RSS
RSS



 

Partagez|

Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Mar 13 Mar 2018 - 14:59


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

« Listen baby, ain't no mountain high. Ain't no valley low, ain't no river wide enough baby. If you need me call me no matter where you are, no matter how far don't worry baby, just call my name I'll be there in a hurry, you don't have to worry. 'Cause baby there ain't no mountain high enough, ain't no valley low enough, ain't no river wide enough to keep me from getting to you babe »
Sortir, ça lui permettrait de se ressaisir aussi, refaire le point au calme sur tout ce qu'il s'était passé entre eux depuis qu'il l'avait retrouvé. Il avait reçu un "je t'aime" en partant, c'était curieux parce que pour une fois qu'il recevait ces mots, il les retournait. Il les avait souvent reçu de diverses personnes et c'était toujours un "ouais" ou "à toute" qu'il répondait. Là, c'était un "je t'aime aussi". Faire le point, c'était sur la route du retour qu'il pouvait aussi le faire, une fois son portable rangé, la batterie presque à plat de toute façon. Il l'avait enfin retrouvé et là où il aurait aimé l'engueuler, lui passer une soufflante, l'engueulade de sa vie, il n'avait rien pu faire. Trop en proie à cette boule d'émotions et la tête de chien battu de l'homme qu'il aimait. Il n'était pas sadique non plus et les airs qu'il avait vu lui avaient donnés l'impression qu'il avait assez souffert pour en rajouter en plus de tout ça. Mais oui il réfléchissait à tout ça, à si cela valait la peine de tout quitter ou si Aleks ne s'échapperait pas à nouveau. Aleks avait quand même brisé cette confiance entre eux et ça, Odin ne pouvait pas lui pardonner facilement et rapidement, cela devrait se reconstruire avant qu'il passe l'éponge. Leur amitié, pour lui, dépassait tout ça, normalement, Aleks même dans sa panique aurait du le savoir, qu'Odin aurait toujours été là pour lui quoi qu'il puisse arriver, ils se l'étaient toujours dis. Ca allait mettre un moment pour qu'il puisse digérer tout ça et peut-être qu'y repenser, l'avait un peu refroidi, avait refroidi ses ardeurs. Loin du regard d'Aleks, capable de l'attendrir, capable de l'émouvoir. Être plus rationnel, donc. Pourtant il rentrait sans trop tarder dans l'appartement et retirait sa veste, à peine avait-il la possibilité de la retirer qu'il sentait quelqu'un lui bondir dessus. Il aurait pu faire la comparaison avec un chien qui saute sur son maître après des heures de séparation mais il gardait cette autre comparaison pour lui, ça valait mieux.

Oui... J'ai trouvé.

Parlait-il vraiment de ce qu'il avait dans ses sacs ? Non. Il glissait juste un bras autour de son homme, l'attirant contre lui pour l'enlacer un peu plus encore, resserrer cette étreinte puis s'emparer de ses lèvres. Oui, j'ai trouvé ce que je voulais. Ce foyer qui deviendrait sûrement le sien, tant qu'il avait l'homme de sa vie alors il avait tout, pas vrai ? Ouais, c'était fou comme dehors et devant Aleks, il pouvait changer d'avis et de comportement, d'un "il faut vraiment qu'on parle" à "je t'ai trouvé et je te garde". Trop sensible face à Aleks, Aleks était un peu trop capable de l'attendrir, ce qu'Odin n'aimait pas après l'avoir remarqué. Être si niais et dépendant, ça ne lui ressemblait pas, au contraire. Pourtant il avait déposé un baiser sur ses lèvres, c'était quand même agréable d'être accueilli de la sorte, cette impression de vraiment compter. Mais il relâchait sa prise tout de même après lui avoir doucement frotté le dos et s'être reculé pour prendre ses sacs.

Viande rouge pour monsieur et quelque bricoles. Sans trop savoir j'ai pris quelque trucs pour demain matin.

C'est qu'Odin aimait son confort quand même, il l'avait dit. Et puis ce ne serait pas perdu de toute façon, même si Aleks n'en voulait pas ou avait déjà ça chez lui. Il lui tendait d'ailleurs le sac le concernant, avec la nourriture, après tout il n'était pas chez lui, du moins, il ne s'y sentait pas encore vraiment.

Je vais aller prendre une douche mais après, il faudra qu'on parle. Hors de question que tu continues à m'amadouer avec tes beaux yeux.

Un léger baiser sur son front puis il avait retiré ses chaussures, se disant que l'elfe ne devait pas être là à ce moment. Et si Odin parlait normalement, il n'en n'était pas moins sérieux ; il faut parler. Même s'il aurait pu passer son temps à l'embrasser, à le câliner, il fallait d'abord parler et il n'avait pas envie de passer à autre chose avant qu'ils aient conversé sérieusement une bonne fois pour toute. Car oui, avec le recule, il n'avait pas encore pu mettre de mots sur ses maux. Il n'avait pas pu parler suffisamment à son goût, ils n'avaient fait que parler de leur sentiments et pas de ce qu'il s'était vraiment passé tout ce temps et ce que ce nouveau eux aller donner. Il ne parviendrait de toute façon pas à aller plus loin sans en avoir parler, donc. Autant le faire rapidement. Il avait juste pris la brosse à dent qu'il s'était acheté, d'un des sac, les autres contenant surtout boisson et nourriture puis il s'était dirigé vers ce qu'il lui semblait être la salle de bain. Ce qui l'était en effet.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Mar 13 Mar 2018 - 22:37


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

Please forgive me, I know not what I do. Please forgive me, I can't stop loving you. Don't deny me, this pain I'm going through. Please forgive me, if I need you like I do. Please believe me, every word I say is true. Please forgive me, I can't stop loving you
Alekseï a été trop angoissé pour arriver à se poser et à songer à tout ce qu'il s'est passé, enfin toutes leurs paroles tournent dans sa tête mais il n'arrive pas à y penser calmement comme cela devrait être possible. Ce qui fait remonter ses peurs aussi, et si Odin fait marche arrière, et si Odin ne revient pas tout court ce soir, et si Odin décide qu'en fait non il n'aime pas Alekseï de la même manière. Et si Odin le repousse et le rejette, l'abandonne, il n'y survivra pas, c'est bien une des raisons qui l'a fait fuir après tout, il ne voyait plus aucun espoir. Et si le lycan en vient à lui faire mal, rien que leurs quelques étreintes du jour, il aurait pu le serrer trop fort contre lui et lui faire mal, oui même si Odin est costaud. Et s'il lui fait pire que ça, les nuits de pleine lune tout peut arriver après tout. Et si Odin n'arrive pas à se faire aux changements chez lui et oui décide que non, il ne peut pas. En oubliant les changements chez Alekseï, s'ils n'arrivent pas à se faire vraiment l'un à l'autre, à fonctionner en couple. Même s'il a lancé cette invitation pour cette nuit à l'homme qu'il aime, même si sur le coup il s'est dit tant pis si Odin disparaît après, ça le terrorise le lycan que ça arrive vraiment. Des pensées noires qui reviennent les unes derrière les autres et dire qu'il a dit à Stanislas que tout allait bien et que tout irait bien...Il n'en est plus si certain que ça alors qu'il est seul dans son appartement, qu'il tourne en rond dedans. C'est un peu tout ça qui lui fait envoyer valser les bonnes manières pour se ruer sur son homme et l'enlacer, le besoin de se rassurer, au moins Odin est revenu, un point positif.

Ah. Alekseï sent Odin...plus distant, plus froid. Même s'il le serre contre lui en retour, même s'il vient l'embrasser et que le lycan lui rend son baiser, oui, il le sent différent d'un coup. Qu'est-ce qu'il se passe ? Il imagine tout d'un coup, un problème dehors avec quelqu'un ou justement toutes ses idées qui vont devenir vraie. C'est en même temps déstabilisant qu'Odin souffle le chaud et le froid ainsi, il ne sait de nouveau plus sur quel pied danser. Encore plus quand son homme le relâche aussi vite, tiens, du coup, est-ce qu'il a vraiment le droit de dire « son homme »...

- Merci.

Oui quand même, Alekseï le remercie pour les courses et ce qu'Odin a pu lui prendre ou leur prendre ou bref, même si l'homme qu'il aime semble toujours vouloir rester pour la nuit, ça le tranquillise pas du tout le lycan. Attrapant le sac qu'Odin lui tend. Ah.

- D'accord...

Que peut-il dire d'autre avec ce « il faut qu'on parle », une phrase qui veut tout et rien dire, qui laisse présager le pire comme le meilleur. Sauf que ça fait plus d'un an maintenant qu'Alekseï peine à vraiment voir le meilleur, pas comme il pouvait le faire avant. Et puis ça veut dire quoi « sans l'amadouer », comme si le lycan avait agi ou réagi en faisant exprès jusqu'à maintenant, non, il est lui-même, pleinement et entièrement. Il ne fait pas semblant d'avoir les nerfs à fleur de peau, il ne s'est pas forcé à pleurer tout à l'heure et ce genre de comportement ne risque pas d'arriver. Ce n'est pas lui que d'agir ainsi et ça ne sera jamais lui.

- Je t'ai pas sorti d'affaires...fouille mon placard si tu veux.

Alekseï ne sait plus ce qu'il doit faire, comment il doit réagir si en étant lui-même ça donne ça...Il n'ose pas plus approcher Odin alors qu'il en meurt d'envie forcément. Optant pour le laisser faire ce qu'il veut, tant qu'il ne saura pas ce qu'il en est de toute manière. C'est le cœur serré que le lycan laisse Odin aller dans la salle de bain, se contentant de se souvenir du sac dans ses mains et de partir tout ranger dans la cuisine. Revenant dans le salon, forcément, il commence par tourner en rond avant d'aller se poser dans le fauteuil à son bureau. Ouvrant son téléphone dans le but d'envoyer un message à Stanislas, mais pour lui dire quoi au juste ? Et puis son ami a eu le temps de faire d'autres projets du coup, donc oui il renonce à lui envoyer ce message, pourtant il aurait bien besoin de l'aura apaisante de l'elfe mais non, il va se démerder seul. Il remonte une jambe sous lui, posé sans être vraiment posé, prêt à bondir au moins truc et il ne sait même pas ce qu'il peut faire alors il choppe un livre pas loin. Il tente juste de s'occuper en attendant Odin, se mettant à se ronger un ongle de nervosité. Avant de refermer le livre, parce que oui, il ne trompe personne à essayer de se changer les idées, c'est peine perdue alors qu'il vient de lire dix fois la même ligne. Évidemment tout revient lui tourner en tête, il se demande de quoi Odin veut parler d'autant plus en l'ayant senti aussi distant et oui sa nervosité va finir par se sentir à des kilomètres à la ronde, même pour un humain ça va être perceptible.

Il peut pas rester ainsi à juste attendre que l'homme qu'il aime ait terminé sa douche, il doit absolument arriver à se calmer au maximum et faire quelque chose. Terminant par se relever du coup pour partir dans la cuisine, voir comment il va goupiller les choses pour faire le dîner, ce qui est laborieux comme exercice avec la tête ailleurs. Essayant de se répéter que quoi qu'Odin veuille lui dire, il peut encaisser, il peut gérer, à force de se le dire, il va finir par y croire. À cela mais pas que, puisque visiblement ses expressions ne vont pas, Alekseï se dit qu'il doit arriver à faire comme avant et ne rien à montrer à Odin. Il a bien réussi pendant vingt ans à lui cacher qu'il est amoureux, il peut bien y arriver encore une soirée à ne pas réagir, non ? Merde, il dirait non directement là...Se recentrer sur le repas, se recentrer sur le repas.

