était impossible mais peut-être à tenter quelque chose de durable. Ce que sa sœur savait parfaitement d'ailleurs, elle connaissait son petit frère par cœur après tout. Elle a essayé de lui ouvrir les yeux, de lui dire qu'il fallait qu'il arrête d'être idiot, qu'il devait se lancer avec Odin et personne d'autre. Mais si je le perds définitivement ? Arrête d'avoir peur, au pire il te dira non mais tu ne le perdras pas, il sera toujours là. Il n'était pas très convaincu mais après tout sa sœur ne lui avait jamais donné de mauvais conseils jusque là. C'était décidé, il parlerait à Odin et quoi de mieux que le soir de son anniversaire pour cela, quitte à prendre un tournant dans sa vie, autant que ça soit à l'occasion de son anniversaire. Le renouveau d'une année de plus au compteur, ça lui plaisait bien cette notion. Il devait se rendre chez Odin ce soir là, il s'était préparé pendant des heures, pire qu'une fille, nerveux malgré sa décision. Et ce putain de destin en a décidé autrement pour lui, il ne sera jamais arrivé jusqu'à chez Odin.

Les cycles de la lune, Alekseï n'y avait jamais vraiment prêté attention, le Danemark étant plus que tranquille et vivant en ville, pourquoi s'en soucier ? Les attaques de créatures étaient pratiquement inexistantes en ville alors même s'il vivait un peu excentré, au calme, il ne s'en souciait pas. C'est en rejoignant sa voiture ce soir là que le pire s'est produit, il a été attaqué par un lycan, il a vu sa dernière heure arriver. Forcément, il savait quand même que les lycanthropes pouvaient avoir tendance à manger des humains les soirs de pleine lune. La douleur l'avait fait hurler et il était à moitié dans les vapes, au point de croire qu'il avait rêvé avoir vu arriver cinq autres lycans, chassant celui l'ayant mordu à l'avant-bras gauche. Cette nuit là il s'est traîné plus loin, impossible pour lui de savoir où il finissait, il avait juste senti la  bête arriver en lui et toujours plus de douleur, jusqu'à sa première transformation. Se réveillant le lendemain à des kilomètres de chez lui avec plus aucun souvenir juste des réminiscences de cette douleur, il n'a même pas de mots pour la décrire la douleur. Il n'était pas idiot, il n'a pas mis longtemps à faire le rapprochement et la marque sur son avant-bras gauche était toujours là. Il était encore fiévreux, en sueur, déboussolé par tout ça, il en a mis des heures à récupérer assez pour avoir des pensées cohérentes. Enfin...

C'est une peur panique qui s'est emparé de lui en prenant vraiment conscience de ce qu'il venait de devenir. Un monstre qu'il a pensé, un animal. Il avait beau apprécier les créatures, en devenir une lui-même lui a mis le cerveau à l'envers. Il n'aurait plus jamais une vie normale. Ses parents allaient le renier voir essayeraient de le tuer. Une pensée en entraînant une autre même sa sœur allait le rejeter alors même qu'il savait qu'elle n'avait rien contre les créatures. Odin ? Pareil, il ne se voyait pas approcher d'Odin même en restant son ami, il allait le perdre, se faire rejeter aussi et tout plutôt que d'être rejeté. Tout plutôt que voir du dégoût dans les yeux de l'homme qu'il aime et dans ceux de sa sœur. Entre avoir des connaissances chez les créatures, voir des amis et supporter que son meilleur ami en soit une aussi ? Il n'a vu aucune solution pouvant le sortir de là, il n'aurait jamais pu supporter tout ça. Il a, alors, fait la seule chose s'imposant à son esprit : fuir.

Alekseï est rentré chez lui, attrapant une valise dans laquelle il a enfourné autant d'affaires que possible, embarquant avec lui, les livres les plus précieux de sa collection, ceux qu'Odin a pu lui offrir. Il a pris son passeport, ses papiers avant de passer à sa banque pour sortir autant d'argent que possible. Faisant peur à la caissière par la même occasion, oui merci, je sais que j'ai une tête de déterré. Du liquide, tout payer en liquide pour disparaître et ne jamais être retrouvé. Son téléphone, il l'avait sur lui, désactivant le GPS, le mettant sur silencieux alors même qu'il avait commencé à recevoir des appels de sa sœur et d'Odin. Direction l'arrêt de bus le plus proche, direction le sud en premier lieu avant de prendre un avion pour rallier la Russie. Cela s'était imposé à son esprit, partir en Russie, il pensait qu'il pourrait éventuellement y retrouver de la famille lointaine, quelqu'un ayant été transformé lui aussi. Quelqu'un qui pourrait le comprendre. Mais aussi quel meilleur endroit que la Russie pour qu'aucun humain ne vienne le chercher ? Jamais Odin ou sa sœur seraient assez fous pour s'y risquer. Forcément, il l'avait eu le message d'Odin, non tu ne me retrouveras pas, tu ne me ramèneras nul part. Le pire sans doute c'est qu'il a gardé son téléphone, il a eu tous les messages d'Odin ou de sa sœur, tous sans exception, il n'y a jamais répondu, il s'est contenté d'attendre que sa ligne soit coupée. Au fil des jours, il s'est rendu compte qu'il est aussi parti pour les protéger tous les deux de lui, de ce qu'il est devenu. Quitte à ce qu'ils se fassent du souci sur le coup, c'était toujours mieux que les problèmes qu'il allait leur amener et ils avaient leurs vies tous les deux, ils l'oublieraient au bout d'un moment, non ?

