RSS
RSS



 

Partagez|

you're all i need, make you only mine. (alekseï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Lun 9 Avr 2018 - 20:37



make you only mine
Love me tender, love me sweet, never let me go. You have made my life complete, and I love you so. Love me tender, love me true, all my dreams fulfilled. For my darlin' I love you, and I always will. Love me tender, love me long, take me to your heart. For it's there that I belong, and we'll never part. Love me tender, love me dear, tell me you are mine. I'll be yours through all the years, till the end of time.

Odin va trop vite pour lui, enfin en temps normal ça aurait été mais là il passe du mode calme, à limite du mode hyperactif donc oui ça va trop vite et laisse peut-être encore plus tendu ou du moins ça la nervosité qui revient. Alors oui,  Alekseï gère cela comme il peut, avec une taquinerie, espérant détendre l'atmosphère, vingt ans en même temps qu'il sait faire avec Odin. Pas toujours très bien ou parfaitement mais qu'il fait quand même, s'il s'énerve ou en montre le moindre signe, ils vont s'entraîner l'un l'autre. C'est aussi revenir un peu en mode, je laisse glisser les choses, bien que ça, ça soit généralement réservé aux moments où Odin a ses coups de colère pour tout ou rien, enfin pas rien mais pour pas grand chose aux yeux d'Alekseï. Sauf que là, son homme n'est pas énervé, il est nerveux, angoissé et le lycan ne sait toujours pas pourquoi alors oui il réagit ainsi et revient à la charge pour essayer de trouver ce qu'il se passe.

Son homme ne l'aide pas avec sa réponse, il pourrait même en râler sur le coup. D'autant plus que le lycan a mangé à midi, enfin presque. Oui, bon, d'accord pas tant que ça, trop la tête ailleurs pour ça. C'est juste une moue un peu boudeuse qui passe sur son visage, s'abstenant de répondre qu'il ne mange pas tant que ça le soir ou encore qu'il a mangé à midi. Ou encore qu'Odin peut se taire parce que son homme aussi aime bien manger de toute manière. Eh ! C'est déloyal ça, qu'Odin se penche ainsi pour lui embrasser le cou mais surtout lui murmurer une telle chose à l'oreille. Des paroles qui lui font avoir un frisson qui en dit aussi long que des mots. Où tu veux, quand tu veux, comme tu veux. Jamais rassasier de son homme malgré leur week-end, faut le faire ou alors est-ce juste la chose la plus normale qui soit.

Ah. Oh. Cela peut en effet expliquer qu'Odin soit nerveux, perfectionniste jusqu'au bout, jusque dans les moindres détails, jusque dans la cuisine.

- Je suis sûr que ça sera bon amour.

Son regard disant aussi un « il a fait ça pour moi » mais oui, il ne cherche pas à diminuer l'importance de ce que son homme a pu faire, juste essayer de lui indiquer qu'il ne doit pas être nerveux pour cela. Au pire même si Odin a foiré, c'est l'intention qui compte, non ? Oui, bien sûr que oui, mille fois oui même ! Et encore une fois Alekseï n'a pas besoin que tout soit parfait, il adore et plus encore ce qu'il voit jusqu'à maintenant et les intentions de son homme mais il n'a pas besoin de perfection. Pas alors qu'Odin lui dit et lui montre qu'il aime, sans oublier le fait qu'il peut se contenter d'un rien le lycan, les choses simples il en a toujours eu le goût de toute façon. Bien qu'Alekseï observe de nouveau la décoration, les fleurs, les bougies, l'ambiance que son homme a pu vouloir et qu'il ressent pleinement, profitant qu'Odin aille jusqu'à la cuisine pour le faire.

Reportant son regard sur lui quand il revient, passant brièvement sur les coupes et la bouteille qu'il tient puis dépose. Revenant à Odin quand il reprend la parole, peu commun, oui en effet. L'évocation de leur week-end le fait rougir légèrement, c'est vrai que leurs retrouvailles a été plus que physique une fois passé leur première conversation. Hein ? Quoi ? Ce qu'il peut avoir à dire ? Meh. Et pourquoi Odin reste debout ? Il veut le faire paniquer ou quoi ? Alekseï attrape la main de son homme dans la sienne, l'ôtant de son épaule pour entremêler leurs doigts. Dans sa tête c'est un peu un quand faut y aller, faut y aller.

- Je t'ai dit le principal Odin, ce qui avait besoin de sortir sur le coup, que tu saches ce qu'il en était pour moi que ça soit notre passé ou ce que je suis devenu.

Ne le quittant pas du regard tout en parlant, poussant même jusqu'à lever leurs mains jointes à ses lèvres pour déposer un baiser dessus.

- Je ne dirai pas que je n'avais plus de questionnements en tête ou d'incertitudes après mais tu les as tous fait taire pendant le week-end et ça je peux te l'assurer. Je n'ai peut-être pas vu les signes que mon amour était réciproque toutes ces années mais je te connais par cœur Odin, je sais lire tes gestes, tes mouvements qui parlent autant que des mots. La seule chose que je pourrai te dire de plus, c'est que je n'ai besoin de rien d'autre tant que je t'ai même si je ne suis pas certain de te mériter et de mériter tout ça.

C'est bien ça en fin de compte, il a Odin, il a tout même si pour Alekseï, il sera jamais à la hauteur de son homme. Il ne le lui dit pas pour être rassuré ou autre, juste comme un fait certain.

- Il y a des choses, des questions qui te trottent encore en tête ? Je veux dire, tu ne me dis pas tout ça pour rien.

Peut-être que le lycan n'a pas assez rassuré Odin pendant le week-end, peut-être qu'il a encore des choses à lui dire ou lui demander. Est-ce que son angoisse s'est envolée ? Non, loin de là même, il n'est pas forcément sûr de lui mais il ouvert à la discussion, à l'échange et tout ce qui peut passer dans la tête de son homme. Un poil largué aussi, ce qui ne fait aucun doute, ne sachant pas où Odin veut en venir avec tout ça.
code by bat'phanie





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 342
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : hoodwink (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barman dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Lun 9 Avr 2018 - 21:29



make you only mine
I will spend my whole life through loving you. Winter, summer, spring-time, too, loving you. Makes no difference where I go or what I do. You know that I'll always be loving you. I'll be faithful I'll be true ; always true, true to you. There is only one for me, and you know who. You know that I'll always be loving you.
Finalement, peut-être était-ce le bon moment. Car honnêtement, il ne saurait pas attendre jusqu'au dessert pour lui dire tout ceci. Aleks finirait par le deviner de lui-même, ils se connaissaient bien trop. Encore que, Aleks savait que le mariage n'était pas une chose à laquelle Odin pouvait normalement penser. De droit, jamais il n'aurait, normalement, voulu se lier éternellement à quelqu'un. C'était trop cliché, trop contraignant, être lié à quelqu'un c'était trop d'engagement... Normalement. Mais Odin avait désormais la bonne personne pour tout ça et chaque fois qu'il s'était imaginé épouser quelqu'un, si jamais il devait passer ce cap, c'était Aleks. Peut-être était-il plus influencé qu'il ne voudrait le reconnaître, par son père et ses fameux accomplissements dans la vie d'un homme. Mariage, voiture, maison, bon travail, enfants. Il avait la voiture. Il avait l'amour de sa vie qu'il comptait demander en mariage et la maison viendrait probablement ensuite. Quant au bon travail, il l'avait et cela prendrait du temps à ce qu'il en retrouve un mais les Thorson étaient débrouillards de nature, ils étaient éduqués comme ça de père en fils depuis nombreuses générations. Quant aux enfants, là, il est vrai que cela coinçait, l'adoption était toujours possible mais il savait surtout que pour ça, il faudrait du temps à Alekseï pour déjà se retrouver lui-même avant de penser à ce genre de choses. Ils devraient d'abord s'installer et être stable sur tous les points. Il avait le temps. Il avait peut-être déjà 35 ans mais il savait qu'il avait encore le temps malgré tout. Petit fils de dieu, il ne vieillissait pas comme un humain lambda, déjà. Mais oui, le mariage.

Il posait cette question à Aleksei, comme pour le sonder avant le grand plongeon. Voir le moindre signe, la moindre réticence, la moindre chose qui pourrait lui faire dire non. Manque de confiance en lui, en eux, pas encore assez bien dans leur relation ou... qu'importe. N'importe quel détail chez son homme lui aurait fait arrêter et se dire qu'il était encore trop tôt. Sauf que... Rien. Aucun signe. Il souriait tendrement en l'écoutant, il souriait toujours aussi tendrement quand Aleks embrassait sa main. Leurs mains liées, c'était si symbolique pour lui à cet instant, alors qu'Aleks devait ignorer à quel point ça l'était pour Odin, justement.

Il avait simplement un pincement au coeur quand Aleks lui disait ne pas mériter tout ça ou le mériter. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi Aleks lui disait une chose pareille, d'ailleurs. Ils n'avaient certes pas les même bases, sur le papier, mais ils n'étaient pas si différents que ça. Odin avait une famille riche qui pourtant ne lui avait pas donné le moindre centime dès qu'il eût douze ans pour le forcer à commencer à faire des petits jobs ; tu veux des avantages, tu veux t'amuser, bosse. Evidemment au début, ce fût des petits jobs comme tondre des pelouses mais là où la plupart de ses amis avaient tout qui tombait tout cuit, lui devait se casser le cul pour y parvenir. Alors quoi ? Il ne voyait pas. Il se savait beau mais Aleks l'était d'autant plus. Il se savait intelligent, un peu plus que la moyenne mais là encore, Aleks l'était d'autant plus. Donc, quoi, au final ? Il ne voyait vraiment pas et ça l'agaçait.

Tu mérites tellement plus, Aleks. Tu mériterais qu'on te décroche la lune.

L'amour ne le rendait pas objectif et ça, il le savait et ne comptait pas changer ce fait. Oui, je t'aime, c'est comme ça, alors tu seras forcément parfait même quand tu fais des conneries plus grosses que toi. Non, il n'avait pas oublié le meurtre dont il lui avait parlé mais s'il pardonnait, c'est qu'il se raisonnait bien vite en fonction de c'est Aleks, je le connais, il n'aurait jamais fais ça de lui-même . Donc c'était Aleks tout autant que ça n'était pas Aleks.

Il inspirait profondément. Oui, j'ai une question, Aleks. D'abord, il restait debout. C'était le moment de se lancer, le grand saut. Le saut dans le vide sans parachute ni corde. Mais il ne répondrait pas à sa question en premier lieu. Il allait prendre son temps, celui de poser chaque mots. De les répéter, peut-être. Mais parler clairement.

Nous avons tellement évolués ces vingt dernières années. Pourtant je te revois, tout petit, tout maigrichon. La tête de turque par excellence, une facilité déconcertante à t'attirer les foudres de chacun. Encore aujourd'hui, je ne sais pas trop pourquoi je m'en suis mêlé à cette époque, pourquoi je suis venu te défendre alors que j'étais le premier à frapper sur le premier qui passait. Peut-être parce que justement tu n'avais pas les même facilités que nous à te défendre, c'était tellement facile que c'en était ridicule. Va savoir, je me demande si notre destin n'était pas déjà tout tracé. Si je n'étais pas amené à te défendre ce jour là, quitte à me prendre tes sarcasmes que je ne comprenais pas tout en sachant que tu m'envoyais promener. Pourtant on a fini par se rapprocher et devenir amis. Je n'ai pas su à cette époque précise, au collège, que j'étais fichu, pour moi, tu étais juste un ami puis meilleur ami. On a été au collège ensemble puis au lycée, on était devenu inséparable alors qu'on était tellement différent, ça a toujours choqué mon entourage et pourtant je savais déjà à cette époque que j'avais besoin de toi. A ta façon tu me calmais, m'apaisais, tu savais comment faire pour contre-balancer mon arrogance et mon côté bagarreur, pour calmer mes obsessions et mes paniques parce qu'un crayon n'était pas assez bien taillé ou parce qu'une de mes chemise n'était pas assez repassée. J'ai su au lycée que j'étais amoureux de toi mais je savais aussi qu'avec mes problèmes familiaux et mon indécision permanente, je ne pouvais pas te l'exprimer. J'aurais pu tout perdre pour quelque mots et quelque gestes, j'aurais pu te blesser. Je n'étais simplement pas prêt et même aujourd'hui, quand je sais ce que j'ai raté toutes ces années, je ne regrette pas de t'avoir caché mes sentiments, car je sais que ça aurait pu mal finir. J'aurais fini par faire une connerie. J'étais trop jeune et trop impulsif. J'avais besoin de grandir, j'avais besoin de mûrir et d'apprendre à savoir ce que je voulais dans la vie, j'avais besoin de réaliser certaines choses, besoin d'ouvrir les yeux sur d'autres. J'avais besoin de devenir un homme, celui que tu méritais. Ceci dit, même encore aujourd'hui je ne suis pas sûr d'être assez bien mais je sais qu'aujourd'hui j'ai la maturité nécessaire pour faire tous ces efforts, pour être meilleur, pour toi.

Il avait déjà les larmes qui lui montaient aux yeux alors que ce n'était que le début. Il en buvait même une gorgée de sa coupe, à la fois pour se donner du courage mais aussi pour s'hydrater. Il était extrêmement bavard de base alors beaucoup parler comme ça n'était pas nouveau pour lui mais, oui, s'hydrater un peu. La gorge sèche.