(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Mar 13 Mar 2018 - 23:31


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

« Listen baby, ain't no mountain high. Ain't no valley low, ain't no river wide enough baby. If you need me call me no matter where you are, no matter how far don't worry baby, just call my name I'll be there in a hurry, you don't have to worry. 'Cause baby there ain't no mountain high enough, ain't no valley low enough, ain't no river wide enough to keep me from getting to you babe »
Difficile pour lui de réfléchir quand tout ce qu'il voit, c'est le regard larmoyant de l'homme qu'il aime depuis tant d'années. Il n'était pas insensible, n'était pas cruel, ce regard ne devait juste pas être rempli de larmes. C'était peut-être pour ça qu'il n'avait pas réussi à lui parler dans un premier temps, juste l'écouter puis l'enlacer, l'embrasser, le rassurer. Mais lui aussi avait besoin d'être rassuré, mine de rien. Il pouvait se la jouer homme de la famille, homme de la situation, il ne pouvait pas nier qu'il avait grand besoin d'être rassuré par Aleks, qu'il ne repartirait plus comme il l'avait fait, qu'il ne l'abandonnerait plus comme il l'avait fait, qu'il avait cette fois-ci bien compris qu'Odin serait un pilier pour lui quoi qu'il arrive. Oui, lui-même devait réfléchir à ses mots de façon à ne pas le blesser tout en le marquant assez pour qu'il comprenne tout ceci une bonne fois pour toute, Odin n'avait jamais aimé se répéter, il était donc mitigé entre devoir lui répéter chaque jours ou le secouer une bonne fois.

Ca va aller mon coeur, je trouverai.

Aurait-il du l'embrasser et l'enlacer une dernière fois avant de partir dans la salle de bain ? Il avait l'impression que oui mais en même temps, s'il passait son temps collé à lui, ils ne feraient jamais rien. Donc direction salle de bain, à regarder les environs puis hausser les épaules et se déshabiller. C'était tellement plus petit que chez lui à Copenhague, pas sûr qu'avec son gabarit il tiendrait bien longtemps dans des espaces, à ses yeux, si restreint. Ca aussi, il en toucherait mot à Alex. T'es sûr de vouloir rester ici alors qu'on pourrait sûrement se louer ou s'acheter plus grand ? L'argent n'avait jamais été un problème pour Odin et s'il louait son appartement à Copenhague, ça ferait une jolie rentrée d'argent régulière selon le loyer qu'il demanderait. Il ne s'attardait pas sous la douche d'ailleurs, se réchauffant surtout et finissait par se laver aussi les cheveux en plus du corps. Il ne s'attardait pas, non, en quelque minutes c'était réglé, il s'essuyait les cheveux, le corps et passait sa serviette autour de sa taille. Il repliait juste tous ses vêtements sans trop savoir où les poser. Serviette autour de la taille, c'était déjà un grand effort pour lui qui préférait de loin être nu, c'était ainsi qu'on était vraiment chez soi, pas vrai ? Quand on pouvait se balader tranquillement à poil. En tout cas lui n'avait jamais été pudique et le corps qu'il s'était bâti n'y était sûrement pas pour rien. Mais là il avait l'effort d'une serviette. Aller fouiller dans les affaires d'Aleks ? Pas sûr qu'il s'en sentirait capable, lui-même n'aimait pas qu'on fouille dans ses affaires alors le faire chez Aleks, mouais, pas très convaincu, même si Aleks lui avait proposé. Il fallait aussi dire que niveau taille, c'était pas pareil et qu'il allait sûrement juste se retrouver serré dans les fringues d'Aleks. Pas la même carrure, pas la même taille, même avec les changements d'Aleks. L'appart n'était pas grand pourtant, trouvé l'armoire d'Aleks ne prenait pas beaucoup de temps. Hm. Fouiller ou pas ? Il hésitait. Prenant finalement un haut dans ce qu'il trouvait, qui ne semblait pas trop petit. Ca ferait l'affaire, ce n'était qu'une question d'une soirée après tout. Donc, oui, il enfilait le haut et il ne nageait pas dedans mais il était encore assez libre de ses mouvements, mais il ne fallait pas beaucoup d'imaginations pour voir les formes de ses muscles. Tant pis, c'était que pour une soirée et encore. A défaut de trouver un pantalon de sport possiblement à sa taille, il se dirigeait avec juste sa serviette autour de la taille et un haut vers le salon, ou la cuisine, en tout cas il recherchait son homme jusqu'à le trouver et se glisser derrière lui, passant finalement ses bras autour de lui et l'entraînant dans ses bras, déposant à la volée un baiser sur son épaule, puis un autre dans son cou. Un viens par là, toi .

T'es bien tendu tout à coup...

Un autre baiser contre sa peau, ses mains jusqu'ici posée sur son torse, l'une y restait, l'autre venait plutôt se poser sur sa hanche. Pas trop d'explications à ce soudain changement. Commençait-il à regretter ? A se poser des questions sur eux et leur relation ? Si cette relation avait vraiment un intérêt ? Outch.

Tu as prévu quelque chose pour ce soir, alors ?

Après tout, il était dans la cuisine, semblant un peu perdu, Odin avait de quoi se poser des questions, au pire il aurait pu cuisiner aussi si c'était compliqué pour Aleks. Mais il n'aimait pas particulièrement le soudain comportement d'Aleks et la distance qu'il semblait remettre entre eux. Hors de questions que ça recommence comme il y a quelque années. Les gestes d'Odin étaient possessifs pourtant, pas prêt à le laisser lui échapper alors qu'il l'avait enfin. Peut-être était-ce pour ça qu'il se reculait un peu, juste pour faire pivoter Aleks vers lui. Prendre son menton entre ses doigts, le forcer à le regarder. Sa main qui était sur sa hanche s'y reposait. Est-ce qu'il le collait, mine de rien, au plan de travail ? Oui. Pas d'intention particulière pourtant sinon peut-être qu'il ne s'échappe pas... Peut-être. Ou alors si, peut-être qu'il y avait quelque chose de particulier derrière ce geste, qu'importait. Il venait juste s'emparer de ses lèvres, manquant presque de coincer Aleks entre lui et le plan de travail. Reprendre peut-être leur baisers où ils les avaient arrêtés avant son départ. Il n'avait pas envie de rentrer dans le vif de sujet brutalement non plus, à quoi ça aurait servi sinon les brusquer tous les deux ? Cela n'aurait pas mené bien loin s'il avait attaqué directement la conversation, il en était convaincu. Et puis, merde, il était amoureux et pouvait enfin l'exprimer, il pouvait enfin agir, pourquoi s'en serait-il privé ? Il pouvait enfin goûter aux lèvres de l'homme qu'il aimait, pouvait enfin le sentir contre lui, glisser sa main qui avait saisi son menton, sur son cou. Pourquoi se priver quand il l'avait déjà fais pendant vingt ans ? Puis, merde, pourquoi il était si tendu, Alex, d'un coup ? Il finissait par murmurer contre ses lèvres ;

Tu veux que je cuisine quelque chose ? Ou alors... un petit massage ?

Si c'était cuisiner qui lui mettait la pression, oui, il aurait pu s'en occuper. En tout cas, il n'attendait pas plus longtemps pour déposer un nouveau baiser contre ses lèvres. Tactile, oui, il l'était, toujours, surtout avec Aleks, donc même s'il ne l'avait pas embrassé, il aurait cherché un autre contact avec lui.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Mer 14 Mar 2018 - 0:33


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

Please forgive me, I know not what I do. Please forgive me, I can't stop loving you. Don't deny me, this pain I'm going through. Please forgive me, if I need you like I do. Please believe me, every word I say is true. Please forgive me, I can't stop loving you
Rien n'aurait pu le tranquilliser et le rassurer après ce « il faut qu'on parle » pas même ce surnom, ce « mon coeur » de la part d'Odin. Non, il n'y arrive pas là et ça ne fait qu'aller en empirant dès qu'Alekseï est de nouveau seul dans la pièce. Il a beau essayer, il ne parvient pas à rationaliser, à s'apaiser, ça aussi, il en vient à se dire que ça va vite gonfler Odin qu'il ait ce genre de pensées. Même en les taisant, Odin le connaît par cœur depuis le temps, il saura qu'il y a quelque chose qui ne va pas et le lycan le connaît aussi par cœur, Odin déteste avoir à se répéter. À condition que l'homme qu'il aime ne l'envoie pas promener avant. De fil en aiguille, Alekseï termine dans la cuisine, tentant d'assembler ses idées et de se concentrer sur le repas, tentant de se répéter en boucle que pour le moment il ne sait pas ce qu'il se passe. Mais c'est difficile alors que d'un coup, il songe, au fait qu'ils devraient peut-être discuter avant qu'il ne fasse la cuisine, on ne sait jamais, oui il en est toujours à ce Odin va l'abandonner.

Cela ne l'aide pas non plus de pouvoir entendre les grandes lignes des mouvements d'Odin, entendre l'eau qui coule dans la douche, l'entendre se stopper et deviner ce que peut faire Odin, s'essuyer de la pure logique. L'entendre passer dans la chambre également, ouvrir le placard et chercher dedans. Le lycan l'a dit, il ne fait toujours pas la même carrure que l'homme qu'il aime mais il doit pouvoir trouver quelque chose qui lui ira. Il l'entend approcher également alors qu'il vient tout juste de réussir à se décider sur quoi préparer pour ce soir, ça sera simple. Tendu à l'extrême, il ne risque pas de se tendre plus quand Odin vient l'enlacer, seul signe de vraie réaction, sa peau qui frémit au baiser dans son cou. Là où il y a encore une heure, Alekseï se serait sans doute appuyé encore plus contre Odin, là il ne le fait pas. Quand il disait qu'Odin le connaît trop et qu'en prime, n'importe qui pourrait le sentir nerveux. Est-ce qu'il a prévu quelque chose ? Survivre à la soirée, ça serait déjà pas si mal.

- Oui.

Double oui même. Oui, je suis tendu et oui j'ai prévu quelque chose. Il se le répète encore et encore qu'il peut gérer, qu'il peut encaisser quoi qu'il se passe, qu'il peut arriver à ne pas laisser ses émotions sortir. Alekseï laisse Odin se reculer et le faire pivoter, essayant de toutes ses forces d'avoir du rien dans le regard quand il lui relève le menton ainsi. Mais c'est peine perdu dès l'instant où son regard se retrouve dans celui d'Odin, qu'il peut contempler son visage. Si beau, si parfait. Encore plus qu'avant maintenant qu'il a ses nouveaux sens pour lui faire voir les choses et les personnes autrement. Le lycan aurait pourtant envie de le repousser, de lui dire ce « joue pas avec moi » qui vient trotter dans sa tête mais il n'en fait rien, se contentant de laisser Odin le coincer ainsi. Toujours tendu oui, pourtant il répond au baiser de l'homme qu'il aime, comment pourrait-il ne pas craquer, ne pas fondre alors que pendant une seconde il oublie le reste. Alekseï l'a enfin, il a juste envie de se blottir dans ses bras mais garde une certaine réserve encore. Qui risque ne pas durer longtemps si Odin continu à poser ses mains ainsi sur lui tout en l'embrassant. Le lycan ne répond pas sur le coup, pas avant ce nouveau baiser auquel il répond aussi, ne résistant pas à lui en voler un autre au passage. Et enfin répondre.

- Ça va aller, par contre tu attendras pour goûter des plats typiquement russe et fait maison.

Attendre quoi ? Un autre jour, est-ce qu'il y en aura seulement un autre de jour ?

- Viande et pâtes, je dois avoir de la charcuterie encore et je peux nous faire une salade de tomate aussi. C'est pas la saison et elles sont importées mais elles sont bonnes.

Malgré qu'il soit encore tendu, malgré tout ce qui tourne dans sa tête, Alekseï reste doux dans son ton de voix. Il ne sourit pas certes mais oui il est doux pour lui répondre, comme il l'a toujours été avec Odin et en même temps une douceur différente de celle qu'il peut avoir avec les autres. La différence entre Odin et la terre entière va même jusque dans un détail comme celui-ci.

- Tu as pas froid, ça va ?

Alekseï n'est pas aveugle, il n'a pas besoin de reluquer Odin de haut en bas pour savoir comment il peut être vêtu. C'est à dire avec pas grand chose sur lui, de quoi enflammer bien des imaginations d'ailleurs et réveiller bien des choses. Mais le sujet n'est pas là pour le moment et bien qu'il veuille savoir de quoi Odin veut parler, il ne se voit pas le lui demander cash, prenant sur lui pour le laisser venir, même si c'est plus que difficile. Même si attendre lui donne envie de hurler ou du moins de grogner un bon coup.

- Remarque tu as des bières pour te réchauffer et j'ai une bouteille de vodka qui traîne dans un placard si jamais.

