RSS
RSS



 

Partagez|

Fenrir - The Big Bad Wolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
/
☾ PSEUDO : KorenS
☾ MESSAGES : 42
☾ FT. : Katie McGrath
☾ CRÉDITS : A Blip in Time
☾ STATUT MARITALE : Célibataire
☾ AVEC : Personne.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2018
☾ LOCALISATION : Museum National d'Histoire Naturelle de Moscou
☾ MÉTIER : Spécialiste du comportement des loups
☾ CLAN : Sans clan. Tous les lycans la considèrent comme une Alpha.

Message Sujet: Fenrir - The Big Bad Wolf Mar 10 Juil 2018 - 20:56




Fenrir

The Big Bad Wolf

Salut à toi lecteur, je me nomme Fenrir, mais on me surnomme parfois rien du tout. Je suis un dieu, à peu près et j'appartiens aux divinités. J'ai trop d’années et je suis née à l’aube des temps en Scandinavie, probablement. Je suis actuellement célibataire et je suis bisexuelle, je me considère comme femme et mon pronom est elle. Si tu me cherches, tu peux me trouver au Museum. Je travaille comme zoologue. Le gouvernement, je m’en méfie. J'appartiens au divinité. Ne te fie pas à mes airs, j'ai quelques compétences et pas des moindres, je suis capable de t’effrayer à volonté, mais je ne suis pas parfaite alors j'ai aussi mes faiblesses, qui sont mon décalage avec les humains et celui que j’ai avec les autres divinités. Ma plus grosse phobie est rien, sauf peut-être mon paternel mais je tire ma force de la guerre et la peur que les humains veulent bien me fournir. J'ai des ennemis naturels, qui sont Odin, qui ne doit pas m’apprécier, et ses enfants comme j'ai des alliés qui sont les loups.

Si tu te demandes qui est mon avatar, il s'agit de Katie McGrath et il a été crée par A Blip in Time. J'affirme avoir bien lu le règlement du forum et je n'accepte pas le fait que mon personnage puisse être amené à mourir au cours du jeu.
Caractère
Fenrir n’a jamais été une femme très compliquée. Quand elle était encore une créature puissante, craint par tous les dieux nordiques, elle se préparait simplement à son rôle à jouer dans Ragnarok. Les choses étaient simples et déterminées. En fait, elle n’est toujours pas sûre de ne pas avoir accompli sa destinée au moins une fois, les dieux sont immortels après tout. Depuis les choses sont devenues compliquées.
Taciturne, la louve est un animal étrangement solitaire. Si elle partage parfois brièvement la vie d’un humain, une humaine ou une créature, cela a rarement duré plus d’un an. Elle est curieuse de tout, mais se lasse très vite quand il ne s’agit pas des loups. Et même eux n’ont droit qu’à une partie de son attention.
Fenrir doit constamment faire un effort conscient pour  maintenir muselée sa part violente. Elle peut s’énerver très facilement, mais tâchera de ne pas le montrer à ceux qu’elle rencontre. Son corps bout à la moindre provocation, mais elle n’ose pas être expansive, de peur d’être repéré. De fait, elle tâche de se montrer aimable avec les humains et les autres créatures, mais plus par soucis de ne pas créer de problème que par conviction. D’un autre côté, elle n’est pas aussi monstrueuse que sa légende le dit, c’est avant tout un être solitaire qui n’a encore jamais trouvé sa place dans le monde. L’idée de cohabiter avec d’autres êtres différents lui donne un vague espoir, mais elle n’y croit pas non plus.
Obsédée par la prophétie concernant la mort d’Odin, et la sienne, elle est à la fois curieuse de retrouver des divinités du panthéon Scandinave, et effrayée de ce qu’elle pourrait découvrir. C’est la raison pour laquelle elle n’ose pas trop s’approcher de son père, qui est après tout le maître des histoires et des tours de passe-passe.