Je ne pensais jamais me poser, tout ceci était loin de ma vision des choses. Je pensais vivre seul, de quelque brèves histoires d'un soir. Les histoires d'un soir c'est bien mais cela a aussi une fin. J'ai envie de devenir sérieux, j'ai envie de l'être car je sais ce que je veux et je sais enfin que c'est réciproque, que je n'ai plus à chercher à compenser ou me changer les idées, parce que tu m'obsédais et que je ne pouvais pourtant pas t'avoir tel que je le désirais. Je m'étais toujours dis que si un jour je me posais, ce serait avec toi tout en songeant que cela n'arriverait jamais alors je m'étais fais à cette idée, me disant ainsi soit-il , que ce ne serait simplement pas pour moi. Cela aurait été toi ou personne. C'est toi ou personne. C'est toi et personne d'autre. Je n'ai pas toujours été le plus apte à montrer mes vrais sentiments, ironique, je sais, car je suis aussi le premier qui pense qu'on ne doit pas cacher ces choses là. J'ai voulu te protéger tout ce temps, te protéger aussi de moi et de mes excès. Mon côté perfectionniste, obsessionnel qui t'ont déjà tant fait lever les yeux au ciel. Je sais maintenant à quel point j'ai besoin de toi dans ma vie et non pas juste comme mon meilleur ami. Tu es mon passé, mon présent et je souhaite que tu sois mon futur, mon avenir. Je te promets de te rester fidèle et je sais déjà que quoi qu'il puisse arriver, je n'aurais d'yeux que pour toi. Ca a toujours été le cas mais je le serai autant corps qu'âme.

Il se confiait, il ouvrait son coeur, plus encore que lors de leur retrouvailles et, oui, il avait les larmes aux yeux, davantage. Odin savait que le moment arrivait et c'était pour cela qu'il avait posé un genou au sol en premier lieu, gardant la main d'Aleks dans la sienne. Il faisait de son mieux pour ne pas fondre en larmes. A cause de ce qu'il lui disait mais aussi de la pression qu'il ressentait de lui dévoiler tout ceci.

Peut-être te diras-tu qu'il est trop tôt pour tout ceci, que cela peut te faire peur et tu aurais peut-être raison, en un sens. Pourtant, me voilà un genou au sol devant toi, mon premier et unique amour. Nous avons pourtant passés tant d'années à nous apprivoiser, à nous laisser passer des choses que nous n'aurions jamais laissés passer à quiconque. A accepter des choses à l'un et l'autre que nous n'aurions jamais pu accepter d'un autre. Tant d'années à apprendre à se connaître et à s'aimer sans avoir le courage de se le dire. Pourquoi attendre des années de plus alors que l'on sait déjà tout l'un de l'autre ? Tu pourrais me dire que tu as changé, que tu n'es plus le même, que tu as besoin de te reconstruire. Je vois pourtant toujours l'homme dont je suis tombé amoureux. Oui tu as un peu changé mais je t'aime toujours autant, peut-être même plus maintenant que tu t'es enfin ouvert à moi, maintenant que je peux voir celui que tu es vraiment sous tes sourires timides et cette retenue que tu t'imposais. Je vois l'homme tendre, l'homme amoureux, cette boule d'amour que tu es. Tu vaux tellement tous les efforts que je pourrais faire, tellement plus encore. Tu vaux tellement tous les risques que je peux prendre au quotidien et plus encore. Le danger m'est bien égal, je peux tout affronter, tant que je t'ai, toi. Tant que tu es là, avec moi. Je te l'ai dis, que tu sois un lycan ou non ne m'importe pas, je t'aime et te prends tel que tu es. Je veux être là pour toi, chaque fois que tu en auras besoin. Besoin de parler, besoin de te changer les idées, besoin de taper dans quelque chose. Même si je dois apprendre à t'apprivoiser à nouveau, même si je dois recommencer presque à zéro comme il y a 20 ans. Si on doit passer par là, ainsi soit-il, tant que je t'ai, c'est tout ce qui m'importe. Je crois plus que jamais à ce que je t'ai dis il y a deux jours, tu es l'amour de ma vie, tu es mon âme soeur et c'est pour cela que je ferai absolument tout pour toi. Ce qu'il faudra et ce que tu voudras. Tu es la plus belle chose qui soit arrivé dans ma vie, Aleks. Tu me demandais si j'avais une question et c'est le cas.

C'est alors qu'il fouillait dans la poche de sa veste pour sortir le petit écrin. Il inspirait profondément. Son regard ne l'avait pas quitté depuis qu'il avait commencé à lui parler mais il baissait le regard vers l'écrin, qu'il ouvrait, dévoilant simplement l'anneau d'or blanc scintillant. Certes simple mais qu'il avait trouvé parfaite pour Aleks.

C'est pour tout cela que j'en viens à te le demander, Alekseï Lazarev. Accepterais-tu de te coucher chaque soir et te réveiller chaque matin dans mes bras, accepterais-tu de partager toutes tes années à venir à mes côtés, accepterais-tu de partager tous nos hauts et nos bas, accepterais-tu de me laisser prendre soin de toi chaque jours de nos vies, d'affronter toutes les épreuves de la vie ensemble, mais surtout, veux-tu m'épouser ?

Ca y était. Ils y étaient. C'était dit et aucune machine arrière n'était possible. Il avait les larmes aux yeux, toujours, en le regardant. Plus sincère que jamais et pourtant si amoureux soit-il, son coeur qui jusque là battait rapidement, semblait s'être arrêté le temps de la réponse d'Aleks. C'était un geste fou mais qu'il assumerait et qu'il ne pouvait pas regretter, trop épris, trop amoureux.
code by bat'phanie


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Mar 10 Avr 2018 - 16:12



make you only mine
Love me tender, love me sweet, never let me go. You have made my life complete, and I love you so. Love me tender, love me true, all my dreams fulfilled. For my darlin' I love you, and I always will. Love me tender, love me long, take me to your heart. For it's there that I belong, and we'll never part. Love me tender, love me dear, tell me you are mine. I'll be yours through all the years, till the end of time.

Que son homme reste debout, ça le perturbe, qu'est-ce qu'il se passe, qu'est-ce qu'il y a, pourquoi il fait ça et pourquoi lui dire et demander ça. Alekseï ne sait pas trop mais après tout Odin attend une réponse, peut-être qu'il va en être déçu de la réponse mais oui le lycan lui a dit le principal le soir même et le week-end s'est chargé du reste. Il n'a pas l'impression que sur ce point là, sur leur couple les choses vont trop vite, pas alors qu'il attendait ça depuis vingt ans. Et maintenant qu'il est certain qu'Odin ne le laissera pas, que ses sentiments sont tout aussi réciproque, il est confiant le lycan. Il va juste devoir apprendre à composer avec la possessivité qui s'est éveillée en lui ; il est à moi et personne d'autre.

D'autant plus que pour lui, il ne mérite pas Odin le lui disant comme une certitude. Il le lui a dit, le premier soir, d'avoir eu l'impression d'être dans l'ombre d'Odin en permanence, pas le même caractère tous les deux déjà et Odin attirait la lumière et les regards. Il savait se mettre en avant aussi et savait affirmer ce qu'il voulait. Pas la même génétique non plus, Alekseï n'était qu'un simple humain, là où Odin est le petit-fils d'un Dieu, que ça lui ouvrait bien des portes. Pas la même famille non plus, les Lazarev n'ont jamais eu d'argent même si Odin tout comme Alekseï a dû travailler de bonne heure pour se payer ce qu'il voulait. Pas le même physique non plus, là où Odin était déjà à tomber au collège, Alekseï lui ne ressemblait à rien même s'il a bien changé en grandissant et qu'il a fait du sport pour aussi. Odin qui est un homme dans toute sa splendeur et Alekseï qui ne l'est pas vraiment, trop sensible, doux et gentil pour ça. Et surtout maintenant, cette différence de nature, Alekseï qui a régulièrement la sensation de n'être rien de plus qu'un animal qui parle, il ne s'est toujours pas accepté pleinement. Sans oublier ce corps humain, ce meurtre, qu'il n'a pas voulu certes mais c'est lui quand même et ça lui fait peur et le dégoûte d'être capable de ça. Pourtant Odin lui répond que si il mérite tout et bien plus encore, le lycan l'avait vu venir cette réponse, c'était obligé que ça arrive mais comme il l'a dit, il ne cherchait pas à se faire rassurer ou contredire. Alors il ne dit rien, se contentant de sourire timidement à Odin, de serrer un peu plus ses doigts sur ceux de son homme. Je t'aime tellement.

Pour autant, il ne voit toujours pas où Odin veut en venir et l'angoisse reste, pourtant il lui demande si lui a des doutes ou des questions sur eux, sur Alekseï. Il ne pourrait pas en vouloir à son homme si c'est le cas, c'est vrai qu'ils ont peu parlés après. Son homme qui reste debout et qui se lance dans un discours au lieu de lui répondre. Mais qu'est-ce qu'il se passe ? Odin qui revient sur le passé, sur leur rencontre et comment il était à l'époque, en effet ils ont bien changés, Alekseï le premier surtout physiquement. Destin tout tracé ? Eh bien puisqu'ils sont des âmes sœurs, cela fait sens en effet. Le lycan lui a su qu'il était foutu dès le collège, c'est arrivé un peu après mais oui avec le recul au début du lycée et grâce à Mina, il avait compris qu'il était amoureux d'Odin depuis un moment déjà. Il ne peut pas en vouloir à Odin de ne l'avoir compris que plus tard, ni lui en vouloir de n'avoir rien fait à cette époque là. Son homme le dit, ils étaient et sont encore tellement différents tous les deux. Un regard doux et tendre sur Odin pendant qu'il se confie avant que l'émotion ne vienne y mettre son grain de sel aux confidences de son homme, le laissant les larmes au bord des yeux, peut-être parce qu'il ne se rend compte que maintenant de l'importance qu'il avait déjà pour Odin. L'apaiser et toutes ces choses là, c'était naturel pour Alekseï de le faire, tout pour Odin tout en lui cachant ses réels sentiments.

- Tu es plus qu'assez bien Odin, tu es parfait pour moi.


Réponse soufflée alors que son homme boit une gorgée, un signe de plus qu'il n'a pas terminé de parler mais Alekseï ne pouvait pas ne pas lui dire ça. Pour le lycan, Odin est parfait tout en ayant des défauts dont il est conscient mais c'est aussi ça l'amour, faire avec les défauts de l'autre, s'en accommoder, les voir mais en venir à les aimer aussi parce qu'ils font partie de la personne qu'on aime. Les défauts façonnent un être tout autant que les qualités.

Odin qui reprend et oui Alekseï le savait déjà qu'il ne se voyait pas se poser avec quelqu'un, il ne le savait que trop bien même. Et oui ça lui a fait peur tout ça quand Odin est revenu et lui a avouer ses sentiments, d'accord il m'aime vraiment mais où on va, prenant sur lui l'autre soir pour dire à Odin ce dont il avait toujours rêvé. Lui qui a toujours eu peur de se mettre en couple au risque d'être blessé, a pris sur lui pour lui dire qu'il ne voulait que lui, qu'il ne se voyait en couple qu'avec Odin. Cette peur d'être blessé, il sait d'où elle venait maintenant, involontairement, Odin le blessait avec ses conquêtes. Il écoute tout et à mesure les larmes montent à ses yeux et oui, le lycan termine par pleurer ou plutôt ça déborde et les larmes coulent sur ses joues, la promesse de fidélité, le déclencheur de ces larmes.

Hein ? Quoi ? Son homme un genou au sol mais non, ce n'est pas logique, pourquoi, il a bien une idée qui lui traverse la tête mais venant d'Odin ça serait fou, totalement fou et loin de ce qu'Alekseï sait de son homme. Il comprenait mal n'est-ce pas ? Même le c'est trop tôt qui le pousse dans cette direction. Non, Aleks ce n'est pas possible, cesse de fantasmer. Ses émotions qui prennent le dessus aux mots de son homme et lui font avoir encore plus de larmes, son cœur qui fait n'importe quoi et tambourine dans sa poitrine à mesure qu'Odin parle. Ce besoin de s'assurer d'un coup qu'Odin est bien réel en venant passer sa main libre sur la joue de son homme. Je l'aime tellement. Une question, non, si. Oh mon dieu. Le lycan n'est pourtant pas croyant mais oui d'un coup il veut bien l'être en le voyant faire. L'écrin, la bague. Ok son cœur qui accélère d'autant plus, c'est possible de faire une crise cardiaque de cette manière ? Il en a bien l'impression en tout cas parce que son cœur ne fait pas que galoper un peu plus dans sa poitrine, il se stoppe également pour mieux repartir plus vite. Cette boule dans sa gorge, un nœud à l'estomac et s'il entend parfaitement Odin, il a surtout son cœur qui bat dans sa tête. Se pinçant les lèvres pour le laisser terminer de parler, le laisser terminer de faire sa demande. Odin qui le demande en mariage. La chose la plus incroyable et la plus magnifique qui soit sur terre.

La gorge tellement nouée que sur le coup, il n'arrive pas à répondre, juste une signe de tête, ce « oui », mille fois oui, comment pourrait-il dire non à Odin, l'unique amour de sa vie, son âme sœur. Alekseï peine à déglutir alors qu'il voit bien que son homme attend sa réponse.

- Oui, je le veux.