Bah quoi ? L'alcool ça réchauffe, surtout la vodka et quand il dit traîner c'est pleine la bouteille qui plus est. L'alcool et lui ça fait toujours deux après tout, c'est juste une voisine qui est venu la lui apporter en guise de cadeau de bienvenue dans l'immeuble. Ils ne sont peut-être pas riches ceux qui vivent ici, les logements ne sont pas immenses mais ils ont le cœur sur la main malgré tout.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Mer 14 Mar 2018 - 1:20


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

« Listen baby, ain't no mountain high. Ain't no valley low, ain't no river wide enough baby. If you need me call me no matter where you are, no matter how far don't worry baby, just call my name I'll be there in a hurry, you don't have to worry. 'Cause baby there ain't no mountain high enough, ain't no valley low enough, ain't no river wide enough to keep me from getting to you babe »
Il sentait que quelque chose n'allait pas avec Aleks, cette façon qu'il avait de se tenir et les rictus qu'il avait et dont il ne devait pas se rendre compte, sans compter ce regard fuyant, oui, Odin savait que quelque chose n'allait pas. Alors au lieu de lui demander directement ce qui n'allait pas, il essayait au moins de l'aider à se détendre. Des baisers, des caresses, il en avait tellement envie, il fallait dire, qu'il ne songeait pas non plus à d'autres moyens de communiquer avec lui dans un premier temps. Ce qui avait l'air de fonctionner mais pas autant qu'il l'aurait aimé, il le sentait se détendre mais ce n'était pas assez à son goût.

J'ai tout mon temps.

Il était affirmé quand il disait ça, pourtant il avait toujours cette crainte de le voir s'enfuir. Jouer les durs, ça lui allait mais viendrait forcément le moment où il craquerait et parlerait. Il avait quand même brisé cette confiance en eux et cette confiance en lui, celle où Odin était convaincu que rien ne pouvait lui échapper, trop attentif et à la fois trop ordonné pour laisser les choses lui échapper... Et pourtant. Il lui volait un nouveau baiser, après qu'il ait énuméré ce qu'il pensait faire pour la soirée. Honnêtement ? Ca ne lui importait pas ce qu'ils comptaient manger ce soir, Odin n'avait jamais été compliqué ; tant que ça se mange, je mange. Viande, légume, fruit, lui aurait-on proposé de goûter des spécialités à base d'insectes qu'il aurait goûté aussi sans trop se poser la question. Donc oui il n'allait pas bouder ou faire de remarque, juste un d'accord pour montrer qu'il avait bien entendu mais ça s'arrêtait là, sa question, c'était surtout de base parce qu'il voyait Aleks comme ailleurs, comme perdu et qu'il aurait juste voulu l'aider un peu.

Froid ? Non, ça va. Il fait bon.

Là encore, il n'était pas frileux pour un sou. Surtout que là, il était contre Aleks qui irradiait de chaleur donc il n'allait pas s'en plaindre, il était juste... Bien. Physiquement, s'entend. Dans sa tête, il réfléchissait à tout. Parce qu'il continuait à encaisser, encaisser, encaisser, à essayer de se montrer compréhensif, à ne penser qu'à Aleks puis il arrivait au moment où, oui, il avait peur de le perdre à nouveau et avoir à subir tout ça à nouveau. Odin qui était pourtant si confiant en lui en temps normal, si assuré. Là, il doutait et il avait peur.

Donc, comment lui parler de ça sans paraître brutal ? Il ne voyait pas, tout ce qu'il se disait, ça paraissait brutal une fois sorti. Hmpf. Ouais. En attendant, il ne le lâchait pas, il venait même chercher plus de câlins en le serrant contre lui, pire, en cachant son visage dans son cou et en inspirant doucement, profitant surtout de son odeur et sa chaleur. Aleks sentirait-il seulement l'urgence que ressentait soudainement Odin, alors qu'il sentait l'homme qu'il aimait être déjà plus distant que tout à l'heure ? Odin le serrait plus fermement dans ses bras encore. Reste là, je t'en supplie. Comment lui dire, oui ? Parce qu'en même temps une voix lui disait de ne pas être égocentrique comme une autre voix lui disait qu'un couple c'était deux personnes et non pas une seule. Qu'ainsi, ça ne pourrait pas fonctionner entre eux si Odin faisait toujours tout pour Aleks sans jamais penser à lui et ses craintes. Surtout que vivre comme ça, ça n'était pas possible pour lui, il ne se voyait pas vivre dans une crainte permanente.

Nous deux, c'est pour de bon, hm ? Tu ne me fuiras plus jamais, tu me le promets ?

Anxiété dans sa voix habituellement si assurée, là, il ne l'était pas. Le masque tombait, après tout c'était Aleks, ils se connaissaient depuis tellement longtemps, ce ne serait pas la première fois que ça arrivait. Mais il avait besoin de cette affirmation ; dis moi que c'est pour de bon, qu'on est ensemble et qu'on ne se quittera plus ; que tu ne me quitteras plus.

Je peux être ton pilier mais j'ai besoin d'être sûr avant tout, que tu ne m'abandonneras plus jamais, que cette fuite d'une année ne recommencera plus.

C'était dit, au moins. Je peux t'aider, te soutenir, être ton roc, ton pilier, mais pour ça, j'ai besoin de savoir que tu ne me quitteras plus comme tu l'as fais. Oh, il n'allait pas pleurer, il n'en n'était pas là non plus, juste... Anxieux. Il inspirait à nouveau, son odeur. Cette odeur qui lui avait manqué et qui en même temps, avait un peu changé. Plus marquée, peut-être, s'il cherchait hors de l'odeur du savon et du shampoing. Il pouvait être fort pour deux, il avait juste besoin de savoir une bonne fois pour toute si cela valait la peine ou si Aleks n'était pas sûr de lui, pas sûr de ce eux qu'Odin, lui, voulait construire. Peut-être qu'Aleks ne s'était pas fais à cette idée mais lui, il s'y était préparé il y a un moment maintenant, à vivre avec Aleks, à ce qu'ils vivent ensemble, s'aiment enfin et tout le tralala. Il redressait la tête pour le regarder, le regard d'Aleks ne pourrait pas le tromper, ça, il en était convaincu.

Finalement, ses deux mains se posaient sur les hanches d'Aleks, pas encore décidé à le lâcher ou le laisser faire ce qu'il voulait faire. Cesse d'être aussi distant, bordel, cesse de t'éloigner comme ça. Qu'avait-il encore fait ? Avait-il réalisé quelque chose ? Regrettait-il quelque chose ? Ca l'inquiétait, oui. Parle, dis quelque chose. Parle moi, explique moi. Odin flippait à nouveau, c'était sûrement là la fureur de ses sentiments qui ressortait. Qui repointait le bout de son nez. Toujours partagé entre ce il va m'échapper il m'a déjà échappé et ce, plus possessif encore qu'il ne l'avait été jusqu'à présent il est mien, point barre, hors de question qu'il s'échappe . Difficile de faire la part des choses. Pourtant ses mains resserraient leur prises sur ses hanches. Ce reste là, tu es tout à moi, je t'ai cherché à travers le monde, je t'ai trouvé, je te garde. Qui pourrait être aussi très flippant là où il aurait plutôt dit qu'il savait juste ce qu'il voulait.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Mer 14 Mar 2018 - 15:21


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

Please forgive me, I know not what I do. Please forgive me, I can't stop loving you. Don't deny me, this pain I'm going through. Please forgive me, if I need you like I do. Please believe me, every word I say is true. Please forgive me, I can't stop loving you
Alekseï prend sur lui pour ne pas demander un peu trop brutalement à Odin ce dont il veut parler, il encaisse le lycan et fait tout pour se montrer patient et attendre. On dirait presque un condamné qui attend sa sentence. Mais il attend, il parle de tout et de rien aussi bien pour lui que pour Odin, il agit ainsi, il ne serait pas en mesure d'aborder les choses autrement qu'agressivement sans doute et prendre Odin de cette manière...la pire idée qui soit, c'est un coup à le voir partir dans les tours en une seconde et Alekseï enchérirait, il le sait d'avance. Il parle de tout et rien ou du moins de choses banales mais en même temps ses paroles sont là pour essayer de voir comment va Odin, inquiet le lycan. Est-ce que l'idée du repas lui va, est-ce qu'il n'a pas froid, il est concerné par ceci, oui. Lui a faim, du genre vraiment, en même temps cela devient presque une habitude chez lui, il n'en est pas certain mais son corps semble brûler plus de calories qu'avant sans qu'il ne fasse quoi que ce soit de spécial. Lui a chaud et est plus habillé en plus d'être une vraie chaudière ambulante. Donc oui des inquiétudes envers le confort de l'homme qu'il aime, alors qu'Odin peut l'envoyer bouler à chaque seconde. Au moins le repas semble lui aller et il n'a pas froid, c'est vrai qu'Odin est collé au lycan, ça aide pour ne pas avoir froid.

Il ne se détend pas pour autant et attend toujours la suite ou plutôt guette la suite mais il ne s'attendait pas à ça. Alekseï ne s'attendait pas à sentir Odin le serrer encore plus contre lui et encore moins à venir enfouir son visage dans le cou du lycan. Alekseï ne peut que venir poser sa main dans la nuque d'Odin, la remontant dans ses cheveux tout en douceur, le serrant contre lui de son autre main. Je suis là mon ange, je suis là. Oh oui, il ressent les choses, il ressent qu'Odin ne va pas bien du tout même avant il l'aurait senti alors aujourd'hui, c'est encore plus fort. Qu'est-ce qu'il...Il n'a pas le temps de terminer sa pensée qu'Odin parle, ses paroles, le ton de sa voix, cette angoisse qui ne lui échappe pas. Cette anxiété dont il est entièrement responsable,« mais que t'ai-je fait amour », ce n'est pas la première fois qu'il voit et sent Odin montrer ce genre de chose. Par contre c'est bien la première fois qu'Alekseï le sent aussi vulnérable, aussi « fragile » et tout ça à cause de lui, à cause de son départ. Son cœur lui fait mal d'un coup à se serrer ainsi, une boule se forme dans sa gorge avec cette chape de culpabilité qui lui tombe sur les épaules. Hors de question que le lycan le laisse penser ainsi plus longtemps, bien que sur le coup, il le tient encore plus fermement contre lui. Jusqu'à ce qu'Odin se recule pour le regarder, ses mains bougeant pour venir prendre délicatement le visage d'Odin dans ses paumes, lui caressant la peau du bout des doigts.

- Je te le promets mon cœur, je n'irais nul part sans toi.

Et après Odin n'a pas conscience d'avoir autant besoin d'Alekseï, que le lycan a besoin de lui ? Avoir besoin de pouvoir se reposer sur Alekseï, d'être soutenu par lui, il le lui avait pourtant promis un plus tôt qu'il serait là encore et toujours pour ça si Odin voulait bien de lui.

- Nous deux, c'est pour de bon, pour toujours. Je t'ai enfin Odin, comme je l'ai toujours voulu, hors de question qu'on puisse être séparés, je te le promets.

Alekseï ne le disait pas ce « tu es mien autant que je suis tien » mais il le pense tellement fort que ça doit se lire dans son regard, amoureux au delà des mots possibles et possessif lui aussi. Il le pense tellement fort que ça doit aussi s'entendre au son de sa voix, plus affirmé et sûr de lui que jamais auparavant. Tout dépendait d'Odin finalement, tout a toujours dépendu de lui si on y regarde de près, Alekseï n'a toujours voulu que lui et personne d'autre. Même s'il avait fini par se résigner qu'il ne l'aurait jamais et que de ce fait, il avait voulu tenter avec un autre. Il avait perdu espoir le lycan, avant que sa sœur ne vienne lui en insuffler de nouveau en lui affirmant qu'il devait le dire à Odin. Espoir qui lui a été arraché aussi sec par cette morsure, par ce qu'il est devenu, il l'a dit à son homme, « tu est tellement dur, intransigeant » que oui ses espoirs avaient été brisés net. S'il était resté, Odin aurait marqué le moindre mouvement de recul, la moindre hésitation que ça l'aurait anéanti sur place. Le lycan n'aurait jamais pu endurer, par exemple, ce chaud-froid de la part d'Odin, cette distance qu'il a mise à peine rentré à l'appartement tout à l'heure.