Anecdotes


  • Fenrir est particulièrement têtue. Elle décida sur un coup de tête d’étudier les loups en espérant pouvoir communiquer avec eux. C’était faux, mais elle avait déjà pris sa décision et n’est jamais revenue dessus.
  • Si elle a déjà croisé d’autres divinités, elle les connaît peu et les comprends encore moins. Elle a tendance à blâmer son père pour tout ce qu’elle ne comprend pas car elle s’en souvient encore comme le maître des tours.
  • Un jour, Fenrir décida que, puisqu’elle mangeait aussi bien les brebis que les moutons, elle pouvait faire l’amour aux femmes comme aux hommes. Elle n’a pas regretté sa décision depuis, même si le goût des femelles est très différent de celui des mâles, contrairement au goût des brebis par rapport à celui des moutons.
  • Les dernières années qu’elle a passé en France, Fenrir restait uniquement dans les Alpes et participait à des processus de réinsertion du Loup Gris. Elle devait alors affronter des bergers, après avoir passé des siècles à travailler avec eux.
  • Fenrir a gardé contact avec son frère Jörmungandr et sa sœur Hel, mais ils sont très différents les uns des autres et passent donc peu de temps ensemble, y compris dans le monde des mortels.
  • Personne ne prie pour les faveurs d’un loup gigantesque, aussi Fenrir ne peut pas être rendue plus forte par les prières des mortelles. Elle se nourrit de la mémoire des mortels et de sa présence dans l’inconscient collectif. Par chance, les interprétations modernes de la mythologie nordique laissent la part belle à la figure de Fenrir, plus encore qu’à son frère et sa sœur.
  • Si elle se présente parfois de son vraie nom aux autres divinités, elle se fait appeler Riva Loptrson par les mortels.
  • Elle parle plusieurs langues, y compris l’ancienne langue Viking. Français, Anglais, Allemand, Russe, Polonais, Suédois, Finnois, Norvégien, etc. A l’inverse, elle ne parle pas les langues du Sud, les langues asiatiques, africaines et américaines.
  • Son apparence actuelle a été conçue pour lui permettre de se cacher mais toutes les divinités peuvent deviner qu’elle est une s’ils font un peu d’effort, en revanche rares sont ceux qui peuvent connaître son identité exacte. Même les divinités nordiques peuvent ne pas la reconnaître immédiatement du fait des efforts de son père pour lui permettre de se cacher.
  • Elle a cessé de croire en Ragnarok depuis longtemps mais ça ne l’empêche pas de saliver chaque fois que le nom d’Odin est mentionné devant elle.


Dons, pouvoirs, capacités
Fenrir n’est pas une véritable déesse, aussi ses pouvoirs sont assez limités mais elle en possède tout de même :

  • Transformation : Cela fait très longtemps qu’elle ne l’a pas fait, mais Fenrir peut prendre la forme d’un gigantesque loup. Elle peut aussi prendre celle d’un loup sibérien de taille plus classique, à la fourrure grise très sombre.
  • Influence : Fenrir n’est pas aussi douée que son père pour manipuler les émotions des mortels. Elle peut agir uniquement sur leurs instincts les plus primaires. Principalement, elle peut les effrayer, en apparaissant plus grande, plus musclée et plus dangereuse. A l’inverse, elle peut se rendre attirante, mais il s’agira d’une attirance brute, animale, qui n’aura que peu d’éléments de sensualité. Elle a principalement recours à la première option pour être laissée tranquille.
  • Canidé : Fenrir est amie de tous les loups, tous les chiens, tous les fennecs, toutes les hyènes, tous les renards, etc. Son influence est plus forte sur les animaux qui vivent en meute. Les humains diraient que c’est une Alpha ultime, mais les humains ne comprennent rien à rien. Elle est juste respectée instantanément de tous les loups et louves, se plaçant en mère de la meute. Ce pouvoir est d’autant plus fort sur les lycans mais pas chez les garous pouvant se changer en loup.
  • Force : En tant que divinité, Fenrir dispose d’une puissance brute considérable, qui rivalise même avec les dieux nordiques les plus puissants, puisqu’elle a pour destin de manger Odin lui-même. Cela se traduit par une force qui lui permet sans mal de soulever un humain dans la force de l’âge, ou de le tuer.