Sa voix est cassée, brisée par l'émotion mais pourtant c'est aussi affirmé que possible que le lycan lui répond. Odin qui le demande en mariage, c'est même plus qu'un rêve là, parce que même dans ses rêves les plus fous, cette demande n'a jamais été présente, pas une seule fois. Est-ce qu'il essaye vaguement d'essuyer les larmes sur ses joues de sa main libre ? Oui mais ce n'est pas gagné. Est-ce qu'Alekseï regarde Odin avec encore plus d'étoiles dans les yeux ? Aussi. Est-ce qu'il résiste à l'envie de combler la courte distance entre eux pour l'embrasser ? Non, il ne résiste pas et le fait, embrasser Odin. Dans sa tête c'est un mélange de « je l'aime à en crever » et de « oh mon dieu », pitié dites lui qu'il ne rêve pas là, oui même s'il vient de dire qu'il n'en a jamais rêvé avant.
code by bat'phanie





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 342
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : hoodwink (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barman dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Mar 10 Avr 2018 - 21:38



make you only mine
I will spend my whole life through loving you. Winter, summer, spring-time, too, loving you. Makes no difference where I go or what I do. You know that I'll always be loving you. I'll be faithful I'll be true ; always true, true to you. There is only one for me, and you know who. You know that I'll always be loving you.
Il n'en n'était qu'au discours qu'il voyait son homme déjà commencer à défaillir, les larmes aux yeux et tout le tralala. Ca n'aidait pas à garder l'esprit clair mais il y parvenait, il avait tant répété tout ce qu'il avait à lui dire. Peut-être avait-il loupé des choses comme lui expliquer qu'il n'avait pas voulu, à l'époque, qu'Aleks se mette en tête qu'il était son jouet s'ils étaient sortis ensemble et qu'il avait merdé. Car il savait qu'Aleks n'aurait rien voulu entendre de ce qu'il aurait eu à dire et se serait mis en tête d'être un jouet - ce qu'il n'avait jamais été. N'aurait jamais été. Il pensait juste, à l'époque, être le seul qui souffrirait de ne pas faire ce pas entre eux tout en se disant qu'il valait mieux rester à distance pour le protéger de lui et du petit con qu'il était, insatiable. Impossible à satisfaire puisque lui-même ignorait tout de ce qu'il désirait vraiment. Tout en ayant une facilité déconcertante à obtenir tout ce qu'il voulait vraiment. Tout était trop facile et il n'avait pas pu avoir de respect pour ça, qui respectait seulement la facilité ? Au final, s'il n'avait pas eu à autant se battre pour le retrouver et l'avoir, peut-être même qu'il se serait lassé, de nos jours. Peut-être que si Aleks lui avait cédé l'an passé, il aurait fini par ne pas voir ce qu'il avait vu après le départ d'Aleks, à quel point il avait besoin de lui. Il avait pu l'entre-apercevoir quand Aleks avait des compagnons mais Odin avait une telle confiance en lui qu'il savait qu'il aurait pu, à l'époque, faire en sorte qu'Aleks soit sien et largue son compagnon, qu'il y serait parvenu sans mal, juste par volonté. Maintenant qu'il savait à quel point il tenait à Aleks, il pouvait se rendre compte qu'il ne maîtrisait pas autant les choses comme il réalisait à quel point il avait besoin d'Aleks dans sa vie, à quel point il l'aimait et à quel point... A quel point il en était dépendant, plus simplement. Maintenant qu'il avait perdu Aleks pendant un an, il avait pu mûrir, se rendre compte de sa dépendance comme il avait pu se battre corps et âme pour le retrouver et l'avoir. Ca s'était fait dans les larmes mais il n'avait pas juste eu à sourire et hop c'était dans la poche. Il apprenait de cette façon, à la dur, à apprécier ce qu'il avait et savoir le reconnaître. Il appuyait doucement sa main contre la joue d'Aleks, comme un, oui, je suis là devant toi et tout ceci est bel et bien entrain d'arriver, tu n'hallucines pas. Rêve ou cauchemar là par contre, il saurait après sa question.

Donc au final, peut-être que si tout ceci n'était jamais arrivé, il n'en serait pas à ployer le genou devant lui et lui demander sa main.

L'angoisse de l'attente et les larmes d'Aleks et lui-même craquait, les larmes coulaient le long de ses joues. Ce qui n'était que quelque secondes à peine semblaient pour lui être les secondes les plus longues de son existence, semblable à des minutes sinon des heures d'attente. D'abord un hochement de tête entre quelque sanglots, qu'il interprétait comme un oui mais il avait besoin d'entendre la réponse, justement. C'était oui et il peinait d'abord à y croire, sachant que justement, sa demande était tellement brutale ou du moins, tellement soudaine, qui aurait pu s'y attendre ? Lui-même n'y avait pas si longuement réfléchi que ça, l'évidence s'était imposé à lui tout simplement, un pourquoi attendre ? alors qu'ils avaient déjà grillés toutes les étapes pendant vingt années et que le peu de vie commune avait été idyllique, paradisiaque même. Un rêve éveillé qu'il avait vécu avec lui et qu'il voulait continuer à vivre. Gourmand, peut-être trop, qu'importe. Il lui demandait. Veux-tu m'épouser, il attendait une réponse claire, oui ou non mais répond moi par pitié. Et c'était un "oui, je le veux" qui sortait, le faisait pleurer de joie cette fois.

Il aurait aimé lui mettre la bague au doigt mais le lycan semblait d'abord décider à l'embrasser et si ce baiser avait un goût salé à cause des larmes, il n'allait pas s'en plaindre, lui rendant avec un amour non-dissimulé. C'était une nouvelle vie qui s'offrait à eux, ils étaient libres de la recommencer, ensemble. Se bâtir ensemble, ce serait officiel. Même s'il savait pertinemment qu'ils n'avaient pas besoin d'un vulgaire bout de papier pour ça, ça allait plus loin que ça pour Odin. Après lui avoir longuement rendu son baiser, il reculait toute fois son visage pour faire ce qu'il avait à faire, saisir la main gauche d'Aleks avec douceur et en essayant de contenir suffisamment sa joie pour ne pas trembler, glisser l'anneau à son annulaire. Il ne pensait pas qu'il aurait accepté si facilement et rapidement et il s'était imaginé devoir discuter un long moment pour le convaincre que c'était une bonne idée mais finalement, c'était mieux ainsi, plus apaisant. Il embrassait ensuite sa main, un élan possessif lui prenant, une sorte de il est à moi, c'est officiel, rien qu'à moi et n'importe qui pourra le voir désormais . Il est mien. Odin savait aussi qu'après toutes les épreuves qu'Aleks avait traversé, il méritait cet amour et cette paix, qu'il puisse s'apaiser, enfin. Après les cris, les larmes, la séparation et toutes les épreuves passées, ils y étaient. Odin essayait de se lever, de lever Aleks avec lui pour le prendre dans ses bras, peinant à trouver ses mots. Tellement heureux qu'il en pleurait encore, c'est dire.

Je t'aime, Aleks. Je sais que ça ne sera pas toujours tout rose mais je m'en fiche. Je te veux à mes côtés éternellement. Je ferai tout pour te rendre heureux, je te le promets.

Oui. Eternellement. Même après la mort, se retrouver. Il l'embrassait à nouveau. Un baiser sur ses lèvres d'abord puis sur tout son visage, un grand élan affectueux qui lui prenait. Et possessif, oui. Sien.
code by bat'phanie


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Mer 11 Avr 2018 - 0:27



make you only mine
Love me tender, love me sweet, never let me go. You have made my life complete, and I love you so. Love me tender, love me true, all my dreams fulfilled. For my darlin' I love you, and I always will. Love me tender, love me long, take me to your heart. For it's there that I belong, and we'll never part. Love me tender, love me dear, tell me you are mine. I'll be yours through all the years, till the end of time.

Comment aurait-il pu tenir au discours d'Odin, c'était tout bonnement impossible, pas avec tout ce que son homme pouvait lui dire et lui faire comprendre. Pas alors que le lycan est bien trop sensible à ce genre de choses, ce genre de paroles. Pas alors que l'homme de sa vie lui promet fidélité, il l'avait déjà dit à sa manière mais un peu détournée, là, les mots sont prononcés. Alors même qu'Alekseï ne voit pas tout de suite où son homme veut en venir, en même temps il connait Odin par cœur donc oui la suite à venir est impossible à imaginer et pourtant...Pourtant la suite lui fait se demander si Odin ne va pas finir par lui demander de l'épouser et ça se produit. Évidemment sa réponse ne pouvait être que oui, directement, sans réfléchir, ils s'aiment plus que tout, se sont enfin trouvés et ont perdu assez de temps comme ça. Des âmes sœurs séparées, vous y croyez vous ? Lui non. Bien qu'Alekseï n'aurait jamais pensé au mariage pour eux deux, du moins pas tout de suite et si dans l'avenir il aurait pu y songer, il se serait dit que ça n'arriverait pas. Pas en sachant que ce n'est normalement pas le truc d'Odin. Lui qui justement ne voulait pas se poser, alors être lié ainsi avec quelqu'un, ce n'était pas possible. Pourtant Odin le demande en mariage et Alekseï dit oui tout de suite, sans réfléchir.

Mais en même temps s'il avait eu besoin de réfléchir avant de répondre, cela aurait voulu dire qu'il n'avait pas assez confiance en Odin ou pas assez confiance en eux et leur avenir. Ou encore pas assez confiance en lui-même. Et sans confiance, les choses ne pourraient aller bien loin n'est-ce pas. Les doutes aussi, ce sont des choses qui peuvent ruiner un couple, hors Alekseï n'a aucun doute sur Odin, sur eux, sur lui -du moins pas pour leur couple- alors il dit oui. Il dit qu'il le veut, mille fois oui même. Une parfaite confiance en Odin, il ne le lui demanderait pas s'il n'était pas sûr de lui à 100% que cela se produise maintenant, si rapidement après leurs retrouvailles n'entre pas en ligne de compte ; Odin est sûr de lui. Confiance en lui aussi, plus de vingt ans qu'il aime Odin et qu'il sait ce qu'il veut ; finir sa vie avec Odin et personne d'autre. Plus généralement pourquoi attendre alors qu'ils savent tous les deux ce qu'il en est.

Ce oui qui sort pourtant difficilement, trop d'émotions dans sa petite tête pour que parler soit facile et pleurer n'aide pas, voir son homme pleurer aussi ne l'aide pas. Larmes de joie, de bonheur, pour tous les deux. Alekseï n'a jamais eu honte de montrer ses sentiments, malgré tout il n'y a bien qu'Odin qui arrive à le faire pleurer, on dit jamais deux sans trois et c'est la troisième fois. Une fois heureuse celle-ci pas comme l'autre soir qui était mitigée, pas comme après leur première nuit ensemble où là c'était parce qu'il avait le cœur en miettes. Il n'y a vraiment qu'Odin pour le mettre dans des états pareils, est-ce que son homme le sait seulement cela ? Sans doute que oui alors qu'Odin sait des choses sur lui que personne d'autre ne sait. De là, comment ne pas avoir envie d'embrasser son homme après un tel discours mais surtout après cette demande. Un baiser tendre, amoureux et salé un peu aussi, merci aux larmes.

Cligner des yeux en le laissant lui passer cet anneau au doigt, c'est vrai qu'une demande en mariage s'accompagne du bague traditionnellement. Pour être honnête, il aurait pu se passer de bague le lycan mais en fait non, parce que cela rend les choses vraiment officielles, les mots et la demande liés avec le geste, cet anneau que son homme lui passe au doigt. C'est aussi se rendre que l'un comme l'autre sont tellement émus qu'ils ne sont pas loin de trembler, qui a dit qu'Odin n'était pas quelqu'un de sensible, Alekseï l'a toujours su. Est-ce que le lycan regarde son doigt quelques instants ? Totalement et tant pis s'il donne l'image d'être une femme ou jeune fille, qui a dit que les hommes n'ont pas le droit de réagir de la même manière après tout. En même temps, c'est un peu étrange ce poids à son doigt et ça le fait sourire connement au milieu des larmes qui coulent toujours.

Alekseï suit le mouvement, se levant, venant se blottir contre Odin et parler encore, même pas le temps de lui répondre que son homme l'embrasse et que le baiser lui est rendu. Se retrouvant couvert de baisers, ce qui le fait sourire et même rire alors que pourtant il aimerait pouvoir lui parler, pas un long discours mais pouvoir lui parler. Finissant par attraper les lèvres de son homme au passage, venant lui mordiller la lèvre inférieure, un « mine » qui couve dans son regard mais qu'il ne dit pas autrement que par ce geste et par un ronronnement. Cet homme est le mien et j'en suis fier. Finissant par reculer juste un peu sa tête pour lui parler justement.

- Comme tu le dis, ça ne sera pas forcément rose tous les jours mais je sais qu'on pourra franchir tous les obstacles et soucis tous les deux. Comme on le fait depuis qu'on se connaît, on avait tout d'un couple jusque là et rien n'a pu nous séparer, rien ne pourra nous séparer non plus à l'avenir. J'ai foi en toi, en nous pour le présent et pour l'avenir.

Revenant déposer un tendre baiser sur les lèvres d'Odin..de son fiancé, ça le fait sourire de penser ça.

- Tu ne peux pas savoir à quel point je t'aime, à quel point je pourrai faire tout et n'importe quoi pour toi. L'amour de ma vie, mon unique amour, mon âme sœur.

Le lycan n'est pas idiot ou avare en paroles mais il peine à trouver ses mots, à trouver des mots qui pourraient exprimer ce qu'il ressent réellement pour Odin. Tellement pas idiot, qu'il peut affirmer sans même lui demander qu'Odin a dû le répéter plus d'une fois son discours, trop perfectionniste pour ne pas l'avoir fait au moins une dizaine de fois, si ce n'est plus.

- Je n'ai pas les mots ce soir pour essayer de te dire à quel point je t'aime mais je ferai tout pour te le montrer chaque jour que les Dieux feront.