- Je suis là, je suis à toi, entièrement à toi Odin et ça ne changera pas.

Odin qui, il y a un an, lui aurait sans aucun doute marqué la peau, même à travers les vêtements, en lui serrant ainsi les hanches. Il ne sait pas si son homme a conscience de ça, de comment il le tient et le retient, oui il lui aurait fait mal, il y a encore un an de ça. Alors que là Alekseï se sent tenu, oui, retenu même, comme s'il risquait de partir, de s'enfuir. Pourtant le lycan bouge, se recule jusqu'à se coller au meuble derrière lui, entraînant Odin avec lui en effet et malgré la prise de son homme, il ne peine pas à forcer pour se hisser assis sur le plan de travail. Il ne lâche pas Odin du regard alors qu'il poursuit ses mouvements, écartant les jambes pour qu'Odin vienne se glisser entre et pouvoir le serrer ainsi. Bouge pas. Reste là. L’enlaçant également fermement, sans doute un peu trop fort, espérant qu'il ne fasse pas mal à Odin, que ça ne soit pas trop pour lui.

- Tu es mien aussi.

Comme quoi, il ne pensait pas le dire et pourtant ça sort et sur le coup, il n'a pas peur de montrer à Odin cette possessivité nouvelle qui envahit chaque parcelle de son corps et de son esprits. Des peurs, il en a plus d'une mais Alekseï les met facilement de côté sans y songer, uniquement pour essayer de rassurer Odin, de le tranquilliser, de lui faire comprendre ô combien il peut l'aimer. Venant ensuite l'embrasser avec tendresse et amour, un baiser qu'il prolongera autant que possible si Odin y répond, quitte à finir le souffle court.

(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Mer 14 Mar 2018 - 20:31


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

« Listen baby, ain't no mountain high. Ain't no valley low, ain't no river wide enough baby. If you need me call me no matter where you are, no matter how far don't worry baby, just call my name I'll be there in a hurry, you don't have to worry. 'Cause baby there ain't no mountain high enough, ain't no valley low enough, ain't no river wide enough to keep me from getting to you babe »
Il n'aimait pas être vulnérable comme ça, il n'aimait pas s'ouvrir comme ça. Cette fragilité qu'il jugeait intolérable de manière générale, même s'il s'y était habitué chez son homme, pour lui ça ne passait pas. Mais il ne pouvait pas contrôler ça non plus, ce besoin de le prendre dans ses bras, l'enlacer, enfouir son visage dans son cou, essayer de se rassurer en se disant qu'il était là mais il était si disant qu'il ne savait pas sur quel pied danser donc comme toujours ; il fonçait tête baissée histoire de n'avoir aucun regret. C'était aussi ce reste là, reste avec moi, reste dans mes bras alors qu'il le sentait plus distant, plus froid sans trop savoir pourquoi. Pour Odin, ils avaient passés trop d'années à distance pour recommencer une fois de plus. Ou alors il allait de nouveau trop vite pour Aleks ? Possible, peut-être, oui...

A sa grande surprise, il n'est pas repoussé et Aleks semble même se détendre. Il n'est pas repoussé, il est même enlacé et tenu tout aussi fermement, peut-être plus. L'étreinte est douloureuse mais il ne disait rien, gardant pour lui ce tu me serres trop fort . Parce que dans le fond, il avait besoin d'être serré si fort. Pour être sûr et certain que son homme était bien là et tenait vraiment à lui. Je te le promets mon cœur, je n'irais nul part sans toi. Il soupirait doucement, pas d'agacement mais de soulagement. Ca faisait du bien à entendre et il avait envie de le croire, il avait envie de croire ce qu'il lui disait, ce je n'irai nul part sans toi. C'était tout ce qu'il avait besoin d'entendre, cette confirmation qu'il n'irait nul part sans lui, qu'ils ne se sépareraient plus jamais.

Il avait l'estomac retourné et il n'avait donc pas faim, pas sûr qu'il pourrait avaler quoi que ce soit pour l'instant, trop chamboulé, retourné, perturbé.

Alors je te promets aussi de rester. Que notre vie à deux commence dès maintenant et ne prendra jamais fin. Que je serai là dans les meilleurs et pires moments. Je te promets de te soutenir quoi qu'il puisse arriver, de pardonner tes écarts. Je te promets de me montrer patient et compréhensif.

Parce qu'il savait que, de ça, Aleks en avait besoin. Même si Odin ne pourrait pas toujours tout comprendre, il pouvait au moins pardonner et prendre sur lui, se dire que dans le fond, oui, Aleks n'y pouvait rien et ne ferait pas exprès, que ce soit son comportement ou ses gestes, qu'il se montre trop impulsif ou trop brutal, qu'il se montre trop larmoyant ou qu'en savait-il encore. Odin serait patient, il lui devait bien ça. Il lui devait déjà tellement, mine de rien.

Il suivait ses gestes et se rapprochait de lui, laissant les jambes d'Aleks se glisser autour de lui, l'entourer puis le serrer. Ses mains se reposaient juste sur ses cuisses et remontaient jusqu'à ses hanches. Autre rapprochement qu'il appréciait. Même si là encore, Aleks y allait un peu fort, heureusement qu'Odin était costaud et qu'il n'était pas du genre à se plaindre car là aussi, mine de rien, Aleks y mettait sa force sans trop sans rendre compte mais pour un humain, c'était déjà costaud. Il ne disait rien pour autant, non, rien. Tu es mien aussi. Mais je l'ai toujours été, Aleks. En réalité, Aleks aurait pu à chaque instant lui dire stop, lui demander d'arrêter ses conquêtes, qu'il l'aurait fait. Lui pourtant si indépendant, oui, il aurait dit d'accord, ok. Tout ce que tu voudras.

Je l'ai toujours été, oui. Et je le serai toujours. Uniquement tien.

Ils n'avaient peut-être pas eu la même notion d'appartenance, pour Odin tant qu'ils n'étaient pas ensemble, ils étaient libre, ou plutôt, il était libre. Mais bref, pourquoi réfléchir au passé quand ils avaient enfin l'avenir devant eux. Il lui avait murmuré ses mots avant qu'Aleks ne vienne l'embrasser et que lui-même lui rende ces baisers, les aimant toujours plus à chaque fois que leur lèvres se rencontraient. Cette tendresse, cet amour, cela faisait tellement de bien à recevoir comme cela faisait tellement de bien à donner, enfin. Car il aimait donner, justement. Donner de l'amour, ça, oui, il en avait beaucoup, il voulait lui en donner, beaucoup. Lui offrir son coeur à nouveau. Il ne se risquerait pas à rompre ce baiser, qu'il trouvait meilleur que les précédents, comme il ne se risquerait pas à se reculer maintenant. Ainsi positionnés, Aleks était un poil plus grand que lui, ce qui était déjà un exploit, en soi. Il remontait juste une de ses main jusqu'à sa joue, lui caressant avec le pouce et l'incitant surtout à continuer. Et ainsi positionnés, à s'embrasser, une question lui venait. Allaient-ils vraiment pouvoir patienter jusqu'à cette nuit ? Si c'était possible, Odin ne se serait jamais arrêté dans ses baisers et ses caresses, jamais il n'aurait cessé ce rapprochement entre eux. Oui, allaient-ils pouvoir patienter jusqu'à cette nuit ? Ils le devaient bien, pourtant cet amour et cette passion qui refaisait surface lentement, mais sûrement...

L'avait-on seulement déjà embrassé comme il l'embrassait ? On avait essayé et il s'était reculé aussitôt. Parce que dans le fond, ce n'était pas pour lui, c'était ce qu'il croyait. Mais cette tendresse ? Cet amour ? Venant d'Aleks ? Il était aux anges. Il était rassuré, il était bien, il était à sa place. Qu'importaient les autres, oui. Ils n'existaient pas, pour lui. Ils n'existaient plus. Aucun regret, rien. Ce qui le confortait dans le fait qu'il faisait bien de se tourner vers Aleks, aucune réflexion ne se faisait comme "j'aurais du profiter encore un peu" ou "c'est peut-être trop tôt", non, rien de ce genre, juste un "enfin, il était plus que temps" alors qu'à son tour il tenait Aleks contre lui, reposant ses deux mains sur ses fesses. Prêt à le soulever. Sans pour autant le faire. Il l'avait dit ; il serait patient, il serait compréhensif et il irait à son rythme sans rien lui imposer. Là où en temps normal il aurait déjà chercher à aller bien plus loin sans trop attendre, il restait doux et tendre dans ses gestes et ses baisers. A lui aussi d'apprendre à prendre son temps, à lui aussi d'apprendre à s'adapter au rythme d'Aleks, lui qui d'habitude imposer son rythme et ses envies. Il n'allait pas se plaindre non plus puisque ces baisers lui convenaient parfaitement. C'était juste ses mains qui avaient retrouvées leur place sur les fesses d'Aleks, il n'allait pas non plus cacher qu'il appréciait fortement les placer là, contact nouveau entre eux là encore mais qu'il aimait énormément. Mais il ne se risquerait pas à rompre le baiser pour complimenter son fessier non plus... Pas encore.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Jeu 15 Mar 2018 - 0:00


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

Please forgive me, I know not what I do. Please forgive me, I can't stop loving you. Don't deny me, this pain I'm going through. Please forgive me, if I need you like I do. Please believe me, every word I say is true. Please forgive me, I can't stop loving you
Alekseï s'en fiche totalement de voir Odin montrer qu'il est vulnérable, enfin il s'en fiche dans le sens que ça ne risque pas de changer la manière dont il peut voir l'homme qu'il aime. Au contraire même, de savoir et d'avoir vu ce côté plus sensible, ce côté moins sûr de lui, a grandement participé à ce qu'il tombe amoureux d'Odin encore plus rapidement. Certes c'est plus que rassurant d'être avec un homme comme Odin, toujours sûr de lui, toujours confiant, pouvoir se reposer sur lui alors que l'on est pas comme ça, qu'on est plus sensible à tout. Mais en même temps, un homme qui ne montre jamais aucune « faiblesse », ça a ses limites, du moins pour Alekseï c'est ainsi. Rien que toutes leurs années d'amitié n'auraient pas été aussi fortes, il n'aurait pas eu autant confiance en Odin si Alekseï ne l'avait pas déjà vu montrer ce côté sensible. Donc oui, le lycan ne peut que le serrer contre lui, chercher à le rassurer par son étreinte, par ses mots. Je suis là. Je n'irai nul part. Il le lui affirme, le lui promet et cela semble fonctionner s'il se fie au soupir de soulagement de son homme.

Oh. Ses écarts ? Qu'est-ce qu'Odin entend par là ? Il n'est pas dit qu'ils aient la même définition de ce mot là tous les deux. Patient et compréhensif. Si seulement mon cœur, Alekseï a beau faire, il a des doutes là dessus. Il l'a dit à Odin, il n'est pas aussi fort que lui, il n'est pas un homme au sens qu'Odin l'entend et le lycan ne l'a jamais vraiment été. Leurs différences de caractères, de tempéraments mais aussi d'éducation qui veut ça et maintenant leurs natures. Mais ceci est plus secondaire, à peine une vague pensée qui l'effleure alors que ce qu'il retient vraiment, ce sont les premiers mots de l'homme qu'il aime, son homme, Odin voudrait le demander en mariage qu'il ne pourrait pas mieux s'y prendre -enfin si mais c'est autre chose. Trop romantique et rêveur le lycan, son esprit dérive sur ce genre de choses.

C'est peut-être aussi pour tout ça qu'il serre son homme un peu trop fort contre lui une fois hissé sur le plan de travail de la cuisine. Et que finalement, il sort ce « tu es mien ». Non, tu n'as pas toujours été mien amour, tu étais à tous ces autres mais pas à moi. Alekseï ne pourrait pas lui dire ce « depuis toujours » parce que justement ça ne serait pas totalement vrai, son cœur est à Odin depuis plus de vingt ans certes, mais il a connu quelques hommes donc. Le cœur et le corps, les deux ne faisaient pas qu'un et c'est là que réside toute la nuance pour le lycan. Bien qu'il ne doute pas qu'Odin dise ça au sens « tu as toujours eu mon coeur », tout est question de détails et de nuances, oui. Par contre, l'air de rien, le reste de la phrase d'Odin lui fait du bien à entendre, ça le rassure un peu, encore à cause de cette notion de potentiellement aller voir ailleurs. Il mettra du temps à ne pas songer en permanence qu'Odin pourrait le tromper avec un ou une autre, ils devront sans aucun doute en parler de ça d'ailleurs, à un moment ou à un autre, Alekseï aura besoin d'en parler. Certainement pas maintenant alors qu'il vient embrasser son homme, tendresse et amour les maîtres mots et le lycan se retrouve de nouveau propulser loin de toute considération.