Le gouvernement et moi
Fenrir a un avis compliqué sur la question. Si l’idée de pouvoir assumer son existence de façon un peu plus claire lui plaît, elle doit admettre s’être attachée aux humains avec le temps – l’esprit de meute, tout ça. En revanche, les vampires, elle en a peu côtoyé alors elle leur fait moyennement confiance.
D’un autre côté, elle n’a jamais été très impliqué dans la politique. Du moment qu’on la laisse vivre sa vie tranquillement, elle se satisfait très bien de la situation.

Au sein de la société, elle s’est habituée au statut de spécialiste renommée – même si elle est obligée de le regagner régulièrement. De fait, elle est capable de s’intégrer assez facilement chez les humains et a pris cette habitude.

KorenS
J’ai pas grand-chose à dire, j’ai 24 ans et j’ai découvert le forum via des pubs Facebook. C’est surtout la perspective d’un contexte proche d’American Gods qui m’a intéressé, comme j’ai beaucoup aimé le livre ainsi qu’Anansi Boys, du même auteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
/
☾ PSEUDO : KorenS
☾ MESSAGES : 42
☾ FT. : Katie McGrath
☾ CRÉDITS : A Blip in Time
☾ STATUT MARITALE : Célibataire
☾ AVEC : Personne.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2018
☾ LOCALISATION : Museum National d'Histoire Naturelle de Moscou
☾ MÉTIER : Spécialiste du comportement des loups
☾ CLAN : Sans clan. Tous les lycans la considèrent comme une Alpha.

Message Sujet: Re: Fenrir - The Big Bad Wolf Mar 10 Juil 2018 - 20:57


Histoire

citation.



LE TOUT.
Il y a très longtemps, elle était un loup. Le loup, en fait. Une créature gigantesque, destinée à grandir et grandir jusqu’à ce qu’aucun dieu ne puisse contenir son pouvoir. Elle était le fils d’un dieu et d’une géante, et par conséquent il semblait évident qu’elle finirait par dépasser les deux. Les dieux devinrent naturellement effrayés et ils tentèrent de contenir son pouvoir. Pour ce faire, ils en appelèrent au meilleur de la technologie de l’époque : une grosse chaîne. Certains racontent qu’elle a été forgée par les nains, d’autres par les dieux eux-mêmes.

Mais Fenrir n’était pas idiot, si violent et animal soit-il. Il n’allait pas se laisser avoir comme ça, il refusa de se laisser enchaîner sans avoir une garantie. Comme elle était un loup, elle demanda de la chair divine. Tyr a été choisi, à moins qu’il ne soit porté volontaire, Fenrir ne s’en souvenait jamais. Une fois enchaîné, il n’arriva pas à se libérer, et demanda l’aide des dieux, comme on lui avait promis. Evidemment, cela lui fut refusé. Elle – enfin il –arracha le bras de Tyr et dévora sa chair. Elle ne se souvenait que très vaguement de ce moment, mais le goût de cette chair était resté gravé dans son esprit jusqu’à aujourd’hui.

La suite n’avait pas été agréable. Prisonnier, le gigantesque loup avait hurlé jusqu’à la mort. Puis de nouveau, et plus fort. Mais les dieux l’avaient laissé. Il resta ainsi, des années durant, des siècles peut-être, des millénaires. Le temps était étrange pour les dieux et leurs enfants. Et pendant tout ce temps, Fenrir continuait de grandir.

Car c’était sa destinée. Il grandissait vite et devenait toujours plus fort. Il en aurait besoin, car sa destinée était bien plus grande que de mordre la main d’un dieu. Quand la fin des temps arriverait, comme il était prophétisé qu’elle le ferait ce qui était, après tout, la règle avec la fin des temps, alors le loup monstrueux se libérerait et dévorerait Odin. Le Roi des Dieux.