Non, il n'est toujours pas croyant mais il ne sait que trop bien qu'Odin l'est en plus d'être la preuve vivante que les Dieux existent. Disons que ce n'est pas qu'Alekseï ne croit pas en eux, juste qu'il n'en a jamais prié aucun. C'est en revenant embrasser Odin, tout contre ses lèvres qu'il lui murmure :

- Je t'aime mon fiancé.
code by bat'phanie





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 342
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : hoodwink (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barman dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Ven 13 Avr 2018 - 3:15



make you only mine
I will spend my whole life through loving you. Winter, summer, spring-time, too, loving you. Makes no difference where I go or what I do. You know that I'll always be loving you. I'll be faithful I'll be true ; always true, true to you. There is only one for me, and you know who. You know that I'll always be loving you.
Il ne pensait pas avoir à lui préciser pour la fidélité car pour lui, cela coulait de source. Puis il avait réfléchi à leur relation et à ce qu'il avait pu renvoyer comme image toutes ces années, notamment avec ses nombreuses aventures, il n'avait pas eu de mal à croire que son homme pouvait s'inquiéter au vu du peu d'importance qu'il avait accordé à ses relations. Il avait été en couple plusieurs fois mais quand il ne les avait pas jeté comme de vulgaire paire de chaussettes trouées, il les avait trompé. Toutes ses relations avaient été ainsi, trompées ou jetées, jamais respectées. Il n'était pourtant pas un connard mais s'était montré désinvolte, il était un homme respectueux et affirmé en temps normal mais, oui, avec ses relations soi disant sérieuse, aucun respect, aucune douceur. Rien. Donc, finalement, peut-être était-ce important de lui souligner, même s'il lui avait déjà dit et redit combien il était exceptionnel et à part pour lui. C'était pour qu'il l'intègre bien, que tout soit tiré au clair ; je t'aime et je te serai fidèle, c'est toi et moi et le reste n'importe pas. En même temps, eh, les autres étaient tellement fades et inutiles comparé à son homme.

Il le regardait, il l'admirait quand Aleks regardait sa main et l'anneau. Ai-je bien choisi ? Est-ce qu'il te plaît ? Et... Oui, tu es fiancé, oui, tu es mien et c'est désormais quasi officiel, c'est un pas de plus vers l'officialisation, en tout cas. Oui, on y est presque. Un grand pas de franchi dans leur vie commune et leur couple que les fiançailles. Il en oubliait le repas qu'il avait préparé pour ce soir, il en oubliait le vent qui frappait contre les vitres. Des baisers échangés, encore et encore et pourtant ce n'était jamais assez pour lui. Et Aleks avait beau avoir attaché ses cheveux, il ne pouvait s'empêcher d'y glisser sa main. "Rien n'a pu nous séparer" techniquement plusieurs choses l'ont fait, lui une fois puis Aleks. Même s'ils s'étaient finalement retrouvés, parce qu'Odin avait foncé à chaque fois alors qu'Aleks lui tournait le dos, même si ces deux fois étaient plus ou moins légitimes - encore qu'il pouvait toujours remettre en cause la seconde, celle où il avait fuit parce qu'il s'était transformé. Mais ce n'était pas le moment de mettre tout ça en cause. Juste le moment de savourer ces fiançailles. Au moins Aleks croyait en eux et leur avenir et il avait raison, ils surmonteront tout ensemble, le monde n'aurait qu'à bien se tenir. Le monde ne pourrait rien contre eux, absolument rien. Aucune épreuve n'était insurmontable s'ils étaient ensemble, il en était convaincu.

Mon âme soeur.

C'était ce qu'il lui répondait en retour. Lui-même était prêt à tout pour lui, il le montrait déjà en vivant ici, il n'avait fait que lui montrer depuis samedi. Il souriait aux "les dieux feront". Ca y est ? Il s'y mettait ? Il aimait l'entendre dire ça. Odin était très croyant et pour cause, sa famille avait toujours prié les dieux nordique et il en descendait même, c'était sa famille. C'était des oncles, des tantes, un grand père. Forcément ça le touchait. Il souriait contre ses lèvres en entendant ces mots doux, grr. Mon fiancé. Il adorait ces mots.

Je t'aime, mon futur époux.

Un baiser contre ses lèvres, de nouveau. Puis un autre. Ses mains qui étaient restées trop sages jusqu'à présent, une qui quittait ses cheveux pour glissait le long de son dos et se poser jusqu'à une de ses fesses. Un sourire amusé. Aucune pudeur, aucune gêne. Mine.

Comment vas-tu t'appeler, alors ? Garderas-tu ton nom ?

Ca l'amusait assez, c'est vrai, cette coutume de transmettre son nom de famille lorsqu'on se mariait. Il le taquinait juste et ne se serait pas vexé qu'il garde son nom. Oui, il le taquinait juste, déposant quelque baisers sur son visage ensuite.

Vas-tu résister à l'envie de l'annoncer à ton entourage ?

Ce fameux ami dont il lui avait parlé, Stanislas, ou même sa soeur. Même si Mina était proche et qu'ils l'avaient évités tout ce temps, elle restait sa soeur et méritait de le savoir, non ? Même si elle les insulterait de lui avoir caché ça, même s'ils se feraient passer un savon, elle méritait de savoir que son frère et son meilleur ami allaient se marier, non ? Hm. Au moins il pouvait l'annoncer à Stanislas. Odin déposait quelque baisers supplémentaires sur son visage, quitte à paraître trop collant, trop embêtant. C'était rare qu'il se montre si affectueux en temps normal mais l'occasion était parfaite pour l'être. Bref, de sa main qui n'était pas posée sur les fesses d'Aleks, il essuyait les larmes qui avaient coulées contre ses joues, certaines ayant coulées de nouveau sous l'émotion, ses yeux étaient un peu rouge mais il ne regrettait rien. Tant d'amour ce soir que ça débordait.

C'est une nouvelle vie qui s'offre à nous, une nouvelle chance. On peut tout reconstruire ensemble, avec des fondations solides. On peut tout recommencer et faire tout ça ensemble. Nouveaux jobs, nouvelle maison, on a l'avenir devant nous pour tout ça.

Il ne parlait pas de faire ça dans l'immédiat, il savait qu'Aleks aurait besoin de temps pour certaines choses mais, oui, il lui parlait des idées qu'il avait déjà pour leur avenir. Une maison ça n'échappait pas, de nouveaux jobs non plus ça n'échappait pas. Puis d'ici quelque jours, un voyage en voiture de Copenhague à Moscou, un voyage pour se ressourcer, un voyage qui allait leur faire un bien fou.
code by bat'phanie


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Dim 15 Avr 2018 - 2:27



make you only mine
Love me tender, love me sweet, never let me go. You have made my life complete, and I love you so. Love me tender, love me true, all my dreams fulfilled. For my darlin' I love you, and I always will. Love me tender, love me long, take me to your heart. For it's there that I belong, and we'll never part. Love me tender, love me dear, tell me you are mine. I'll be yours through all the years, till the end of time.

Alekseï a pourtant du mal à y croire au fait que tout ceci est bien réel, qu'Odin lui a vraiment demandé de l'épouser, que oui ça arrive vraiment. Lui qui a toujours du mal si on le presse, qui a toujours besoin de temps pour faire quelque chose, là il dit oui sans une seconde de réflexion. Il fonce tête la première sans même songer qu'il pourrait le regretter mais il le dit à son homme, il a foi en eux et en leur avenir. De là, est-ce vraiment surprenant que le lycan agisse ainsi, non pas du tout. Il est conscient que son choix de mots peut être discutable aussi parce que dans les faits, ils ont bien failli être séparés deux fois mais au final ils sont réunis et plus unis que jamais même. Et non, Alekseï ne parle pas de la demande en mariage, mais d'union au sens qu'ils sont enfin ensemble. Peinant à trouver ses mots avec ce trop plein d'émotions, de sensations fortes, essayant de faire comprendre à son homme à quel point il peut l'aimer. Et oui, il va même jusqu'à parler des Dieux, lui qui n'a jamais prié jusque là, peut-être que quelque part ça serait le bon moment de le faire, non parce que si c'est une puissance « supérieure » qui les a réuni, il veut bien la prier. Plus simplement parler des Dieux pour montrer à Odin à quel point Alekseï est sérieux dans ce qu'il peut lui dire ; il fera tout pour lui montrer son amour au quotidien. C'est une promesse, du moins on peut le voir ainsi.

Lui redisant qu'il aime, employant le « mon fiancé » pour mieux frissonner aux mots d'Odin. Futur époux. Cela sonne tout aussi bien, des mots qui renforcent un peu plus tout ce qu'il se passe entre eux. Encore des baisers et rien ne surprend le lycan en sentant la main de son homme glisser jusqu'à ses fesses, au contraire même Alekseï se colle un peu plus contre Odin. Hm, bonnes questions.

- Je ne sais pas. Le tien peut-être.

Alekseï Lazarev ou alors Alekseï Thorson. Bien qu'en même temps il se dit qu'Odin pourrait aussi prendre son nom ou plutôt.

- Ou alors on accole tous les deux nos noms ensemble, Odin Hönir Thorson-Lazarev, ça sonne bien aussi.

Le lycan a t-il senti la taquinerie dans la voix d'Odin ? Oui quand même mais eh après tout pourquoi pas, ça serait amusant qu'ils le fassent et bon d'accord, il y a peut-être un petit côté possessif à cette proposition. Souriant et riant légèrement aux baisers sur son visage et même la suite ne lui fait pas perdre ce sourire.

- Non, je ne vais pas résister.

Bien sûr que Stanislas va en être informé et ça le plus tôt possible, enfin quand Alekseï aura fini de roucouler dans les bras de son fiancé. Oui donc, ce sourire qu'il aurait pu perdre parce qu'en même temps qu'Odin lui a demandé ça, il a pensé à sa sœur, c'est le genre de chose que Mina doit savoir. Il y a encore un an c'est même elle qui l'aurait su la première que là ça ne sera pas le cas, ça sera son ami elfe. Un petit pincement au cœur l'air de rien alors qu'il ne sait pas comment les choses vont se passer avec sa sœur quand il va la revoir, elle serait capable d'opérer une vraie fracture entre eux deux ou au contraire de tenter de l'étouffer encore plus. Aucune des deux solutions ne convient au lycan qui pour le moment en est vraiment à roucouler dans les bras de son fiancé. Ou plutôt à ronronner contre Odin et aux baisers sur son visage, oui il ronronne devant tant d'affection surtout qu'il n'y pense pas trop mais deux jours entiers c'est loin d'être suffisant pour rattraper toute la tendresse qu'il n'a pas reçue en un an. Entre le fait d'être loin d'Odin, de sa sœur et tout ce qu'il s'est passé, il se l'est presque interdit aussi, donc oui il est en manque de tendresse. Une boule d'amour. Oui ça le résume bien, Odin a raison quand il lui a dit cela un peu plus tôt.

Le lycan tique un peu au « nouveaux jobs, nouvelle maison », c'est pas vraiment le genre de choses auxquelles il a pu penser. Du moins il en a pas vraiment eu le temps même si ça ne l'a pas empêché de songer à l'avenir avec Odin depuis leurs retrouvailles mais disons qu'il n'avait pas pensé déménagement. C'est qu'il est bien dans sa tanière, il a mis du temps à s'y faire et à vraiment rester seul dans cet appartement alors tout rechanger. Mais avec son homme près de lui, ça devrait aller, non ? Oui sans aucun doute.

- Tant qu'on sera ensemble ça ne pourra qu'être solide.


Pour le job, c'est plus délicat, il pourrait faire autre chose oui, Stanislas lui a tellement souvent demandé de venir bosser avec lui ou même reprendre un travail de chercheur...mais pour ce point là, jamais il ne le ferait si Odin lui ne peut pas le faire aussi. Tous les deux ensemble ou rien du tout, du moins dans ce sens là, après si Odin arrive à retrouver un poste de chercheur, Alekseï ne pourra que l'y encourager. Se blottissant un peu plus si c'est possible contre Odin et déposant à son tour des baisers sur le visage de son homme.

- Donc une maison carrément ?


L'idée ne lui déplaît pas, Odin le connaît assez pour pouvoir le lire dans son regard, c'est plus comme un « vend moi du rêve amour », un moyen de le laisser se faire à l'idée également, qu'elle fasse son chemin.
code by bat'phanie





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 342
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : hoodwink (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barman dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Jeu 19 Avr 2018 - 1:52



make you only mine
I will spend my whole life through loving you. Winter, summer, spring-time, too, loving you. Makes no difference where I go or what I do. You know that I'll always be loving you. I'll be faithful I'll be true ; always true, true to you. There is only one for me, and you know who. You know that I'll always be loving you.
Dire que la soirée ne faisait que commencer, qu'un bon repas les attendait et qu'ensuite, Odin avait prévu encore d'autres choses dans la chambre. Que ce soit les bougies, les huiles essentielles pour un bon massage qu'il lui ferait. Massage particulier certes mais massage tout de même. La plus belle soirée de leur vies, c'était ce que c'était sensé être. Enfin, avant le mariage évidemment. Il avait tout prévu pour mais il avait surtout tout prévu pour Aleks. Lui qui avait ne pensait qu'à son nombril, il était branché en mode "tout pour Aleks". Tout pour le voir heureux, tout pour le voir comblé, quitte à tomber dans l'excès, après tout Aleks le connaissait et savait qu'Odin retomberait forcément dans ses travers. Mais qu'Aleks ne se trompe pas, Odin adorait faire ça, ça ne le dérangeait pas au contraire. Il adorait faire ces petites choses là même si c'était trop. Il voulait surtout voir la réaction d'Aleks, au risque de sur estimer sa réaction et être un poil déçu mais... Son homme ne l'avait déçu qu'une fois en vingt ans, c'était un score des plus respectable.

Aleks tout contre lui, à parler des noms de familles, c'était presque s'il ne l'invitait pas à danser à nouveau, une danse plus calme que la précédente mais ils retourneraient tout deux dans leur bulle. Il souriait à s'en décrocher la mâchoire à l'idée que son homme porte son nom, sans trop savoir pourquoi. Ah, si. La possessivité. Cette marque, ce cet homme est le mien, il a mon nom, allez tous crever . Extrême, comme toujours. Son homme, point. Il avait mis tant d'années à l'avoir, il ne laisserait plus personne l'approcher ou essayer de les séparer. Il devait juste encore bien réalisé le principe d'âme soeur, à quel point c'était ancré pour Aleks. Même si en soi, il ne doutait pas d'Aleks mais bien des autres et leur intentions, même s'il savait que son homme repousserait les autres tentant de l'approcher, cela resterait des approches.