La tête dans les nuages, le cœur qui déraille pour un baiser. Laisse moi t'aimer à ma manière. Laisse moi te montrer à quel point je t'aime. Oh oui Odin risque d'être couvert de baisers et de câlins, encore et encore, en espérant qu'il n'en sature pas. Vingt ans à se restreindre, à s'empêcher de câliner et d'embrasser Odin comme il pouvait en avoir envie, rien que pouvoir le regarder comme il le voulait, un regard amoureux à n'en pas douter. Envieux aussi parce que oui ça va avec. Plusieurs fois, il a aussi imaginé ce que ça donnerait d'être en couple avec Odin, surtout vis à vis des autres, une putain de fierté pour le lycan, un « cet homme magnifique est le mien » et un peu plus puéril avec un « c'est moi qui l'ai eu ». Alekseï en profite également du fait être un poil plus grand qu'Odin, pour une fois que ça se produit. Amour et tendresse...avec une pointe de passion qui revient, enfin il ne songe pas à ça ainsi, il embrasse son homme et réagit également en fonction d'Odin. Aux mains d'Odin qui viennent sur ses fesses, c'est son dos qui se redresse pour être encore un poil plus grand qu'Odin. Ses jambes qui viennent entourer complètement la taille de son homme. Ses bras qui lentement desserrent son étreinte pour se glisser autour du cou d'Odin. Tous les appuis d'Alekseï qui se modifient pour se retrouver en contact avec le plan de travail uniquement par une partie de ses cuisses et tant pis si le rebord vient lui marquer la peau. Ni porté par le dit plan de travail, ni soulevé par Odin, bien que quelque part cela soit là une invitation à le faire.

Le dîner et tout ce qui va avec ? Alekseï n'y pense plus là pas alors qu'il part loin, dans un monde où Odin éveille ses envies pour mieux le faire sien par après. Malheureusement, leur baiser termine par s'interrompre, lycan peut-être mais il a besoin de respirer, de reprendre son souffle, tout comme Odin. Pourtant il ne fait pas un seul mouvement pour changer de position, restant tel qu'il est collé à son homme et le serrant entre ses cuisses. La tête de nouveau en vrac pour un baiser oui, ce qui le fait sourire alors qu'il garde ses lèvres pratiquement scellées à celle d'Odin, un sourire sincère et amoureux. Ce je t'aime qu'il ne dit pas sur le coup mais qui est criant tellement il le pense et le ressent. En même temps si son homme le soulevait pour l'emmener dans la chambre, il ne dirait rien du tout, il penserait surtout un enfin à cet instant précis. De nouveau cette traître sensation qu'il est enfin à sa place, qu'il est là où il doit être, qui revient accompagnée par la sensation que ça ne va pas trop vite pour lui. Que tout est comme ça doit être. Enfin pour le moment, le lycan termine de reprendre son souffle, reculant juste un peu plus la tête pour pouvoir mieux admirer l'homme qu'il aime.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Jeu 15 Mar 2018 - 1:40


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

« Listen baby, ain't no mountain high. Ain't no valley low, ain't no river wide enough baby. If you need me call me no matter where you are, no matter how far don't worry baby, just call my name I'll be there in a hurry, you don't have to worry. 'Cause baby there ain't no mountain high enough, ain't no valley low enough, ain't no river wide enough to keep me from getting to you babe »
Quand on était éduqué comme lui, à la dur, avec un père qui ne tolérait pas la moindre erreur, il était normal selon lui de devenir pareil même s'il ne le voulait pas. Dur et intransigeant. C'était ce qu'il avait souvent été dans ses relations, d'ailleurs, tant amicales qu' "amoureuses". La moindre chose qu'il ne supportait pas ; bye. Le moindre tic, le moindre fait qui ne lui convenait pas. Sans pour autant se croire parfait, juste que si ça ne lui convenait pas, pourquoi s'embarrasser de ces personnes ? Cela ne l'avait pas empêché d'avoir nombreux amis pour autant. Puis au final de se rendre compte que s'il virait sans égard ses partenaires de vies, c'était parce que jamais aucun n'était à l'égal d'Alekseï et qu'il savait qu'il ne retrouverait pas avec un quelconque partenaire cette complicité qu'ils avaient, ni même cette envie d'autant partager. Comme ses partenaires pouvaient être jaloux de sa relation avec Aleks mais Aleks aurait toujours eu gain de cause et il n'aurait jamais changé son comportement avec Aleks, même si ses partenaires les trouvaient toujours trop proches, à raison. Odin ne pouvait pas se consacrer à eux, il se consacrait déjà à Aleks, ne pensait qu'à lui, n'aimait que lui, ne voulait que lui. Ca limitait forcément les interactions et les relations qui auraient pu durer. Car il y en avait eu mais... Alekseï, point.

Ces aspects doux et tendre, il ne les avait bien qu'avec Aleks et cela se voyait d'autant plus maintenant, l'ampleur que cela pouvait prendre. Par les baisers ou les caresses, par la manière qu'il avait de le tenir contre lui. Aleks était précieux pour lui et c'était sa façon de lui montrer. De se montrer patient aussi plutôt que lui imposer de le soulever pour l'emmener dans le canapé au plus vite ou dans la chambre. Quelque questions lui traversaient l'esprit malgré tout ; vais-je trop vite ? Allons-nous être tranquille ? Allons-nous vraiment pouvoir profiter de ces retrouvailles ? Est-ce trop tôt ? Oui, c'était encore trop tôt malgré l'envie dévorante qui commençait à se faire ressentir dans son bas ventre. Trop tôt, oui. Rien n'aurait été plus facile que soulever Aleks et le faire sien, seuls deux ou trois bouts de tissus les séparaient. Mais il reprenait ses esprits lorsqu'Aleks rompait le baiser. Pas totalement, il était encore un peu perdu, un peu étourdi, de tels baisers ne pouvaient pas le laisser de marbre et il n'était qu'un homme. Amoureux, qui plus est. Mais un homme qui savait se contrôler tout de même car il était justement un homme et pas un animal. On a le temps. On a tout notre temps, désormais.

Alors s'il le soulevait, c'était pour essayer de le remettre sur ses pieds, bien qu'il craignait surtout que la serviette en révèle un peu trop sur ce qu'il ressentait actuellement, si elle venait à tomber. Il l'avait dit, il n'était qu'un homme amoureux et pour se refaire à l'idée qu'il valait mieux attendre, il lui fallait encore quelque secondes pour que tout son corps intègre cette partie. Il aurait pu se dire "mais pourquoi se restreindre alors qu'on le veut sûrement tous les deux" et il se serait répondu "parce qu'il vaut mieux attendre encore un peu". Attendre quoi ? Qu'ils soient plus à l'aise pour commencer. Ce n'était pas l'envie qui manquer pourtant, la preuve, il le tenait toujours, le portait toujours, même si Aleks faisait quand même son poids et qu'Odin avait beau être costaud et faire beaucoup de sport dont de la musculation, il avait ses limites. Pourtant Odin avait raffermis sa prise en le tenant, cherchant à nouveau ses lèvres alors que son homme avait reculé son visage. Finissant surtout par imiter Aleks en frottant doucement le bout de son nez contre le sien. Il murmurait, pourtant ;

On devrait manger quelque chose. On aura toute la nuit ensuite pour ça.

Toute la nuit, toute la nuit, c'était vite dit, certes, Aleks avait besoin de dormir pour son travail demain et Odin n'allait pas manquer de lui rappeler ça. Il l'avait dit, non ? Il allait veiller sur lui. Donc ça passait aussi par là. Il l'invitait juste à se remettre sur ses jambes, faisant attention au passage à ce que sa serviette ne tombe pas, miracle qu'il pouvait la refaire au dernier moment. Il lui volait un dernier baiser, lui mettait même une petite claque sur les fesses au passage et allait se prendre une bière, comme Aleks lui avait d'ailleurs suggéré. Se changer les idées. Il voulait juste faire les choses bien pour une fois, sans imposer de rythme. Juste que les choses se passent ... normalement ? Alors oui, une bière. Qu'il ouvrait et il s'éloignait un peu pour reprendre ses esprits.

Je voulais juste te parler de ça alors du coup... Tout est bon, j'imagine.

De son côté en tout cas, c'était bon pour l'instant, niveau conversation. Rien ne semblait lui revenir à l'esprit sur ce qu'ils auraient pu se dire. Il buvait une gorgée. Toujours en vrac et là, pour des raisons supplémentaires. La pression semblait retomber, enfin. Il pouvait souffler, oui. Et boire une autre gorgée, sans trop savoir quoi faire.

Je vais mettre la table, en attendant... Où sont les couverts et assiettes ?

Histoire de servir quand même à quelque chose, oui. Il espérait juste qu'Aleks ne verrait rien de mauvais dans tout ceci, qu'il change soudainement de sujet. Juste qu'Odin en avait besoin s'il ne voulait pas aller définitivement trop loin, trop vite.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Jeu 15 Mar 2018 - 16:44


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

Please forgive me, I know not what I do. Please forgive me, I can't stop loving you. Don't deny me, this pain I'm going through. Please forgive me, if I need you like I do. Please believe me, every word I say is true. Please forgive me, I can't stop loving you
Ils se connaissent par cœur les deux et en même temps ils ne se connaissent pas sur le plan privé et leur seule nuit jusqu'à présent n'a pas pu combler cela. Alekseï ne sait pas comment Odin peut agir en privé avec ses conquêtes, s'il pouvait être avec eux tel qu'il est avec le lycan à cet instant. Il l'a souvent vu aller charmer, draguer d'autres personnes mais pour autant, il ne sait pas comment son homme pouvait être loin des regards. Est-ce pareil ou différent ? Il aimerait pouvoir dire que c'est différent, qu'Odin n'était pas ainsi avec eux, dire qu'il est réellement à part des autres mais il n'en sait rien en effet. Et il ne risque pas d'aller le lui demander, la crainte de savoir sans doute. Tout comme Odin ne sait pas comment Alekseï peut être en privé, si ce n'est savoir que le lycan s'est fait draguer quelques fois mais n'est jamais allé lui charmer qui que ce soit. Son homme va le découvrir vraiment maintenant, il doit déjà savoir qu'Alekseï est doux et tendre mais ne pas imaginer à quel point il peut l'être. Bien que là, le lycan pourrait dire que c'est encore différent, qu'il n'a jamais eu autant envie de donner de l'amour, de la tendresse, encore une fois parce que c'est Odin, donc c'est obligatoirement différent.

Oui, Alekseï aimerait dire qu'Odin est différent avec lui surtout en voyant l'effet que peut produire de simples baisers sur le lycan. La tête dans les nuages, les papillons dans le ventre, la sensation de flotter dans un autre monde ou d'être dans une bulle. Il peut même affirmer qu'Odin pourrait faire ce qu'il veut du lycan qu'il ne dirait non à rien du tout même quand le baiser prend fin, ça ne change rien du tout pour Alekseï qui regarde son homme comme s'il était la huitième merveille du monde. Des étoiles dans les yeux en contemplant Odin, tellement magnifique, tellement « parfait » que son cœur en déraille juste en l'observant. Restant d'autant plus collé à Odin quand il le soulève et le garde ainsi contre lui, ils ne vont certainement pas pouvoir rester ainsi longtemps mais Alekseï en profite le temps que ça dur. Déposant un baiser contre ses lèvres avant que son homme ne vienne frotter son nez contre le sien, le sourire du lycan s'agrandissant, s'amusant ensuite à déposer un baiser sur le nez d'Odin.

- Tu me gardes pour le dessert ?