Les enfants de Loki s’accordaient à dire qu’ils avaient de belles destinées pour Ragnarok, même si cela signifierait aussi sa mort par la suite. Tué par un des enfants d’Odin. Ce qui, elle l’avait admis depuis longtemps, paraissait juste.

Puis, il avait revu son père. Loki s’était introduit là où le loup était retenu. Comme cela faisait longtemps, Fenrir avait alors décidé de ne l’accueillir que d’une seule façon, grondant et montrant les dents. Son père, comme toujours, n’avait pas montré la moindre peur et s’était contenté de rire. Il riait souvent, son père.

« Est-ce une façon d’accueillir ton sauveur ? » avait-il demandé. Et loup n’avait pas répondu.

Fenrir avait toujours été capable de parler, mais il n’était pas obligé de le faire. Surtout quand un grondement sourd et puissant suffisait à exprimer ce qu’il voulait dire. Encore une fois, Loki s’en fichait, et approcha d’une démarche sautillante. Il avait un visage différent de la dernière fois que le loup l’avait vu mais ce n’était pas étonnant. Son père était maître dans les illusions et il changeait toujours apparence. N’avait-il pas enfanté son autre frère, le cheval d’Odin, en tant que jument ?

« Ne désire-tu pas te défaire de ses chaînes, mon fils ? »

Le loup avait cessé de gronder. Loki s’était encore approché, ses yeux brillaient en regardant la bête. Fenrir s’était senti changé.

La chaîne était tombée lourdement à ses pieds, et il n’en avait plus que deux. Il avait perdu en taille, considérablement, mais restait plus grand que son père. Ses larges épaules projetaient une ombre menaçante sur le petit dieu, alors que l’humain s’observait de haut en bas. Il était nu, sans poil, et se sentait déjà faible. Un grondement violent échappa d’une gorge qui n’était pas faite pour ça.

« Hum… tu es encore trop reconnaissable. »

Fenrir se sentit perdre des kilos, ses muscles s’affiner et sa taille diminuer. Il gronda encore, mais n’osa pas avancer ou attaquer. De tous les dieux, son père était celui dont il se méfiait le plus, et le simple pouvoir qu’il exerçait actuellement sur lui donnait toutes les raisons au loup de ne pas prendre de risque.

« Pas mal » commenta enfin Loki, en observant de bas en haut le jeune homme qui lui faisait maintenant face. « Arrête de me regarder comme ça, je fais ça pour ton bien. »

Fenrir n’arrêta pas de le regarder comme ça.

Puis, son père fit la moue. « Tu sais quoi ? J’ai une meilleure idée. » Et le loup géant, plus si géant et plus si loup, sentit son corps se modifier de nouveau. S’affiner peut-être. Il perdit encore quelques centimètres, mais restait plus grand que son père.

« Qu’est-ce que tu m’as fait ? » finit-il par oser demander. Et il le sut en entendant sa voix. Il s’était attendu à ce qu’il ait perdu la force et le grondant que son corps de loup gigantesque conférait à ses mots. Il ne s’était pas attendu à ce que sa voix sonne féminine. Fenrir baissa le nez sur son corps, au-delà des petites collines de sa poitrine, jusqu’à ses longues jambes, plus aussi musclée qu’il ne le voudrait.

Poussant un grognement de colère, il se jeta en avant, mais son père n’était déjà plus là.

« Du calme » fit sa voix, derrière lui. « Personne ne te reconnaîtra comme ça. Sauf peut-être Odin, mais tu ne t’approcheras pas de lui, de toute façon. »

La femme qui avait été un loup se retourna brusquement vers son père, les yeux brillants de rage, mais déjà Loki levait les mains. « Ce n’est pas le moment de nous disputer, je vais te cacher. »

« Que se passe-t-il ? » gronda la jeune femme, d’une voix que le loup ne reconnaissait toujours pas.