Belle idée mon amour. Mais les gens ne retiendraient que Thorson et non Lazarev.

Et pas sûr que cela rentre sur les papiers non plus mais l'idée était belle d'assembler leur nom. Odin Hönir Thorson-Lazarev, pourquoi pas après tout.

Alekseï Thorson, c'est joli. Ca t'irait bien. Alekseï Lazarev-Thorson aussi, il est vrai. Hm.

Puis c'était des petits baisers par-ci par-là, plus tendre que jamais et pour cause ; plus amoureux que jamais. Plus heureux que jamais. Plus comblé, ce n'était pas possible. Il ne pouvait pas en vouloir à son homme de vouloir l'annoncer à son entourage, lui-même était si fier de se dire que cet homme là était enfin le sien qu'il avait envie de le gueuler sur tous les toits. Mais il savait aussi qu'il ne pourrait pas prévenir son entourage, ne pourrait rien mettre sur les réseaux sociaux, parce qu'il devrait attendre que son homme ait fait le premier pas vers sa soeur. Ce ne serait qu'après qu'Aleks ait parlé à Mina qu'il pourrait à son tour en parler, sinon, cela finirait forcément par ce savoir. Bon d'accord, il préviendrait au moins Frigga.

Tellement heureux à cet instant, comme quoi, qui ne tente rien n'a rien. Avoir le courage de faire les choses, même difficiles, c'était forcément récompensé. Il était récompensé en ayant son homme rien que pour lui et en pouvant l'embrasser autant qu'il le souhaitait, le tenir dans ses bras comme il le souhaitait. Des instants de tendresse comme il n'en n'avait jamais connu. C'était bien leur truc, ça, trouvait-il. Et entendre son homme ronronner à ces baisers ne pouvait que l'encourager à continuer à en déposer. Encore et encore.

Mais il fallait bien parler un peu de leur avenir et tout ce que cela pourrait donner. Cette envie de faire des projets avec lui et les mener à bien, c'était aussi la base d'un couple, pas vrai ? Si on ne parvenait pas à se projeter c'est qu'il y avait un vrai souci. Sauf que lui... Lui, se projetait bien avec Aleks, justement. Il se voyait bien dans leur petite maison, pourquoi pas avec quelque animaux, des emplois stables. Il se voyait bien retaper cette maison à neuf de façon à ce que ça leur convienne à tous les deux, pourquoi pas avec une petite pièce rien que pour Aleks pour lire et se ressourcer s'il en avait besoin, son lieu rien qu'à lui. Il songeait à tout ça. C'était l'avenir qu'il se voyait avoir avec Aleks.

Oui. Tout ensemble, maintenant.

Absolument tout ensemble, oui, c'était l'idée. Ils avaient passés beaucoup trop de temps dans leur coin. Oh. Bien vite, c'était à lui de savourer les baisers sur son visage et d'en frémir. Fairplay, il laissait son homme faire, non sans essayer de le rapprocher un peu plus si c'était possible, ses mains confortablement installées sur les fesses de son homme, une place qu'il aimait particulièrement. S'il se permettait de raffermir sa prise ? Evidemment. Il aimait ce qu'il touchait et c'était important pour lui, aimer entièrement, même physiquement. Et son homme était à croquer, autant que ses fesses étaient fermes. S'il était à deux doigts de faire une éloge des fesses d'Aleks ? C'était plutôt, de quoi n'aurait-il pas fais l'éloge chez Aleks ? Il l'aimait entièrement. Mais il comprenait le manège dans les mots d'Aleks et il souriait tendrement en entendant ça. A son tour, il déposait un baiser sur son visage. Sur son front, plus précisément, réfléchissant à ses mots et comment lui exprimer.

Oui, une maison. Oh, pas une très grande maison, mais un étage, un grenier, une cave. Un bureau et pourquoi pas une pièce pour toi. Peut-être une pièce juste pour toi où tu pourrais mettre une grande bibliothèque, un bon fauteuil près d'une fenêtre où tu pourrais admirer les flocons en hiver. Nous aurions aussi un jardin, assez grand, où on laisserait notre chien printemps, été et automne. Il s'y amuserait beaucoup j'en suis sûr. Hm, quoi d'autre ? Une cuisine américaine assez grande pour que je puisse te préparer de bons repas. Un salon ouvert avec un bon canapé où on pourrait se caler à deux le soir pour regarder la télévision, un canapé assez grand pour que je puisse t'avoir dans mes bras. A l'étage, une grande salle de bain avec une baignoire assez grande pour qu'on puisse y tenir tous les deux, où tu pourrais aussi te relaxer après une longue journée de travail. Trois chambres, une pour nous, une pour les invités et une troisième... Si un jour, dans quelque années, l'envie d'adopter te prend. Nous prend. Mieux vaut trop grand que pas assez après tout. Dans la cave, je pourrais y faire une petite salle de sport pour se défouler. Ce serait notre chez nous, notre maison, nous n'aurions qu'à nous y installer pour finir nos vieux jours ensemble.

Il était pensif, il s'y voyait et essayait simplement de décrire ses pensées tout en sachant comme un certain sujet était risqué notamment l'adoption. C'était pour cela qu'il avait précisé ; dans quelque années et "si". Ne pas l'y contraindre, ne pas l'y forcer, il verrait s'il en avait envie ou non, Odin se montrerait patient. Tant qu'il avait son homme, de toute façon. A voir si Aleks se figurait dans ce type de maison ou non, il n'avait pas dis que cela devrait se faire demain non plus, après tout.
code by bat'phanie


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Jeu 3 Mai 2018 - 3:41



make you only mine
Love me tender, love me sweet, never let me go. You have made my life complete, and I love you so. Love me tender, love me true, all my dreams fulfilled. For my darlin' I love you, and I always will. Love me tender, love me long, take me to your heart. For it's there that I belong, and we'll never part. Love me tender, love me dear, tell me you are mine. I'll be yours through all the years, till the end of time.

C'est nouveau tous ces gestes entre eux, même s'ils se sont déjà câlinés, après tout c'était le seul moyen qu'Alekseï avait pour avoir quand même un peu Odin comme il l'a toujours voulu. Mais il y avait toujours une certaine retenue pour rester dans le paraître, qu'Odin ne puisse pas se douter de ses réels sentiments à son égard. C'est nouveau et pourtant c'est venu plus que rapidement, il a fallu pour ça que son homme le retrouve et s'ouvre à lui comme il a pu le faire. Venu si vite et en même temps avec vingt ans de retard, bien que le lycan puisse comprendre qu'Odin ne regrette pas d'un certain côté d'avoir attendu autant. Le comprendre, parce que lui est prêt depuis longtemps à accueillir Odin pleinement dans sa vie comme étant l'homme qu'il aime. Mais oui, collège et lycée, ça aurait pu tout briser entre eux, Odin est quand même bien plus tempéré qu'il ne pouvait l'être il y a encore dix ans de ça alors vingt ans en arrière...Nouveau mais Alekseï prend tout ce que son homme lui offre, il en profite autant qu'il lui est possible de faire et oui, il s'est fait plus que rapidement à sentir les mains d'Odin venir se poser sur ses fesses. Il profite de tout, en se disant que son fiancé doit encore lui réserver des surprises, au moins il sait à quoi il peut s'attendre ; à tout. Un tout qui va quand même le surprendre, voir le bousculer, parce qu'il connaît Odin par cœur justement et qu'il n'y a pas que le discours de son homme qui doit être parfait. Qu'il n'y a pas que sa demande en mariage qui doit être parfaite. Que le repas que son homme a pu préparer doit l'être aussi. Toujours dans l'excès et la perfection selon son point de vue. S'attendre à l'inattendu, un concept impossible sur le papier. Un concept qui va encore le remuer, comme si là ce n'était pas déjà assez, parce qu'il est encore sous le coup de ces émotions, ses larmes et celles de son homme, surtout ces dernières d'ailleurs. Avoir un Odin plus que sensible dans les bras et qui pour une fois ne cherche pas à le cacher, forcément ça le remue d'une force le lycan.

Rien que d'être collé à son fiancé et parler de nom de famille pourrait lui faire revenir les larmes aux yeux, trop sensible le lycan et peut-être même plus encore depuis qu'il a été mordu. Découvrant toujours ce côté possessif qu'il ne savait pas avoir mais eh en même temps Odin n'est pas le seul a avoir mis plus que du temps à avoir l'homme qu'il aime. Qu'Odin porte leur deux noms ou le nom d'Alekseï, tout comme lui pourrait porter les deux ou prendre simplement celui d'Odin. Alekseï Thorson, oui ça sonne plus que bien à ses oreilles. Mais Odin Lazarev, sonne encore mieux, bien qu'il aille avec leur deux noms pour avoir une moue boudeuse à la réponse de son homme. Qui en elle-même veut tout dire, il veut que les gens sachent qu'Odin n'est pas libre, bien qu'en soit personne ne pourrait savoir au nom de famille que cet homme est le sien, que cet homme est son mari, que cet homme est son âme soeur. Par contre les autres lycans, eux sauront que c'est chasse gardée, qu'ils sont des âmes sœurs et que personne ne peut s'approcher d'Odin, tout comme ils sauront qu'ils ne peuvent pas approcher d'Alekseï. Mais aux yeux des autres par contre, enfin, Odin finira bien par porter un anneau au doigt lui aussi ?

- Oui c'est joli, tout comme Odin Lazarev l'est.

Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre sur ce coup là et Alekseï préfère se dire que son fiancé ne va pas mal prendre le fait qu'il soit aussi possessif alors qu'il ne l'a pas connu ainsi. C'est surtout percuter qu'il va pouvoir hurler son bonheur au monde entier et dire qu'Odin est lui sont fiancés, enfin percuter parce que son homme en parle aussi, sinon ça aurait mis plus de temps ; tellement enfermé dans sa bulle de bonheur et d'émotions là. Mais c'est aussi se souvenir qu'il doit en parler à sa sœur également et oui, il préfère se concentrer sur leurs baisers, sur leur échange. Se concentrer sur ce eux qui se construit petit à petit et se consolide un peu plus à chaque seconde qui peut passer. Le cœur débordant d'amour pour Odin, l'homme de sa vie, son trésor, sa huitième merveille du monde. Ronronner dans ses bras, collé à Odin autant qu'il lui est possible de l'être et lui affirmer que tous les deux ensemble, cela veut dire tout ce qu'il est possible d'imaginer. Qu'ils ne soient plus jamais séparés, rien qu'une seule journée, Alekseï le vivrait plus que mal si ça venait à se produire, si un seul petit truc pouvait les éloigner l'un de l'autre. Du moins quelque chose qui ne soit pas naturel puisqu'ils devront se séparer pour travailler mais oui en dehors de ça, ça serait la fin du monde pour le lycan que d'être séparé d'Odin.

C'est savoir que son homme ne va pas être dupe à sa question mais eh ils se connaissent après tout, Odin sait parfaitement comment Alekseï peut fonctionner ou non. Ce dont il a besoin aussi, son fiancé peut arriver à tout retourner dans sa vie, à tout lui faire faire s'il a du temps et des arguments imparables. Se faire à l'idée, oui c'est...l'idée cachée derrière cette demande, dis-moi à quoi tu rêves mon amour, aide moi à savoir où on va aller. Il plissait le nez, amusé à ce baiser sur son visage avant que son homme ne prenne la parole. Et s'il garde ses yeux rivés sur ceux ô combien magnifiques d'Odin, il se laisse porter par ses paroles, imaginant ce que son homme lui décrit. Aimant énormément ce qu'il peut entendre, trouvant cela parfait pour eux deux, à leur image, un mélange de leurs goûts et envies. Jusqu'à un certain point qui le fait tiquer et cligner des yeux. Odin qui songe à adopter. Odin qui envisage d'être père un jour. Odin. Qu'avez-vous fait de mon homme ? Oui, Alekseï pourrait tout à fait croire que ce n'est pas Odin qui est devant lui, tellement ça lui semble improbable qu'il puisse avoir une telle envie.

- Je...

Parce qu'il n'y a pas que la surprise d'entendre Odin parler de ça, il y a lui aussi et ce qu'il est devenu et là il ne s'y voit carrément pas. Quand bien même, être père est quelque chose à laquelle il a déjà pensé à de nombreuses reprises... quand il était humain, ce qu'il n'est plus. Mais après tout, son homme l'a dit, dans quelques années si ça leur prend. Non, il n'en est pas à paniquer, c'est juste bizarre tout ça. Pourtant il termine par sourire à Odin et déposer un baiser sur ses lèvres.

- J'aime beaucoup ta description mon amour.

Puis un nouveau baiser et encore un, essayant de se faire pardonner l'air un peu surpris qu'il a pu avoir sur le coup. Se mettant à repenser aux paroles qu'Odin vient d'avoir, essayant d'avoir plus d'images qui lui viennent en tête, un air un peu rêveur sur le visage.

- Tu verrais la maison dans Moscou ou un peu en dehors ?


Alekseï ne s'est pas fait à l'idée, pas encore totalement en tout cas mais oui pourquoi pas, y songer l'aide à accepter les changements, à s'y préparer. Faut dire qu'il est bien dans son appartement, mais il peut comprendre qu'Odin ait envie de plus que ça pour eux, qu'il ait envie de quelque chose à deux. Bizarrement d'un coup il voit une maison au calme, un peu à l'écart de l'agitation de la ville sans en être trop loin aussi bien pour l'un que pour l'autre d'ailleurs et surtout il voit une décoration intérieure mêlant modernité et ancien, oui ça se serait pleinement à leur image.