Toujours cet air amusé sur le visage, un peu taquin dans sa demande. Bien qu'en même temps revenir sur terre est difficile, ce n'est pas aussi intense que tout à l'heure mais ça reste un chaud-froid alors qu'Odin montre ainsi que non pas tout de suite. Alekseï le connaîtrait moins bien, il pourrait croire que son homme n'a pas envie de lui, par contre...non, quand même pas, Odin ne peut pas avoir de craintes là dessus quand même, si ? Pourtant leur nuit ensemble avait été magique, parfaite. Ou alors son homme veut vraiment prendre son temps, ou n'a pas compris qu'Alekseï était partant pour qu'ils aillent plus loin tout de suite. Un peu trop de possibilité alors que le lycan termine par revenir les deux pieds sur le sol d'un mouvement souple et agile, encore des nouveautés de sa nouvelle nature ça, bien que moindre que quand il est transformé. Toujours amusé quand Odin agit comme il le fait, ce baiser, cette claque sur ses fesses et le voir s'éloigner pour s'ouvrir une bière, Odin qui lui donne l'impression d'être le cliché sur pattes du mâle de bas étage là. Alekseï en a une moue par la suite aux paroles d'Odin, comprenant qu'il s'est angoissé et tendu pour rien mais ça n'excuse rien. Est-ce qu'il doit faire comme si de rien était ou doit-il lui expliquer les choses et comment il les a prises surtout ? Perplexe devant ce choix.

- Juste derrière moi.

Se déplaçant sur le côté pour indiquer à Odin le placard pour les assiettes et le tiroir des couverts avant de se secouer lui-même pour finir de revenir sur terre et commencer à tout préparer. Sortant une casserole pour mettre l'eau pour les pâtes, c'est là qu'il se décide à reprendre la parole.

- C'est pour ça que je me suis tendu tout à l'heure. En fait quand tu es rentré, je t'ai senti plus froid, plus distant et tu m'as dit ce « il faut qu'on parle », ça m'a angoissé, je me suis tout imaginé, le pire possible même.

Posant sa casserole maintenant pleine d'eau sur la plaque de cuisson avant de mettre la dite plaque en route, ne se décidant à faire face à Odin qu'à ce moment là.

- Ce n'est pas de ta faute, c'est juste que je risque de mettre du temps à ne plus avoir ces peurs, si ça se reproduit tu sauras que ce n'est rien, que ça va passer.


Il pourrait dire qu'il lui faut du temps encore et toujours, qu'il ne peut pas être poussé comme Odin peut le faire, enfin là son homme ne l'a pas poussé en venant se confier à lui. Bien qu'il pourrait demander à Odin de ne plus jamais employer ces mots, ce « il faut qu'on parle », il n'en reste pas moins que ce n'est pas son homme le fautif mais lui qui prend tout un peu trop à cœur.

(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Jeu 15 Mar 2018 - 22:27


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

« Listen baby, ain't no mountain high. Ain't no valley low, ain't no river wide enough baby. If you need me call me no matter where you are, no matter how far don't worry baby, just call my name I'll be there in a hurry, you don't have to worry. 'Cause baby there ain't no mountain high enough, ain't no valley low enough, ain't no river wide enough to keep me from getting to you babe »
Il aimait cette sensation, que tout se mettait enfin en place. Que tout était dit, que tout se plaçait enfin correctement. Entre eux. Que tout ce qu'ils s'étaient efforcés à réprimer de peur de se perdre, tout avait éclaté au grand jour et même s'il y avait eu des cris et des larmes, c'était pour le mieux. Qu'il avait fallu un je t'aime en Russe, pour qu'Aleks se décide enfin à ne plus rester éloigné et vienne même l'embrasser alors qu'il lui avait pourtant répété nombreuses fois juste avant, en danois. Il ne fallait que ça entre eux, visiblement, que tout éclate. Il aurait juste aimé que cela se fasse plus en douceur... Comme il l'avait prévu initialement. Il se revoyait juste là-dehors, trouvant Aleks et paniquant complètement à l'idée de le perdre et de mettre une année de plus, sinon plus, à pouvoir le retrouver.

Ce qu'il pouvait aimer ces instants de tendresse, c'était nouveau et tellement agréable quand il se laissait enfin aller et quand il laissait quelqu'un venir à lui. C'était surtout qu'il ne voulait que lui, s'il voulait que quelqu'un l'enlace, l'embrasse de la sorte, c'était juste lui. Il n'avait jamais vraiment voulu partager ces moments là avec d'autres. La fougue était une chose mais la tendresse, c'était tout autre. Et la tendresse, c'était réservé à Aleks même lorsque cette tendresse n'était pour eux que des câlins. Tu me gardes pour le dessert ? Un petit "Rrrr" qui sortait à cette demande et un petit sourire en coin, voilà qu'Aleks plaisantait là-dessus et ça n'était pas pour lui déplaire, au contraire.

Hm, je vais te dévorer...

Il souriait, oui, difficile de ne pas se laisser prendre au charme du lycan. Mais, oui, il se devait quand même de calmer un peu le jeu, ce n'était pas pour l'embêter mais plutôt que pour une fois, il voulait faire les choses bien, déjà qu'il n'avait pas pu lui avouer son amour comme il l'avait initialement prévu, il ne voulait pas être davantage contrarié. Ni être trop faible au point de céder à la moindre de ses pulsions. Il se décidait au moins à l'aider, rester inactif ne lui ressemblant pas et se faire servir encore moins. Puis c'était plus fort que lui, cette claque sur les fesses, il valait mieux qu'Aleks s'y habitue d'ailleurs. Il posait donc sa bouteille le temps de mettre la table. Ordonné, comme toujours. Fourchette à gauche, couteau à droite, tout bien placé au millimètre près. Des tocs ? A peine.

Ah. Je venais de me taper 20 minutes de conversation sans queue ni tête avec Mina, hystérique et énervée. 10 ou 15 minutes avec Solomon qui m'a demandé si j'avais pas pété un câble et enfin quelque minutes sur la route à me dire qu'on s'était peut-être pas assez parlé encore.

Il haussait juste les épaules en reprenant finalement sa bouteille, que dire de plus ? Aleks n'y pouvait rien et il aurait peut-être du mieux réfléchir à ses mots, mais en même temps, eh, il ne pensait pas que son homme paniquerait à ce point pour quelque mots et il n'avait pas eu l'impression d'être si froid que ça. Puis, Odin était naturel dans ses façons de faire, Aleks ferait mieux de s'y habituer aussi, s'il avait une journée de merde, il n'allait pas rentré joyeusement à l'appart comme si de rien était. Là s'il s'était pris la tête avec Mina, il n'allait pas agir comme si de rien était en rentrant. Et là encore, il n'avait même pas remarqué qu'il avait agi de la sorte, c'est dire.

Bah, essaie de garder en tête que je suis là et que ça changera pas.

C'était dit comme ça, arrête de flipper, je bougerai pas maintenant que je t'ai vraiment retrouvé. Et il n'était pas dans sa tête donc il ne pouvait pas dire grand chose d'autre de toute façon. Odin ne pouvait que retourner vers lui, reposer ses mains sur ses hanches et l'attirer contre lui, lui voler un nouveau baiser.

Je ne te laisserai pas angoisser, te faire des films tout seul. Tu ne crois pas qu'on a passé assez de temps éloigné, à ne pas assez se dire les choses ?

Ses mains qui auraient pu glisser sur ses fesses à nouveau mais qui remontaient plutôt sous son haut, toujours si tactile, peut-être même plus encore. Difficile de calmer ses ardeurs alors que la tentation était là, toujours bien présente et qu'elle ne le quitterait pas tant qu'il ne l'aurait pas eu comme il le souhaitait. Vile tentateur, le voir si penaud lui donnait forcément envie de le prendre dans ses bras et le prendre dans ses bras lui donnait forcément envie de plus. Il n'était qu'un homme amoureux là encore, amoureux qui s'était restreint pendant trop longtemps et n'avait rien fais depuis - pour lui - un peu trop longtemps. Mais il ne faisait rien de mal, non ? Juste caresser sa peau. Ses mains lui semblaient si froide, face à la chaleur de la peau d'Aleks, il lui donnait l'impression d'être fiévreux tellement sa peau lui semblait chaude. Il ne lui demandait pas pour autant s'il était malade, se disant que cela devait juste être du à sa transformation.

Trop tôt ? Oui. Mais c'était un petit et merde qui lui traversait l'esprit, ce et merde qui faisait écho à ses propres mots plus tôt. on a perdu trop de temps à ne rien se dire, c'était aussi valable pour le on a perdu trop de temps à ne rien faire. C'était peut-être pour ça qu'il relâchait d'une main Aleks pour éteindre la plaque. Peut-être pour ça qu'il disait merde à ses résolutions et qu'Odin retirait le haut qu'il avait emprunté à Aleks. Invitation très claire, non ? Plus clair encore lorsqu'il venait défaire le lacet du pantalon d'Aleks, tandis qu'il profitait pour venir l'embrasser une fois de plus. Tendresse ? Au début, oui. Surtout beaucoup d'amour et de passion, ce qu'il avait voulu contenir jusqu'à ce moment précis où il disait merde à tout ça. Oui, visiblement il était si faible que ça. Oui, visiblement il n'était pas si fort et sûr qu'il le croyait. Enfin, sûr, si. Sûr de lui dans ses gestes, quand il venait à baisser ce bout de tissu, pantalon de sport, que ses mains glissaient pourtant sur sa peau en se faisant. Peau chaude, ferme. Comment ne pouvait-il pas perdre la tête ? Aleks aurait pu l'arrêter à tout moment, pourtant. Mais Odin était sûr de lui, cette fois ; il emprunterait ce chemin, il n'attendrait pas après le dîner.

Tout compte fait... Je crois que je préfère prendre le dessert tout de suite...

Un dernier baiser sur ses lèvres avant de descendre jusque dans son cou et le dévorer de baiser. Il pouvait reconnaître avoir osciller entre chaud et froid, il pouvait reconnaître que cela pouvait être déstabilisant. Là pourtant il savait ce qu'il voulait et ce qu'il ne voulait pas. Il le voulait lui et ne voulait plus reculer l'instant. Il ne voulait pas jouer, il ne voulait pas patienter une ou deux heures de plus. Retire donc entièrement ce pantalon, mon amour, que je puisse t'emmener ailleurs, loin d'ici. Dans cette chambre, dans ce lit. Attendant de voir sa décision, Odin glissait de nouveau ses mains contre sa peau, reprenant leur places préférées.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Ven 16 Mar 2018 - 2:01


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

Please forgive me, I know not what I do. Please forgive me, I can't stop loving you. Don't deny me, this pain I'm going through. Please forgive me, if I need you like I do. Please believe me, every word I say is true. Please forgive me, I can't stop loving you
Alekseï se surprend lui-même avec cette petite allusion sur le fait d'être le dessert d'Odin, ce n'est pas vraiment le genre de propos qu'il a déjà pu tenir par le passé. Mais en même temps doit-il aller chercher plus loin qu'un : c'est parce que c'est Odin. Visiblement c'est l'homme qu'il aime qui lui fait cet effet et aussi nouveau que cela puisse être pour lui, le lycan doit tenter de ne pas chercher d'autre raison à cela. Au moins un point qui se met en place dans son esprit, bien que sur le coup il ne réponde rien à Odin, si ce n'est peut-être par un sourire l'air de dire « quand tu veux ». Avant qu'ils ne s'écartent l'un de l'autre ou plutôt que son homme ne s'éloigne un peu, c'est peut-être plus sage de revenir à des préoccupations plus terre à terre, même s'il n'aurait pas dit non.

Finalement, le lycan se décide à se confier à nouveau à Odin, aucun reproche dans la voix, juste un air sans doute un peu déçu de lui-même alors qu'il saisit qu'il s'est angoissé pour rien. Enfin pas pour rien puisqu'il y avait bien quelque chose qui n'allait pas mais qui n'avait rien à voir avec ses pensées premières et les sources de son angoisse. Observant son homme finir de dresser la table, fidèle à celui qu'il a toujours connu, les tics et les manies d'Odin qui pourraient agacer bien des personnes mais qui ne le dérange pas. Sauf pour se dire que ça risque peut-être de les faire se prendre la tête, tout ordonné qu'Alekseï peut être, il n'en est pas à ce point là non plus.