Saint-Pétersbourg, c'est là qu'il a débarqué, se mettant directement à chercher un lieu où passer la nuit avant de pouvoir se mettre à la recherche d'une potentielle famille. Il a passé plusieurs jours dans cette ville, allant de désillusions en désillusions. Déjà parce qu'il n'aura retrouvé personne mais aussi parce qu'entre ce qu'il voyait de loin et la vraie vie en Russie il y a un fossé. Il est pourtant resté en Russie mais aura quitté assez rapidement sa ville natale, se mettant en tête de s'éloigner de toute population avant la prochaine pleine lune mais aussi de visiter son pays. Quoi qu'il en dise ses racines sont ici et pas ailleurs même s'il avait une relative belle vie au Danemark. Sans oublier qu'il voulait continuer à faire profil bas, à se cacher, on ne sait jamais après tout.

Alekseï a passé les six premiers mois à voyager à travers la Russie, perdant les pédales par moment, n'arrivant pas à réguler ses nouveaux sens, ça le mettait dans des états pitoyables. Ne supportant pas non plus les transformations, sentir tout son corps se déchirer de l'intérieur pour prendre une nouvelle forme. Ne supportant pas les black-out que ça pouvait entraîner, ne pas savoir ce qu'on peut faire pendant une nuit entière a de quoi rendre fou, surtout quand on se réveille le lendemain matin les mains pleines de sang. Pire encore se réveiller et voir les restes d'un corps humain, non loin. Il a déraillé totalement, à en devenir suicidaire, à se jeter « dans la gueule du loup », à chercher la merde. Et la merde il l'a trouvée, il y a six mois de ça avec un autre lycanthrope solitaire, pas si loin de Moscou que ça d'ailleurs. Un combat qui a failli lui coûter la vie, s'ils n'avaient pas été interrompus et suffisamment calmé par des elfes passant par là. Dont un plus particulièrement qui vivait à Moscou même, enfin ça il ne l'a su que le lendemain en se réveillant avec une profonde marque dans son dos. C'était à deux doigts qu'il se produise pire encore. Cet elfe noir n'a pas pu vraiment le soigner et il a refusé tout soin également, une sorte d'électrochoc mêlé aux paroles, à l’apaisement qu'il ressentait de la part de cet homme.

Deux mois, deux longs mois avant de totalement guérir même s'il en garde la trace. Deux longs mois à daigner écouter les conseils de l'elfe qui aura souvent eu le droit à des reniflements de dédain. Et à un Alekseï plus grognon que jamais. C'était il y a quatre mois de ça, ils sont devenus plus ou moins amis, pourquoi lui, pourquoi eux, il n'en sait rien et ne cherche pas à comprendre. Il lui est juste plus que reconnaissant, c'est grâce à lui qu'Alekseï s'est stabilisé sur Moscou, l'y accompagnant simplement au départ avant de rester y vivre. Il aura aidé le lycan à trouver un boulot, à trouver un appartement aussi, jamais bien loin pour l'aider à prendre le contrôle sur tout ce qu'il ressent. Peut-être est-ce sa sensibilité ou autre qui fait que l'elfe l'aide. Alekseï n'en est pas sûr du tout et n'ose pas le lui demander, surtout qu'ils se complètent bien niveau caractère. Aucune ambiguïté non plus, Alekseï finissant par se confier sur ses sentiments envers Odin même s'il ne le reverra plus jamais. Il y a encore du chemin à faire mais le lycan s'accepte en tant que tel, ses émotions et sentiments sont revenus à des proportions normales. Son métier l'aide aussi, manutentionnaire, ça lui vide l'esprit de devoir porter des charges lourdes toute une journée. Ses nouvelles habitudes aussi y sont pour beaucoup, il a fait de son appartement une vraie tanière ce qui fait bien rire son ami. Qui au passage essaye de l'attirer vers le même métier que lui : détective, lui disant qu'ils feraient un bon duo mais Alekseï n'est pas du tout décidé pour le moment. Pas alors qu'en parallèle, il veut toujours faire profil bas, sait-on jamais si on le cherche encore, il a peut-être fuit mais il connaît Odin et son caractère. Faire aussi profil bas vis à vis du nouveau gouvernement et de tout ce qui rapporte aux vampires, aux guerres de clan qui rodent plus ou moins dans la pénombre.

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Alekseï Lazarev - I could not foresee this thing happening to me Mer 28 Fév 2018 - 21:25

❤️

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Alekseï Lazarev - I could not foresee this thing happening to me

Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Lazarev - I could not foresee this thing happening to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» [RP Privé] i see thing that nobody else see
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis
» Andrew De Oldenbourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Sonata :: Wanted Dead or Alive :: Le passeport :: Bienvenue parmi nous-