- Et si on doit adopter un jour, j'aimerai qu'on ait une fille, notre princesse.

Bah voilà finalement c'était lâché comme ça, comme quoi Alekseï n'est pas fermé à l'idée juste décontenancé et pas prêt pour le moment.
code by bat'phanie





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 342
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : hoodwink (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barman dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Dim 6 Mai 2018 - 2:03



make you only mine
I will spend my whole life through loving you. Winter, summer, spring-time, too, loving you. Makes no difference where I go or what I do. You know that I'll always be loving you. I'll be faithful I'll be true ; always true, true to you. There is only one for me, and you know who. You know that I'll always be loving you.
Il n'avait pas l'impression de se montrer trop extrême en exprimant son envie qu'Aleks porte son nom. Il ne lui imposait pas, ne lui imposerait pas mais il lui soufflait l'idée tout de même, lui apportant une alternative aussi. Aleksei Thorson ou Aleksei Lazarev-Thorson, l'idée y était ; tu es mien, tu auras mon nom, aux yeux des gouvernements comme aux yeux des dieux. Evidemment, même si son homme ne venait à porter que son nom, Thorson, cela ne voudrait pas forcément dire qu'il était marié mais quand on avait un tel prénom, qu'on était russe, avec pour nom de famille Thorson, pas besoin d'être un génie pour comprendre qu'il était marié. Pourtant cela semble être plus fort que sa moitié. Il remet sur le tapis, Odin Lazarev. De bonne guerre. Il préférait en rire.

Odin Thorson-Lazarev. Et Alekseï Lazarev-Thorson. Magnifique, ainsi. On ne pourra pas se tromper.

Ce bonheur se ressent et il en est toujours presque à avoir les larmes aux yeux, elles voulaient couler à nouveau. Ses yeux étaient encore humides, mine de rien, l'amour de sa vie venait de lui dire oui, ils allaient pouvoir bientôt se marier, s'appartenir vraiment. Evidemment, Aleks ne pouvait pas savoir tout ceci, toutes les envies qu'avaient pu avoir Odin toutes ces années ; pourquoi lui aurait-il dit "je n'ose pas te dire que je t'aime par contre un jour j'aimerai qu'on se marie et qu'on adopte" ? Il n'aurait pas pu lui laisser croire qu'il voudrait un jour se marier et avoir un enfant alors qu'il était la seule et unique personne avec qui il voulait cet avenir là et qu'il s'était fait une raison pendant un long moment, sur le fait que cela n'arriverait jamais. Lui-même s'était dit que de toute façon il n'était pas fait pour être père, que ses frères et sa soeur l'avaient fait pour lui, qu'il n'avait pas d'héritage à donner, entretenir. Mais... Là, les choses différaient, maintenant qu'il allait l'épouser, son lycan. Il y croyait tellement. Il était tellement sûr de ça, tellement sûr de lui, qu'il l'épouserait. Que rien ne pouvait changer la donne, absolument rien. Il ne laisserait rien ni personne se mettre en travers d'eux, ça, non.

Il lui parlait finalement de leur maison telle qu'il l'imaginait. Visiblement son homme avait besoin d'un peu d'aide ou avait envie de rêver encore un peu et il comptait bien l'y aider. Odin avait tout prévu, plus ou moins. Il avait commencé à y réfléchir, à comment se poser avec Aleks. Mais il n'aimerait pas rester dans ce minuscule appartement. Odin était grand, très grand, il avait besoin de place, il était habitué à avoir de la place. Et tout était plus grand au Danemark. Il pouvait comprendre qu'Aleks à l'inverse avait besoin d'espace restreint, plus serré, presque emmitouflé. Alors il leur faudrait trouver un terrain d'entente et il avait commencé à y réfléchir. En lui décrivant ses pensées, il lui jetait quelque regards pour s'assurer que ça lui allait. Il n'était pas déçu de ce qu'il voyait sur ses traits et il ne saurait dire pourquoi, cela lui donnait envie de le câliner davantage. Une boule de câlin, une peluche, l'envie de le prendre dans ses bras et ne plus le laisser en ressortir. Ca l'amusait, même. Jusqu'au point de l'adoption qu'il avait glissé l'air de rien mais qu'Aleks avait bien entendu. J'ai bien précisé dans quelque années, mon tendre, si l'envie te prend, si tu te sens prêt. Il savait qu'à cet instant ce serait impossible et même pour lui, sans l'aspect lycan, ce serait impossible. Il devait s'installer, trouver un emploi, trouver leur fameuse maison ou la faire construire, ce n'est que lorsque tout ceci sera fait et assuré qu'il voudra bien commencer à y penser. Lorsqu'ils seront mariés aussi, histoire d'y aller étape par étape plutôt que tout faire brutalement d'un coup. Il voulait prendre son temps, ironiquement. C'était ironique puisqu'il venait de demander Aleks en mariage alors qu'ils n'étaient ensemble que depuis deux jours. Trois selon le point de vue. Pourtant ce week-end avait été idyllique et ils se connaissaient depuis vingt ans alors il savait parfaitement dans quoi il se lançait avec Aleks, même s'ils allaient devoir apprendre à se redécouvrir. Il le laissait juste se faire à l'idée, oui, j'ai parlé d'adoption, oui, je veux cet avenir là avec toi, je veux fonder une famille avec toi, je veux un avenir durable, stable, je veux tout et je te veux surtout toi. Parce que même s'il n'avait pas voulu d'enfants, Odin se serait fait à l'idée et aurait accepté. Cela aurait été un regret, sans doute, mais, il aurait accepté l'idée, il l'avait déjà accepté il y a longtemps d'ailleurs. Je... oui ? Tu ?

Quelque secondes et enfin un sourire puis un baiser. Enfin. Cela semblait lui plaire, parfait, donc. Ces doux baisers étaient plus que les bienvenues. Si tendres moments, il adorait. Si seulement cela pouvait durer éternellement ainsi. Il était déjà le plus comblé des hommes. Comment pouvait-on être plus comblé qu'en ayant trouvé sa moitié manquante ? C'était voir aussi le regard d'Aleks sur lui, il n'y avait pas meilleur regard que celui-là. Se sentir aimer de cette façon, cela faisait un bien fou. Il aimerait dire sans conditions mais il y en avait quelque unes, qui relevaient finalement plus d'une adaptation que de conditions. Encore que. Condition première, rester en Russie. Pourtant son homme avait accepté de le suivre quelque jours à Copenhague, bien qu'il préfère croire que ce ne soit pas juste par jalousie et possessivité mais surtout l'envie d'un voyage en couple.

En dehors. Il nous faudrait un grand terrain pour que l'on ait un beau jardin puis ce sera plus calme en dehors de la capitale. Moins de bruit, moins de tout. En été, on pourrait même profiter des étoiles sans être embêté par les lumières de la ville. C'est quelque chose que j'ai toujours voulu, une maison reculée pour profiter de la nature et ses avantages. C'est ironique je sais, moi qui ait toujours été moderne et qui ait toujours été à cran sur la technologie mais... Oui, pour fonder une famille et s'installer c'est ce que j'imaginais.

Ils verraient bien, ils trouveraient bien. Odin remontait sa main dans le dos d'Aleks, lui caressant doucement le dos. C'est fou ce qu'il avait envie de le câliner, là. Juste ça. Lui caresser le dos, l'embrasser, le câliner. Tendrement. L'ambiance lui donnait cette impression ? Ou plutôt juste le calme d'Aleks qui l'incitait à être calme lui-même et se montrer ainsi. Oh. Aleks reviendrait-il au sujet de l'adoption ? Et bien. Pour quelqu'un qui avait grimacé en entendant parler d'adoption, voilà qu'il parlait d'adopter une petite fille. Une princesse, poussait-il même à dire. Odin souriait tendrement.

Et pourquoi pas un petit prince pour que la princesse ne se sente pas trop seule ?

Il le taquinait, son sourire s'élargissait, il était plus amusé. Il riait même, déposant ensuite un baiser contre sa joue.

Prince ou princesse, il ou elle aura tout l'amour possible avec nous. Que ce soit dans deux, cinq, dix années. Quand tu te sentiras prêt, quand nous aurons des emplois stables, notre maison, que nous serons mariés, nous pourrons commencés à vraiment en parler.

Pas de pression à ce sujet, donc. Il déposait un baiser sur le bout de son nez.

Je réfléchissais à autre chose... Je sais que... nos diplômes, enfin, surtout mon diplôme, ne seront plus d'aucune utilité ici et que même toi tu devrais repasser certaines choses, sûrement retourner étudier un an ou deux pour être au niveau de ce pays... Je me disais que, peut-être, on pourrait s'ouvrir quelque chose tous les deux. On travaillerait ensemble et du coup nous n'aurions plus à nous quitter toute une journée, avoir des horaires décalées et les seules fois où nous aurions vraiment à nous séparer ce serait pour la pleine lune.

D'accord, Odin avait une sainte horreur qu'on le colle mais là, rien que l'idée de partir seul à Copenhague l'avait angoissé. Rien qu'aujourd'hui quand Aleks était parti travailler, il avait ressenti ce manque, qu'il n'avait pas pu combler même en sortant toute la journée en ville et en s'occupant de plein de choses à chaque instant. Alors les autres jours où il n'aurait rien à faire ? Une torture.

A nous deux on pourrait conquérir Moscou.

Un nouveau rire, évidemment.

Des projets, j'en ai beaucoup. Je veux juste construire tout ça avec toi, construire ma vie avec toi. Je m'y prends juste tardivement. Mais tu sais ce que l'on dit, il n'est jamais trop tard.

Un baiser sur son front puis, à contre-coeur, il se reculait.

Il faudrait peut-être pensé à manger, tu as travaillé dur aujourd'hui et la soirée a été forte en émotion. Faisons une petite pause avant d'être complètement out, si tu veux bien.

Il essuyait surtout ses yeux et les larmes qu'il y avait toujours. Tellement d'émotions. Il ne serait pas contre une deuxième coupe de champagne pour faire passer un peu ça.
code by bat'phanie


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Jeu 17 Mai 2018 - 18:15



make you only mine
Love me tender, love me sweet, never let me go. You have made my life complete, and I love you so. Love me tender, love me true, all my dreams fulfilled. For my darlin' I love you, and I always will. Love me tender, love me long, take me to your heart. For it's there that I belong, and we'll never part. Love me tender, love me dear, tell me you are mine. I'll be yours through all the years, till the end of time.

Trop de choses à analyser d'un coup, trop d'émotions qui ont débarqué et ne veulent plus le lâcher, il va lui falloir du temps pour tout ça. Il ne s'est déjà pas remis de la demande en mariage alors ce qu'il vient ensuite comment pourrait-il s'y faire ? Encore des émotions mais surtout énormément de surprise quand Odin lui décrit la maison de ses rêves. Parce que depuis quand son homme rêve de ce genre de choses, depuis quand a t-il déjà tout pensé et planifié. Alekseï était persuadé que jamais Odin ne voudrait se poser avec qui que ce soit, même avec lui si un jour il ne pouvait plus tenir ses sentiments et pourtant, il percute petit à petit que tout est bien réel. C'est surtout de parler d'un enfant qui le fait coincer sur ce coup là, Odin émettant l'envie d'être père, là encore qui aurait pu y croire. Oui, il lui faut de longues secondes pour réaliser et pour buguer aussi à cause de ce qu'il est devenu. C'est aussi le fait qu'il voit se profiler tout ce dont il a toujours rêvé en étant persuadé que ça n'arriverait jamais, combien de fois a t-il du se dire qu'il ne devait pas fantasmer. Qu'il se faisait plus de mal que de bien en songeant à tout ça. Et là, Odin qui lui montre que même là, ils sont sur la même longueur d'onde. Sauf que oui, il lui faut du temps pour s'habituer à tout ça, pour se faire à l'idée des changements, bien qu'il montre qu'il n'est pas fermé à tout ça. Juste qu'il n'est absolument pas prêt, c'est une chose d'en rêver, cela en est une autre quand ça se matérialise.

Pourtant Alekseï termine par sourire et l'embrasser, en même temps comment cela aurait-il pu être autrement, c'est juste la surprise oui qui le fait bloquer un instant. Avant qu'il ne s'intéresse un peu plus à ce qu'Odin peut avoir en tête, voir si ce que le lycan imagine de son côté est partagé par son homme. Et visiblement c'est bel et bien le cas alors qu'Odin lui répond qu'il voit la maison en dehors de la ville.

- Les deux iront ensemble, on pourra être au calme et disposer quand même de tous les gadgets technologiques que tu aimes.

Oui rien d'incompatible, certes la Russie est assez reculé niveau droits humains et même sur les créatures mais pour le reste, non. Même loin de Moscou, tout existe donc oui, ils pourront allier le tout sans aucun problème, si ce n'est celui de l'argent. Bien qu'il aimerait, Alekseï sait qu'ils ne peuvent pas vivre d'amour et d'eau fraîche, mais aussi que son côté bohème, Odin ne l'a pas. Toujours est-il qu'il commence à penser qu'ils vont arriver à se le faire leur nid douillet, une tanière rien qu'à eux, qui sera à leur image. Profitant en même temps des caresses dans son dos, il en serait presque à ronronner de nouveau le lycan, lui en profite pour voler un autre baiser à son fiancé. Aimant énormément qu'Odin se montre aussi câlin et dieu sait qu'Alekseï en a besoin de tout ça, de pouvoir le câliner et d'être câliné en retour. De se sentir vraiment aimé, de savoir que plus rien ne pourra se mettre en travers de leur chemin.

- Hmpfff.

Qu'il ronchonne à la taquinerie d'Odin, saloperie va, ce n'est pas de ma faute si je suis ainsi et Alekseï n'avait pas l'impression de trop en demander non plus, si ? Difficile de le savoir.