- Désolé de te mettre dans une situation comme ça...

Parce que c'est le cas, quoi qu'Odin ait pu dire à Mina, forcément c'est lié à lui et à sa disparition et à tout le reste, bien qu'un point l'étonne grandement.

- Mina, je comprends sa réaction mais Solomon ?

Qu'est-ce qui a pu se passer avec le sorcier pour que ça en arrive à ce que Solomon lui dise ça...Alekseï peut le rajouter sur la liste des personnes auprès desquelles il va devoir s'excuser tôt ou tard, courte liste mais comprenant les personnes les plus importantes pour lui : Odin et Mina. Et maintenant Solomon. Laissant Odin lui expliquer que c'est comme ça et pas autrement, que le lycan doit se faire à l'idée qu'il ne bougera pas et c'est bien là une partie du problème. Alekseï le sait, il en a conscience, c'est intégré et pourtant il doute encore, c'est à ne plus rien comprendre, il ne se comprend déjà pas lui-même là dessus alors comment Odin pourrait-il le comprendre. Laissant son homme l'approcher et l'attirer contre lui, tout en l'écoutant.

- Si, bien sûr que si.


Ils ont perdu mille fois trop de temps tous les deux, à ne rien dire, à attendre un signe de la part de l'autre tout en les ayant ces signes mais ne pas être capable de les déchiffrer. Il n'y en a pas un mieux que l'autre et pourtant Alekseï aurait dû les voir les signes d'Odin alors que toute son attention n'était tournée que vers lui toutes ces années. Alors qu'il est possiblement le plus réactif à des signaux non-verbaux, le plus sensible à tout ce genre de choses, cela en dit long sur lui l'air de rien. Entièrement nul sur ce coup là ou alors trop enfermé dans ce « je vais le perdre s'il le sait », peut-être que c'est ça oui.

Alekseï ne peut que sentir sa peau frémir au passage des mains d'Odin sur son corps, aussi bien à cause de la différence de température entre les mains de son homme et son corps. Qu'à cause du toucher, tout simplement, il faut dire qu'en plus cela fait bien plus d'un an qu'il n'a pas été touché, qu'il n'a rien fait. Oui même s'il avait commencé à voir quelqu'un, ils n'avaient pas encore passé cette étape là, forcément même sans espoir, Alekseï avait quand même ce « et si Odin me voit enfin » qui lui tournait en tête. Son homme qui ne s'arrête pas dans ses mouvements, la plaque qui se fait éteindre, les baisers, le tee-shirt, le pantalon du lycan et Alekseï qui se demande si Odin ne va pas finir par tout stopper encore une fois tout en venant poser ses mains sur le torse d'Odin. Avec un « oh mon dieu » qui lui passe en tête, encore faut-il qu'il ne la perde pas la tête justement.

- Le dessert en premier alors.

Comment pourrait-il autre chose qu'un oui ? Même déguisé de cette manière sous ces paroles là. Ok. D'accord, tout ce que tu veux mon amour. Autant que tu le veux. Où tu le veux. Alekseï en vient à se mordiller la lèvre inférieure aux baisers d'Odin dans son cou, oui, aucun doute possible, son homme va lui faire perdre la tête. C'est plus un réflexe qu'une pensée qui lui fait finir d'ôter son pantalon, par contre c'est totalement volontaire si, ensuite, ses mains descendent sur le torse d'Odin pour venir se poser sur ses hanches. Totalement volontaire aussi si oups d'un coup la serviette de son homme se défait, après tout n'a t-il pas dit oui à Odin pour aller plus loin immédiatement. Il en est presque impatient le lycan, venant se coller autant qu'il le peut à son homme et pour l'embrasser. Toujours cette tendresse et cet amour mais oui la passion est bel et bien présente aussi bien dans ce baiser, que dans ses mouvements, quand il se love contre Odin, quand ses mains glissent sur le corps de son homme. Impatient oui, qu'il en serait bien capable d'entraîner Odin vers la chambre s'il ne le fait pas assez vite à son goût.

(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Ven 16 Mar 2018 - 2:48


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

« Listen baby, ain't no mountain high. Ain't no valley low, ain't no river wide enough baby. If you need me call me no matter where you are, no matter how far don't worry baby, just call my name I'll be there in a hurry, you don't have to worry. 'Cause baby there ain't no mountain high enough, ain't no valley low enough, ain't no river wide enough to keep me from getting to you babe »
Cela n'aurait pas pu commencer mieux entre eux, il devait se faire une raison, il ne pouvait pas revenir sur sa déclaration ni la façon dont cela s'était passé, il pouvait toute fois profiter du fait qu'entre eux, c'était beau. Cela commençait d'une belle façon, rien qu'à voir cette complicité qui revenait, rien qu'à entendre les mots d'Aleks, taquin et charmeur à sa façon, de quoi ravir Odin, le séduire d'autant plus. Il n'aurait pas cru que cela viendrait ainsi entre eux et il n'allait pas se plaindre de la tournure que cela prenait, au contraire. Ca oui, il allait le dévorer, tout cru. Maintenant ou après, il l'aurait et son homme ne pourrait pas lui échapper plus longtemps. L'échange de regard en disant tout aussi long que les mots, ce qu'il trouvait important mine de rien, se séduire encore, même lorsqu'ils étaient déjà sous le charme et qu'ils s'aimaient, continuer à se séduire était primordial.

Cesse donc de t'excuser, veux-tu ?

C'était ce qu'il lui disait alors que pourtant, ces excuses, il avait besoin de les entendre. Il avait eu besoin de les entendre. Mais il n'était pas sourd et les entendre une fois tout en ayant des explications claires, ça lui suffisait, il n'était pas cruel et n'allait pas retourner le couteau dans la plaie. C'était pour ça qu'il lui demandait d'arrêter de s'excuser, si c'était dit doucement, cela n'en n'était pas moins autoritaire.

Solomon... Je lui ai tout dis. Enfin, sauf la partie où tu hurles à la pleine lune. Je lui ai dis que je t'avais retrouvé et que je comptais m'installer avec toi, qu'il fallait éviter d'en parler à Mina. Il a cru que j'avais pété les plombs de vouloir m'installer ici au lieu de te ramener par la peau du cul auprès de ta soeur et à Copenhague. Il comprendra sûrement mieux quand il saura ce que tu es maintenant. D'ailleurs, je me disais, j'ai pas mal de connaissances à Copenhague, chez les sorciers. J'ai quelque amis wiccans qui pourraient peut-être te filer des potions pour la pleine lune. On m'a dit que c'était douloureux mais avec un petit coup de main...

Oui, il mettait les pieds dans le plat, il se mêlait de ça, ça le concernait aussi maintenant, pas vrai ? Le bien être d'Aleks le concernait directement et ses transformations aussi désormais, c'était aussi son rôle, non ? Si, ça l'était. Aleks devrait s'y faire aussi, s'il voulait râler, il était mal tomber, Odin n'allait pas tolérer bien longtemps d'être mis de côté face à ça. Il voulait aider et autant que ses nombreuses connaissances et amitiés soient utiles.

Puis il s'approchait, il l'embrassait. Il avait horreur de le voir triste, le voir bouder ou se perdre dans ses pensées. Il comptait bien changer ça, qu'il comprenne qu'il était de retour dans sa vie et qu'il ne serait plus seul désormais, plus jamais. Il craquait, laissait tomber ses résolutions, de toute façon, avant ou après manger, cela ne changerait pas que l'acte aurait droit à ce même mot : enfin. Ce serait tout de même parfait, quoi qu'il puisse arriver. Odin avait décidé d'arrêter d'attendre des signes alors qu'il n'avait jamais su interpréter le comportement d'Aleks comme il aurait pourtant du. Il se décidait d'arrêter de perdre son temps à attendre ce qu'il ne pouvait voir, pour plutôt agir comme il pouvait le faire. Il pouvait le prendre dans ses bras, il pouvait embrasser ses lèvres, embrasser son cou, il pouvait caresser sa peau.

Au diable leur vêtement, il soupirait d'aise quand il voyait Aleks continuer son geste, alors qu'il se débarrassait de son pantalon. Comme il soupirait à nouveau d'aise quand il sentait la serviette tomber à ses pieds et qu'il se reculait juste le temps de retirer le dernier bout de tissu en trop, le haut d'Aleks. Bye bye. Et ses manies du rangement ne viendraient pas se mêler de ça, même si les vêtements et la serviette traînaient n'importe comme au sol, il pensait davantage au fait qu'ils étaient enfin libres, nus. Libres de s'aimer enfin. Libres de le montrer, de l'exprimer comme ils le voulaient.

Difficile pour lui à cet instant de se souvenir d'où se situait la chambre d'Aleks, perdus entre ses baisers et ses envies qui grimpaient, réfléchir et regarder ailleurs devenait compliqué, il n'avait pas encore de repère dans cet appartement après tout. Mais ce n'était que quitter quelque instants son homme du regard pour le pousser jusqu'à la chambre, sans le lâcher. Il l'avait dit, le dessert d'abord. Pour avoir faim, il dirait qu'il était même affamé mais pas de nourriture, non. De ressentir à nouveau tout ce qu'il avait pu ressentir lors de leur unique nuit. Faim de ces retrouvailles. Faim de lui. Alors oui, une fois dans cette chambre, il le poussait dans ce lit, oui, il ne se faisait pas prier pour l'y rejoindre mais surtout, faire ce qu'il voulait le plus à cet instant ; l'embrasser. Maintenant qu'ils étaient dans un lieu plus pratique que la cuisine, où ils risqueraient moins de glisser, de se couper, se brûler sur la plaque de cuisson ou qu'en savait-il encore. L'idée que des voisins lycans puissent les entendre lui traversait vaguement l'esprit mais il oubliait aussi vite, tant pis pour eux. Ils ne devaient rien à personne.

Odin était sûr de lui dans ses gestes, sûr de lui dans ses baisers. Sûr de ce qu'il voulait, plus sûr que jamais, même. Pourtant, il apprenait à être tendre et non pas juste fougueux, mais il était quelqu'un de passionné et ça, il n'y pouvait rien. Il ne pouvait rien faire contre ça. Une main dans les cheveux de son homme, l'autre glissant contre son torse, qui glissait bas, si bas. Et lui qui se contentait de le pousser davantage, le pousser à s'allonger. Je m'occupe de tout, je m'occupe de toi. Des baisers qui déviaient de ses lèvres à son cou de nouveau, lentement mais sûrement. Qui descendait un peu plus bas, tellement heureux de le retrouver et ayant l'impression de pouvoir faire ce qu'ils n'avaient pas pu faire lors de leur première fois. Mais surtout, profiter de ces instants, qu'il espérait pourtant être les premiers d'une très longue lignée. C'était plus physique, cette partie de leur retrouvailles, mais c'était un domaine qu'il maîtrisait bien mieux, dans lequel il se sentait plus à l'aise pour qu'ils puissent communiquer. Il se contentait juste de descendre ses baisers, toujours plus bas. De savourer l'instant sans se presser, pas maintenant en tout cas. Apprendre à être tendre plutôt que fougueux, oui, il apprenait. Songeant que c'était peut-être ce dont Aleks avait besoin, que c'était peut-être ainsi qu'il se sentirait plus aimé, si Odin prenait le temps de l'embrasser avant de le posséder totalement. Si Odin prenait le temps de le redécouvrir. Chose qu'il faisait avec un plaisir qu'il ne pouvait pas dissimuler, arrivé à ce stade. Qu'il ne voulait pas dissimuler non plus de toute façon. Ses baisers descendaient juste, son cou, son torse. L'impression de reconnaître le goût de sa peau comme l'impression de le découvrir, c'était une sensation vraiment bizarre. L'impression que ses mains connaissaient déjà chaque détail de sa peau et pourtant, découvrir certaines imperfections ou même découvrir certaines formes, certains muscles apparus, peut-être. Redessinés. De quoi le perdre quelque secondes, lui qui pensait le connaître par coeur se retrouvait à le découvrir à nouveau. Toujours est-il qu'il suivrait le rythme qui conviendrait à Aleks, il avait bien compris la leçon.
(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 291
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : ROGERS.
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Ven 16 Mar 2018 - 17:14