- Oui.

Que dire de plus, ils ont le temps pour ça et de toute manière même s'il déteste être poussé et bousculé, Odin aussi a besoin de faire les choses dans l'ordre. Du moins, le lycan le voit ainsi, surtout que la conversation n'est visiblement pas terminée du point de vue des nouveautés. Tu t'emballes mon amour.

- Nos diplômes sont largement supérieurs à ceux qu'on peut passer ici, l'idée m'a traversé l'esprit mais je crois que je n'étais pas vraiment fait pour ça de toute manière. C'est surtout pour toi, on pourrait sans doute te trouver un poste. Je veux dire l'idée qu'on ne se quitte pas est plus que plaisante mais tu es sûr de toi ?

Forcément, il connaît Odin et ses envies et besoin d'indépendance, du coup c'est plus de la surprise que le remettre en question. Alekseï se doute que son homme est plus que sérieux mais il ne peut pas se douter qu'Odin a mal vécu leur séparation de la journée. Sans compter qu'il sait à quel point Odin a tout donné pour devenir chercheur, que ça lui tient ou tenait plus à coeur que pour Alekseï. Il le laisse parler, souriant en le voyant rire, fondant en entendant la suite.

- Il n'est pas trop tard non, mais tu sais que tant que je t'ai, je n'ai besoin de rien d'autre ?

Pour avoir un mais ne recule pas mental. Oui bon d'accord, le lycan devrait se montrer moins collant. Mais oui il est sincère, il n'a besoin de rien de plus que d'avoir Odin même si les idées que son homme peut avoir et bien il les aime.

- Une pause ? Cela veut dire que tu as prévu autre chose ?

Il le sent bien venir sur ce coup là en tout cas mais peut-être qu'il se trompe. En tout cas il ne pourrait nier que l'idée de manger est tentante ou de boire quelque chose.

code by bat'phanie





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 342
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : hoodwink (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barman dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Dim 1 Juil 2018 - 21:39



make you only mine
I will spend my whole life through loving you. Winter, summer, spring-time, too, loving you. Makes no difference where I go or what I do. You know that I'll always be loving you. I'll be faithful I'll be true ; always true, true to you. There is only one for me, and you know who. You know that I'll always be loving you.
La plaisanterie était fini, la vie où il ne saurait pas quoi faire de son lendemain. Ce serait fini les réveils à cause de la gueule de bois et découvrir en même temps qui était dans son lit, homme, femme, les deux, parfois plusieurs personnes. C'était quand il était dans les bras de l'amour de sa vie qu'il se rendait compte de tout ce qu'il avait manqué toutes ces années. Il savait qu'il n'était autrefois pas prêt à se lancer là-dedans, qu'il lui avait fallu du temps, des années, de l'expérience pour se poser de la sorte mais il ne pouvait pas s'empêcher de regretter de ne pas avoir foncé plus tôt. Lycan ou pas, ils se seraient aimés de la même façon, il en était convaincu. Avec passion, avec force, ils auraient été ensemble contre le reste du monde, point.

Il rêvait de cette maison à deux, de ce confort. Il rêvait de ces dimanches dans le canapé, enlacé devant la télé ou à lire un livre, de quelque soirées au restaurant, au cinéma, au théâtre, à l'opéra, n'importe où. De week-end en randonnée, pourquoi pas. Il y pensait sérieusement à ce "on peut conquérir Moscou" comme il pensait sérieusement l'idée de la boutique qu'ils tiendraient tous les deux. Boutique ou restaurant, il aimait beaucoup cuisiner, il était loin d'être mauvais d'ailleurs. Il songeait aussi que l'odeur de la cuisine pourrait masquer sa propre odeur, que les gens seraient trop pris par l'odeur de la nourriture entrain de cuir qu'à le foutre lui-même dans le four pour le manger. Hm.

Si je n'étais pas sûr de moi, tu crois que je te l'aurai proposé ? Dis moi, tu te vois devoir te lever chaque matin alors que je reviens juste du travail, pour rentrer à la maison quand moi je devrai partir travailler ? J'ai du mal. Tu t'imagines être opérationnel au travail alors que des kilomètres nous séparent ? J'ai du mal aussi. Comment était ta journée ? Je sais que si je n'avais pas eu à préparer tout ça, j'aurais trouvé un moyen d'aller te voir au moins ce midi. J'ai passé trop de temps loin de toi, on a passé trop de temps éloigné l'un de l'autre... Alors qu'ensemble les choses se passent tellement bien. On pourrait, je ne sais pas, s'ouvrir un petit restaurant, comme on pourrait s'ouvrir un bar. On pourrait faire tellement de choses, à vrai dire. Je ne crois pas que ce soit vraiment un obstacle.

Il ne se mettait que rarement d'obstacle, pour lui, avec un peu de volonté, on pouvait avoir tout ce qu'on voulait dans la vie. Au pire ils merderaient mais ils auraient essayés et ils passeraient à autre chose, ils essaieraient autre chose. Pourquoi se mettre des bâtons dans les roues inutilement ? La vie leur appartenait, il lui avait dit. Il ne pensait pas être fou ou excessif, juste qu'il préférait foncer et se casser la gueule que manquer une occasion et passer le reste de sa vie à le regretter... Aleks avait été sa plus grande leçon à ce sujet. Oui, parfois, il avait besoin d'espace, besoin de souffler. Sauf que souffler, il avait passé 35 ans à le faire, il était temps de devenir sérieux, adulte. Il pourrait toujours sortir faire un footing si l'envie lui prenait, il pourrait toujours s'inscrire dans un club de sport pour se défouler ou passer un peu de temps seul, il doutait fortement que son homme aille lui reprocher ça.

J'aimais mon métier, l'utilité que j'avais en temps que chercheur. Mais ce n'est pas compatible ici. Un jour cela changera peut-être mais en attendant il faut bien travailler.

Il aurait pu lui répondre, lui retourner un "je n'ai besoin de rien d'autre non plus" mais dans son côté réaliste et terre-à-terre, il se disait qu'ils ne pouvaient pas vivre d'amour et d'eau fraîche, surtout lui en temps qu'humain, il était clair qu'il ne pouvait pas se permettre de merder ici, on ne lui ferait aucun cadeau, petit fils de dieu ou pas.

Tu ne croyais tout de même pas que la soirée se limiterait à une petite danse, une demande en mariage, un dîner et au lit ?

Un petit rire passait entre ses lèvres, adorable cet homme. Odin était excessif, même s'il aimait dire l'inverse. Alors quand il faisait les choses, elles devaient être parfaites. Donc s'il demandait son homme en mariage, il allait prévoir un tas d'autres choses à côté.

Cette soirée est notre soirée. Ta soirée.

Il ne pouvait que l'emmener jusqu'à leur table et l'inciter à s'installer. Deux coupes de champagne, parce que ça se fêtait un tel événement et que la soirée serait encore un peu longue. En soi, il n'avait pas tant prévu que ça, il avait surtout prévu un bon repas avec un bon dessert puis une session plus calme dans la chambre où il pourrait prendre soin de lui. Lui donner un avant-goût de ce à quoi ressemblerait leur vie commune. Qu'il saurait être attentionné, affectueux. Qu'il n'était pas que ce connard qu'il avait pu être tout ce temps. Sauf qu'il ne voulait pas juste lui dire, il voulait surtout lui montrer, lui prouver chaque jour qui il était vraiment, car il savait que même Aleks ne savait pas tout. La preuve avec ces idées, ces envies qui avaient l'air de surprendre Aleks. Odin avait bien caché son jeu, mieux qu'il ne le croyait.

Sinon, ta journée ?

Il lui reparlait lorsqu'il était assis, qu'il avait essuyé ses yeux une énième fois et qu'il avait rebu une petite gorgée. On pouvait croire qu'il n'avait pas beaucoup d'émotions, il les gardait souvent pour lui mais là, impossible de garder quoi que ce soit. Impossible de ne pas regarder sa moitié avec tout l'amour qu'il avait pour lui, impossible de ne pas chercher à prendre une de ses main dans la sienne. Garder un contact physique avec lui, même s'ils étaient juste l'un en face de l'autre et que la table n'était pas si grande que ça. Il était aussi convaincu que demander sa main était la meilleure chose qu'il ait pu faire. C'était un accomplissement d'une vie, mine de rien. Trouver son âme soeur et se fiancer avec. Il savait qu'il n'avait pas encore tout à fait réussi sa vie mais il était convaincu que c'était déjà un très grand point pour ça. Il avait déjà hâte du mariage et même s'il écoutait Aleks, il commençait déjà à réfléchir à tout ça en même temps. Eh, ce n'était pas parce qu'il était un homme et l'exemple même de la virilité qu'il ne pouvait pas songer à ça.
code by bat'phanie


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Mar 10 Juil 2018 - 20:26



make you only mine
Love me tender, love me sweet, never let me go. You have made my life complete, and I love you so. Love me tender, love me true, all my dreams fulfilled. For my darlin' I love you, and I always will. Love me tender, love me long, take me to your heart. For it's there that I belong, and we'll never part. Love me tender, love me dear, tell me you are mine. I'll be yours through all the years, till the end of time.

Il l'a dit pourtant que ce n'est pas pour remettre en question Odin, Alekseï le sait que son homme ne dit jamais rien à la légère. Que s'il dit quelque chose, c'est qu'il est sûr de lui. Pour autant, ça continu à le surprendre le lycan, parce que justement il connaît Odin et que forcément, il a du mal à l'imaginer vouloir être H24 collé à lui même en étant éperdument amoureux. Justement je sais bien que tu ne l'aurais pas proposé. Plissant le nez en l'entendant évoquer le fait de peu se croiser, de bosser en décalé, une idée qui ne lui plaît pas du tout ; Alekseï a enfin Odin comme il le voulait, ce n'est pas pour ne plus ou presque plus le voir. Et là, le lycan découvre comment son homme a vécu la journée, à quel point il l'a mal prise justement en étant séparés ainsi. C'est vrai que sa journée aussi a été longue et laborieuse, le laissant encore plus crevé que d'habitude, qu'il n'a pas pu s'empêcher de se demander au moins mille fois comment allait Odin et ce qu'il pouvait faire.

- Je le sais très bien que tu ne l'aurais pas proposé sinon, c'est juste que je te connais, je sais que tu aimes et as besoin de ton indépendance. Cela me surprend mais je suppose que tu n'as pas fini de me surprendre d'ailleurs, tu ne fais que ça depuis tout à l'heure.

Il y a aussi le fait qu'Alekseï n'a pas envie qu'un jour Odin se dise que c'est trop ou qu'ils sont allé trop vite. Oui, même s'ils ont perdu assez de temps comme ça, ça peut quand même allé trop vite. Cela va déjà trop vite pour le lycan alors que son fiancé passe d'une idée à l'autre, qu'il lui montre qu'il a déjà réfléchit à tout ça depuis longtemps et qu'il en avait aucune idée. Il n'aime pas cette sensation de ne pas connaître Odin par cœur alors qu'il pensait que justement, si, il le connaissait sur le bout des doigts. Qu'il pensait être le seul d'ailleurs à le connaître par cœur même plus que sa famille, enfin peut-être pas plus que sa sœur mais l'idée est là. Peut-être que quelque part il en veut encore un peu à Odin de ne pas avoir foncé comme il le fait toujours et que ça ravive cela alors que visiblement, il avait déjà pensé à tout. Mais pourquoi tu n'as pas agi avec moi comme tu le fais tout le temps ; en fonçant.

Comme le fait que son homme semble se faire à l'idée qu'être chercheur ici ce n'est pas possible, c'est un peu un « tu abandonnes déjà tellement pour moi, je ne voulais pas que tu abandonnes ça aussi ». Alekseï serait capable de remuer ciel et terre pour qu'Odin n'ait pas à le faire, pour lui trouver une place de chercheur, peut-être pas la même qu'il a à Copenhague mais qu'il puisse rester dans le même registre. Cela doit être possible, il y a encore des établissements qui permettent aux humains d'avoir ce genre de métier, des humains là depuis longtemps certes mais en faisant fonctionner le réseau des lycans, il doit y avoir moyen de.

- C'est vrai que ce n'est pas déjà énorme et inattendu.

C'est dit tendrement avec tout l'amour du monde dans la voix et dans les yeux, encore sous l'émotion du discours et de la demande d'Odin.

- Je t'aime.

Lui volant un énième baiser en le disant parce que oui, il faut que ça sorte encore et encore même comme ça d'un coup. Les larmes pas très loin si on veut pousser jusque là, espèce d'excessif, Alekseï continu par instant à se demander si tout ceci n'est pas un rêve. Et il ne parle pas que de la soirée mais bien de tout ce qu'il se passe depuis qu'Odin lui a remis la main dessus l'autre soir, un rêve parfait et merveilleux. Le fait qu'ils ont frôlé une fois ou deux, le premier soir, de se disputer ne change rien à la donne. Se laissant entraîner jusqu'à la table, ne pouvant arrêter de sourire et d'être ému à chaque seconde qui peut passer. Même quand ils sont assis, alors qu'il ne peut que couver son fiancé du regard, suivant ses mouvements l'air de rien avant de serrer sa main dans celle de son homme.

- Longue et laborieuse, impossible de vraiment me concentrer sur ce que je faisais. J'ai failli rentrer ce midi pour voir si tu étais là et si tu allais bien.

Où comment dire à Odin qu'il ne peut que comprendre ce qu'il lui a dit tout à l'heure en faisant mention d'être loin l'un de l'autre. Sauf qu'Alekseï évite de lui dire qu'il n'a malgré tout quasiment rien manger et qu'il aurait pu avoir un accident à être ailleurs au lieu d'être concentré. Je sais d'avance la réponse mais.