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

Please forgive me, I know not what I do. Please forgive me, I can't stop loving you. Don't deny me, this pain I'm going through. Please forgive me, if I need you like I do. Please believe me, every word I say is true. Please forgive me, I can't stop loving you
Cesser de s'excuser, comment dire qu'il va avoir du mal à ne plus le faire alors qu'il n'a pas encore revu sa sœur et que rien que là, ça promet d'être long, hasardeux et délicat. Encore faut-il qu'Alekseï arrive à vouloir faire face à sa sœur et clairement ce n'est ni aujourd'hui, ni demain que cela va se produire, pas alors qu'il vient juste de retrouver Odin. Pas alors que c'est donc tout frais, qu'il marche encore sur des œufs partagé entre comment il réagirait d'instinct et comment il doit réagir pour son homme. Le lycan lui a promis de travailler sur lui, ses manières de faire et son comportement mais ça ne va pas se faire en une soirée tout ça. Non ce n'est pas en une soirée qu'il pourra être à la hauteur d'Odin, déjà qu'avant il ne pensait pas l'être malgré leur amitié sans faille alors maintenant c'est encore pire. C'est également un équilibre, qu'il va devoir trouver entre ce « je fais les choses à ma manière » et le fait qu'Odin le pousse voir le brusque. Alekseï se dit qu'ils doivent tous les deux faire des compromis pour arriver à le trouver cet équilibre mais voilà il a cette culpabilité qui lui est tombée dessus, du coup il a l'impression que c'est surtout à lui faire des efforts. C'est sans doute pour ça aussi qu'il a accepté -même à demi mot- de suivre Odin pendant ces trois jours et de retourner à Copenhague pour son homme, trois jours, il devrait y survivre au changement. Enfin il l'espère. Mais oui les excuses ne sont pas terminées et si le lycan ne peut pas les dire avec des mots, il s'excusera encore et encore avec des gestes.

De ce fait c'est en toute logique que le ton d'Odin le dissuade de s'excuser une nouvelle fois quand il lui explique son échange avec Solomon. Manquant de peu de grogner à la mention de retourner à Copenhague, si dans les faits, il se dit qu'il peut arriver à survivre à ce voyage de trois jours avec Odin, il sait surtout que sa vie n'est malheureusement plus là bas. Le lycan ne pourrait pas y retourner définitivement, pas avant quelques temps -mois ou années-, ça ne serait pas viable, il n'insistera pas là dessus mais il est encore traumatisé par cette morsure qui a radicalement changé sa vie à jamais. Est-ce que Odin a compris au moins une partie de ce que ça lui a fait ? Du danger ambulant qu'il a été les six premiers mois et qu'il peut être encore à présent. Son homme qui lui parle de potions, de ses transformations et de la douleur qui va avec et Alekseï ronchonne un.

- C'est plus que douloureux.

Le lycan ne voit pas ce que des potions pourraient faire, enfin on lui a vaguement dit que ça pouvait atténuer une partie de la douleur mais c'est tout, donc oui, il n'a même jamais songé à chercher un sorcier pour ça. Pour autant, il ne dit pas non à Odin, ça ne servirait pas à grand chose sinon à le voir s'entêter et si Odin a décidé se mêler de ça, rien ne pourrait le faire changer d'avis. En plus du fait que finalement ça ne coûte rien à Alekseï que d'essayer, pas certain du résultat oui mais il peut bien faire ça pour son homme.

Considérations très rapidement oubliées alors que son homme l'embrasse et que les vêtements terminent loin de leurs corps. Odin se débarrassant vite du tee-shirt du lycan, dernier bout de tissu pouvant les gêner, Alekseï en venant à être impatient et cela doit se sentir à ses mouvements fébriles sur le corps de son homme. Bien qu'il soit un poil mal à l'aise de se retrouver nu hors de la chambre, c'est qu'il est pudique l'air de rien et l'a toujours été. Tout en sachant que son corps est agréable à l'oeil, qu'il est bien foutu comme on dit et fait partie des hommes séduisants. À l'aise avec son corps donc mais pas à l'aise à l'idée de le montrer vraiment même devant l'homme qu'il aime. Forcément lui sait parfaitement où il va et n'a pas besoin de regarder autour de lui, ne s'occupant que de son homme et de toute manière même s'il ne savait pas se repérer dans l'espace ça ne changerait rien. Trop accaparé par Odin, par le fait de pouvoir le toucher et l'embrasser. Laissant son homme le pousser vers la chambre, tout autant qu'Alekseï peut l'y entraîner. Impatient on a dit.

Grognant pour le principe quand Odin le pousse sur le lit et qu'ils se retrouvent séparés de ne serait-ce que de quelques centimètres. Arrivant à soupirer de contentement quand le lycan retrouve les lèvres d'Odin, soupir qui est proche du ronronnement à ce stade là. Viens là. Embrasse moi. Aime moi. Laisse moi t'aimer. Alekseï s'allongeant sur le lit, gardant ses mains sur le corps d'Odin à le caresser, redécouvrir le grain de sa peau sous ses doigts. L'embrassant encore et toujours avant de soupirer de plaisir aux baisers dans son cou qui lui font se remordre la lèvre. Avec l'impression grandissante que tout est plus intense que leur première nuit ensemble, plus réactif au moindre geste ou baiser d'Odin. Effet qu'il ne saurait caché même s'il le voulait et oui si l'homme n'avait pas le dessus sur le lycan, il en ronronnerait sans discontinuité. Alors que là c'est surtout les frémissements de sa peau, ses soupirs, ses caresses sur le corps de son homme ou sa main qui glisse dans le cheveux d'Odin quand il descend ses baisers. Que son homme mélange tendresse et passion, qu'il prenne ainsi son temps, Alekseï a l'impression de compter, d'être à part, d'être le seul, d'être vraiment aimé tout simplement. Oui le lycan a besoin de ce mélange entre le cœur et le corps, que les choses ne fassent plus qu'une. S'abandonnant aux caresses et baisers de son homme sur lui, cette chaleur montant doucement dans son corps, dans ses reins, dans son bas ventre. Entièrement réactif et sensible. Bien qu'il ait aussi envie de montrer à Odin à quel point il peut l'aimer, à quel point il peut avoir envie de lui, l'envie d'allonger son homme sur le lit pour venir au dessus de lui et le couvrir, mieux le dévorer de baisers, goûter sa peau, la sentir sous ses doigts. Alekseï est dans ce mélange étrange entre prendre son temps et que ça aille plus vite. Prendre le temps de redécouvrir Odin, que son homme fasse de même et en même temps l'envie qu'Odin aille plus vite, le fasse pleinement sien. Patience et impatience qui se mêlent, cet entre-deux entre on a tout notre temps et on a déjà perdu trop de temps.

(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽




Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 300
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : tennessee (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barmaid dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï Ven 16 Mar 2018 - 20:55


Ain't no mountain high enough.
Alekseï & Odin

« Listen baby, ain't no mountain high. Ain't no valley low, ain't no river wide enough baby. If you need me call me no matter where you are, no matter how far don't worry baby, just call my name I'll be there in a hurry, you don't have to worry. 'Cause baby there ain't no mountain high enough, ain't no valley low enough, ain't no river wide enough to keep me from getting to you babe »
C'est plus que douloureux. Je me doute, oui, c'est bien pour ça que je m'en mêle et que j'essaie de trouver des solutions pour apaiser ça. Il aurait pu lui répondre ça mais ne disait rien.

Puis finalement, ce rapprochement tant attendu. S'il attendait des signes qu'il était de toute façon incapable de voir, ils n'avanceraient jamais. Et au pire, il se passerait quoi ? Aleks le repousserait, lui dirait qu'il est encore trop tôt et voilà, ils passeraient à autre chose. Mais il aurait au moins essayé. Tandis que là, oui, là, il se passait quoi ? Il fonçait et Aleks lui répondait, lui prouvant ainsi qu'il ne devrait pas se fier aux signes qu'il ne voyait pas. Qu'il devrait aussi apprendre à mieux regarder Aleks, mieux le comprendre que ce qu'il faisait jusque là, c'était plus que nécessaire, arrivés à ce stade.

Comment faire pour se contrôler ? Cela ne paraissait peut-être pas mais il déployait des efforts sur-humain pour ça. Des efforts sur-humain pour avoir la patience de le mener jusqu'à la chambre plutôt que le plaquer contre le plan de travail. Des efforts sur-humain dans le couloir pour ne pas le plaquer contre un mur et le faire sien. Des efforts sur-humain une fois dans la chambre pour le pousser et venir le rejoindre sans aller trop vite. Des efforts sur-humain pour se montrer patient. Pourtant il en avait aussi, de l'embrasser, prendre son temps. Mais il était partagé entre prendre son temps et le fait qu'ils aient perdus déjà trop de temps. Sentir les mains d'Aleks contre son corps était si agréable, sentir ses mains le parcourir, il se demandait s'ils n'avaient pas la même chose en tête, cette même envie de se redécouvrir. Cette envie, ce désir, ce besoin.

Que ce soit la main d'Aleks dans ses cheveux ou sur sa peau, il ne voulait rien manquer, c'était tellement de sensations qu'il retrouvait, tellement d'émotions aussi, l'air de rien, après les cris et les pleurs. Tellement d'émotions, tellement plus que ce qu'il se pensait capable de pouvoir un jour ressentir. Ces appels muet ne lui échappaient pas, ils s'appelaient l'un l'autre de toute façon, ils s'appelaient à se rapprocher, à s'aimer, à être toujours plus proche l'un de l'autre et ce ne serait sûrement jamais assez... Ou presque. Sentir son homme - ou son loup - si réceptif à ses baisers et caresses ne pouvaient que l'encourager à continuer, les soupirs ne lui échappaient pas et lui indiquaient qu'il était sur la bonne voie ; Aleks avait besoin de ces baisers. Il avait besoin de cette tendresse. Il le savait ainsi mais c'était sur le tas qu'il découvrait que cela valait aussi dans un lit. Mais ses baisers finissaient par remonter dans son cou, par même venir se placer entre ses cuisses, incitant son homme à passer ses cuisses autour de lui par la même occasion. Allait-il rompre l'attente là, maintenant ? Pas encore, non, mais très bientôt. Se disant que c'était aussi le moment précédent l'action qui rendait les choses si intense et qu'il voulait à nouveau profiter de ses lèvres. Lèvres qu'il harcelait de baisers, jusqu'à finir par murmurer un tu m'as tellement manqué contre ses lèvres, l'embrassant de nouveau ensuite. La passion était là, elle revenait sans cesse. C'était eux, c'était ce qu'il se disait, cette passion leur ressemblait, reflétait aussi ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre, pas juste de la tendresse et de la douceur, mais aussi de la passion. J'ai envie de toi... Comme je n'ai jamais désiré quiconque. Le moment était mal choisi pour parler et pourtant, il trouvait important de lui dire ; je n'ai jamais désirer quelqu'un comme je te désire. Les mots étaient importants, il y avait des choses qu'il fallait dire, il le savait, surtout après tant d'années à s'être restreint alors qu'il aurait eu mieux fait de parler. Il l'embrassait de nouveau. Il ne trouvait pas Aleks trop accessible, ni trop facile à avoir, au contraire, il avait eu bien du mal à l'avoir et maintenant qu'il l'avait, il n'allait pas le laisser s'échapper. Si cela avait été trop facile, il est vrai qu'Odin aurait pu perdre un peu de son intérêt mais là, on ne pouvait pas dire qu'Aleks lui avait facilité les choses depuis toutes ces années. Mais il le sentait, au fond de lui, que ça y était. Qu'il l'avait enfin.




(c) DΛNDELION

☾ ☽ ☾ ☽ ☾ ☽

MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï

Revenir en haut Aller en bas

Ain't no mountain high enough. | ft. Alekseï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Scénario : 07. Partyin’, partyin’ YEAH ! (accordé par le staff)
» Ashandra Moon ✟ Ain't no mountain high enough
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Jeu de pirates : Legend of the high seas ?
» I climbed a mountain, I turned around ◈ 21/02 | 10h45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Sonata :: Dobro pozhalovat' v Moskvu :: Zamoskvorechie :: Frunzenskaya :: Jardin & Parc-