- Ça a dû te prendre la journée pour préparer tout ça.

Trop perfectionniste son homme pour qu'il en soit autrement, rien que pour les bougies, Alekseï l'imagine bien faire quinze magasins pour trouver les élues, celles qui auraient l'approbation d'Odin pour faire partie de l'ambiance romantique de la soirée.


code by bat'phanie





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Semi-Dieu Nordique
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t271-odin-h-thorson-o-mahttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t297-odin-h-thorson-o-may-thor-strikes-you-dead

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 342
☾ FT. : Chris Evans
☾ CRÉDITS : hoodwink (avatar) | lazare (signature)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé, épris.
☾ AVEC : Alekseï Lazarev, son âme soeur.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 30/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ MÉTIER : Chercheur scientifique à la base, il a du se reconvertir barman dans un club dans le quartier Kitai Gorod.
☾ CLAN : Aucun clan, la famille d'abord.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Jeu 19 Juil 2018 - 15:18



make you only mine
I will spend my whole life through loving you. Winter, summer, spring-time, too, loving you. Makes no difference where I go or what I do. You know that I'll always be loving you. I'll be faithful I'll be true ; always true, true to you. There is only one for me, and you know who. You know that I'll always be loving you.
Il arrivait à un âge où il avait envie de se poser, de se calmer. Aleks et lui... Les choses se passaient tellement bien que même s'il était à cran sur sa liberté, il pouvait faire cette concession. Il ne se sentait pas étouffé comme il aurait pu le croire, il se sentait même... apaisé. Ce qui avait manqué à sa vie cette dernière année sans Aleks. Aleks avait toujours su trouver les mots, les gestes pour le calmer, il avait toujours su comment agir et cela fonctionnait encore. Cela fonctionnait même parfaitement entre eux. Odin était on ne peut plus heureux dans leur couple et les fiançailles s'étaient imposées d'elles-même, une évidence. On se connait très bien, nos deux derniers jours ont été absolument parfaits et je veux ça pour le reste de mes jours. Il voulait exactement ça. Il se savait chanceux d'avoir pour âme soeur cet homme là et voulait lui dire, lui faire comprendre. Il avait les yeux qui brillaient, cet homme là est mien, pour toujours. Il se sentait si bien, si apaisé, comme il voulait lui montrer qu'il y avait tant à faire entre eux, qu'il n'y avait aucune limite, sinon le temps, peut-être. Odin n'était pas éternel, quand bien même son espérance de vie était plus longue qu'un humain normal, pas sûr qu'il vive 200 ans comme Aleks.

Il lui parlait de tout ça sans se dire qu'ils devraient commencer à tout installer dès demain, c'était parler de l'avenir sans forcément le concrétiser si vite parce qu'il en parlait. Il était juste sûr d'une chose, leur job respectifs... ça n'allait pas le faire. Odin trouverait un job facilement comme barman, il l'avait déjà fais et le ferait encore mais les horaires seraient une plaie comparé à celles de son homme, donc ce n'était pas gagné s'ils voulaient vivre ensemble, Odin rentrerait tard, ils ne pourraient se voir que quelque heures dans la nuit, ils partageraient surtout leur lit et Aleks devrait aussitôt se lever pour aller bosser. Ce n'était pas ce qu'il souhaitait pour eux, Odin était possessif, venait de véritablement trouver son homme et il ne comptait pas s'en séparer une fois encore. Il avait eu la peur de sa vie cette dernière année et s'il faisait comme si c'était déjà derrière, il souffrait encore de cette année d'absence et d'incertitude, s'il faisait comme si c'était passé, il avait encore beaucoup à combler de leur séparation.

Même s'il s'était dit qu'il n'aurait pas pu être fidèle ou lui apporter tout ce qu'il fallait, qu'il aurait été malheureux à se poser durablement il y a encore quelque années, il se devait de réaliser que c'était là tout ce qu'il avait voulu : Aleks dans ses bras, Aleks qui l'embrasse, Aleks qui le serre contre lui. Aleks et lui à dormir dans les bras l'un de l'autre, Aleks et lui dans le canapé à flâner l'un contre l'autre, lire un livre ou regarder la télé, Aleks et lui qui entamaient une petite routine, Aleks et lui qui voyageraient ensemble, qui verraient le monde ensemble. Aleks et lui ensemble. Ces derniers jours avaient été parfaits et il était forcé de reconnaître qu'il avait beaucoup loupé et que s'il avait connu ça avant, il aurait changé d'avis sur la question. Peut-être qu'il n'avait pas forcément eu besoin de perdre Aleks pour réaliser ça, peut-être qu'il aurait pu le réaliser s'il avait eu le courage de l'embrasser. Il avait eu si peur de le perdre sauf que c'était en ne faisant rien qu'il l'avait perdu. Il se perdait dans ses pensées quelque secondes.

Aleks croyait-il vraiment qu'Odin se contenterait de le demander en mariage et hop, ils iraient au lit pour dormir comme si de rien n'était ? Eh. C'en était presque vexant, comme si Odin allait se contenter de ça alors qu'il pouvait faire plus pour rendre cette soirée encore plus inoubliable. En soi, Odin se moquait qu'Aleks puisse raconter sa soirée à quelqu'un, tant qu'eux la vivaient intensément c'était le principal.

Il fallait s'asseoir et ce n'était pas plus mal, sous l'émotion, il avait besoin de se poser pour souffler un peu, il n'avait pas beaucoup douté de ce oui mais il avait eu tout de même une certaine crainte au fond de lui, que ce soit trop tôt ou qu'Aleks ne soit pas encore prêt. Peur que là, ça gâche tout s'il avait refusé. Mais il repassait les événements dans son esprit, la joie d'Aleks, leur bonheur, pur. Ce bien être qui l'envahissait, ce "ça y est, ma vie est réussi", ce "j'ai envie de prendre mon carnet et cocher ça dans les choses à faire avant de mourir".

Il fallait bien. Tu le mérites. Je voulais que tout soit parfait pour toi.

Odin trouvait important de dire ces choses là. Il pouvait être très franc, il pouvait facilement rembarrer les gens mais il estimait que les bonnes choses devaient être dites davantage, c'était plus motivant, plus encourageant, alors il disait à Aleks qu'il méritait tous ces efforts, il pourrait pousser à dire et plus encore. Il aurait pu lui pousser à lui dire quelque petites choses comme "ce n'est pas fini" ou le lancer sur des pistes de ce qui allait se passer mais il préférait rester sage pour l'instant, garder la surprise jusqu'au bout.

Il répondait un peu à l'envers mais il revenait enfin sur la journée de son homme.

J'allais bien, tu m'avais dis que tu ne rentrais pas le midi donc j'en ai profité pour sortir toute la journée. Mais je suppose que tu aurais quand même fini par me retrouver par je ne sais quel enchantement et la surprise n'aurait pas été la même.

Il riait un peu et apportait à nouveau la main d'Aleks à ses lèvres pour y déposer un baiser, furtif. Les regards échangés ne lui échappaient pas, ils lui faisaient même du bien. Qui ne voudrait pas être regardé ainsi ? Lui qui avait déjà un sacré égo, être regardé de la sorte n'allait pas aider, c'était l'impression de ne pas être juste un semi dieu mais un dieu tout court. Cette admiration. Il ne se rendait simplement pas compte qu'il avait le même regard qu'Aleks, encore que, celui d'Aleks était plus particuliers, après tout, c'était lui le lycan, c'était lui qui avait besoin de son âme soeur, pour les humains ce concept était encore relativement différent, pas aussi fort ni ancré que les lycans. Il savait juste que c'était réciproque et qu'il devait faire beaucoup d'efforts pour montrer ses sentiments à Aleks, sorte de compensation parce qu'il savait qu'il ne pourrait pas faire plus fort que lui. Compensation mais pas de jalousie ni quoi que ce soit de réellement négatif, juste essayer de combler ce qu'il ne pouvait pas apporter directement, de lui-même, pas comme Aleks le faisait. Il avait déjà vu les âmes soeurs, les lycans comme ça, à Copenhague, il savait à quel point ça pouvait être pur, à quel point ça pouvait être fort, alors il avait ce petit sentiment de "ce ne serait jamais assez comparé à lui". Tout en se disant qu'avec ce sentiment venant d'Aleks, Aleks n'avait pas besoin de tous ces efforts, qu'Odin aurait pu l'emmener à un pic-nic que ça aurait été pareil pour lui. Hmpf. Il avait pourtant l'impression que c'était un peu trop en voyant certaines de ses expressions, il allait devoir apprendre ce qu'était le juste milieu.
code by bat'phanie


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï) Sam 21 Juil 2018 - 23:28



make you only mine
Love me tender, love me sweet, never let me go. You have made my life complete, and I love you so. Love me tender, love me true, all my dreams fulfilled. For my darlin' I love you, and I always will. Love me tender, love me long, take me to your heart. For it's there that I belong, and we'll never part. Love me tender, love me dear, tell me you are mine. I'll be yours through all the years, till the end of time.

Tout ce qu'Alekseï veut, c'est le bonheur de son homme avant tout, avant le sien même et c'est ce qu'il a toujours voulu donc oui forcément il pense à Odin en premier. Il ne dit rien, il n'en parle plus mais le lycan s'en veut énormément pour cette année qui vient de s'écouler, le mal qu'il a pu faire à son homme...alors qu'il voulait surtout le protéger de ce qu'il est devenu. Il s'en veut aussi d'être incapable de vraiment retourner à Copenhague, quelques jours ça peut aller mais il les craint en même temps, Alekseï risque d'être les nerfs à fleur de peau et de ne pas pouvoir lâcher Odin d'une semelle. Il a plus que conscience de tout ce que son homme peut laisser derrière lui, juste pour lui et ses beaux yeux. Alors oui, il n'a pas envie en plus de le frustrer ou le brimer ou que sait-il encore jusqu'à risquer de le perdre un jour.

Les émotions de la soirée n'aident pas Alekseï a être rationnel mais elles ne l'empêchent pas non plus de trop réfléchir. Il ne va pas s'en remettre aussi facilement et visiblement ce n'est pas terminé à entendre Odin. Le lycan n'a rien contre les surprises de base mais c'est vrai que pour lui c'est déjà énorme tout ceci qui justement va de surprise en surprise et c'est presque trop. Mais son homme est ainsi fait, il ne peut que l'aimer davantage et se remettre à pleurer en entendant les mots d'Odin, un trop plein d'émotion oui, l'entendre dire qu'il mérite tout ceci, qu'il mérite que son homme fasse autant d'efforts...il ne pouvait que pleurer de nouveau. C'est incontrôlable d'ailleurs alors qu'il se fait l'impression d'être un crétin en réagissant ainsi, ce qui l'oblige à venir essuyer ses yeux avec les doigts de sa main libre bien que ça n'endigue rien du tout. Comment pourrait-il regarder Odin autrement qu'en le couvant, qu'en l'admirant, son homme est si beau, si parfait, parfait pour lui en tout cas.

L'écoutant reprendre sur sa journée et comment ça c'est passé, hochant la tête bien que le « j'allais bien » est tout relatif puisqu'Odin lui a dit avoir mal vécu le fait d'être séparés. Un peu comme lui, ça a été mais. Souriant alors que son fiancé l'embrasse sur la main ainsi, revenant essuyer ses yeux de sa main libre, au moins larmes parviennent à ne plus couler, c'est déjà ça. C'est presque gêné qu'Alekseï se doit de lui avouer quelque chose.

- Je saurai toujours te retrouver en effet.

Passant sa main libre dans sa nuque avant de poursuivre.

- Déjà parce qu'on est des âmes sœurs, j'ai entendu dire qu'arrivé à un certain point l'autre sait quand son âme sœur ne va pas bien même sans être à côté.

Après cela peut être de ces légendes urbaines comme on en entend souvent mais Alekseï trouve ça magnifique, s'aimer et être liés au point de ressentir ce genre de sensations provenant de l'autre. Mais ça c'est son côté romantique et fleur bleu qui parle.

- Et aussi parce que...hum...même sous forme humaine, je pourrais pister ton odeur sur des kilomètres.

Il préfère largement le côté âme sœur de la chose que de devoir parler du côté purement animal qu'il a en lui. Il n'y a pas cinquante manières de dire les choses même si ça ressemble un peu à un « je suis un chien pisteur ». Oui vraiment, il n'aime pas ça du tout, se rappeler à lui-même qu'il n'est plus humain et du coup le rappeler à Odin. Essayant alors de ramener la conversation sur autre chose.

- J'ai bien fait de ne pas rentrer quand même, ça t'aurait tout gâché effectivement.

Et bon sang oui, le lycan n'arrive pas à détacher son regard de son homme, il peinait déjà autrefois mais alors maintenant qu'ils sont vraiment ensembles, c'est encore pire.

- Alors que tout est tellement magnifique mon cœur.

Alekseï ne veut pas le quitter des yeux non plus, il a besoin de le regarder, de sentir leurs mains liées ainsi, de sentir le poids de la bague à son doigt. La crainte que s'il détourne le regard, Odin s'évapore dans la nature ou de se rendre compte qu'en réalité son homme ne vient pas de le demander en mariage. Mais oui, lui dire que tout est magnifique, c'est la moindre des choses ou plutôt le lui redire puisque sa réaction en découvrant tout, tout à l'heure a parlé pour lui. Portant, lui, cette fois, leurs mains à ses lèvres pour embrasser celle d'Odin, se retenant de se relever pour l'embrasser tout court.

code by bat'phanie





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: you're all i need, make you only mine. (alekseï)

Revenir en haut Aller en bas

you're all i need, make you only mine. (alekseï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» you make me shine ▲ shane
» you make beautiful dream. ~ mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Sonata :: Dobro pozhalovat' v Moskvu :: Zamoskvorechie :: Frunzenskaya :: Immeubles-