« Il se passe que nous sommes oubliés. Oh, pas encore complètement. Jamais. Mais le Dieu Unique nous fait une concurrence rude. Et j’ai pensé que c’était l’occasion idéale pour te donner une chance de plus. »

Il était comme ça, son père. Si doué avec les illusions et les tours que ceux-ci prenaient forme devant vos yeux. C’était un dieu des tours. Littéralement. Mais l’avoir transformé en femme, c’était un sacré tour.

Par la suite, il l’avait emmenée. Ailleurs. Dans une plaine vaste et fertile, au climat trop doux pour être celui de sa Scandinavie adorée. Elle avait grondé tout de même, et il lui avait offert des vêtements, même si ce n’était pas ce qu’elle voulait. D’explication, Loki était toujours avare. Mais cette fois-ci, plus que tout autre, le dieu des tours resta très vague. Ou peut-être ne s’en souvenait-elle pas bien. Avec le temps, certains souvenirs étaient devenus de plus en plus flous, tandis que d’autres restaient d’une netteté étonnante.

Loki avait parlé des hommes qui oubliaient de plus en plus d’honorer leurs dieux et de ceux-ci qui faisaient de leur mieux pour rester dans leurs cœurs et leurs esprits. Il parla de Ragnarok, qui tarderait et tarderait encore. Il lui dit de se faire oublier. Il lui dit que les hommes ne verraient pas qui Fenrir était réellement. Il parla de son frère aussi, le serpent géant, le dragon. Il dit que lui aussi serait libéré, car c’était le moins qu’il puisse faire.

Et puis, il n’était plus là. Loki n’était pas parti, il avait simplement cessé de se tenir à cet endroit, et Fenrir n’en avait pas été choqué outre mesure.

Ainsi avait commencé son long parcours parmi les hommes.

Au début, Fenrir avait songé que ce n’était qu’une plaisanterie de son père, et qu’un jour en se réveillant, elle serait de nouveau un loup et enchaîné. Il avait fallu un siècle pour que cette idée lui passe. Au début, elle ne savait pas se comporter avec les hommes. Elle leur ordonnait des choses, mais ces derniers n’écoutaient pas. Contrairement aux dieux, Fenrir n’avait que peu de prise sur la réalité et la conscience.

Elle savait leur faire peur, malgré tout. C’était d’ailleurs la première chose qu’elle apprit. Les premières années, quand elle voyageait seule, elle rencontrait parfois des hommes. Mal intentionnés, pour la plupart. Elle apprit vite à se défaire d’eux, en tuant parfois car sa force restait celle d’un puissant loup. Malheureusement, les hommes n’apprenaient pas. Il ne suffisait pas d’en tuer un pour que tous les bandits de grands chemins comprennent.

Au début, Fenrir haïssait ce corps de femme qui la rendait si vulnérable aux yeux des gens. Puis, elle apprit à aimer la profonde peur et la surprise qui rayonnait dans leurs yeux quand elle les soulevait de terre pour les projeter plus loin. Elle apprit à connaître ce corps, à l’apprécier. Son père était polymorphe, il n’y avait donc pas de raison qu’elle n’arrive pas non plus à s’y faire.
Elle apprécie tout de même d’autant mieux les améliorations progressives apportées aux conditions des femmes au cours des siècles.

Au début, Fenrir traversait les contrées d’Angleterre et de France, là où son véritable peuple avait apporté la guerre. Elle n’osait pas retourner en Scandinavie. Cela dura plusieurs siècles, et quand elle se décida enfin à y revenir, elle ne reconnut pas son peuple. Elle croisa son frère, Jörmungandr, et sa sœur. Elle croisa même des enfants à elle. Ou plutôt, à lui, quand il était encore loup. Il ne pensait pas que sa semence avait germé, à l’époque, mais pourtant des enfants lui firent face. Elle n’avait eu qu’un enfant depuis sa transformation en humaine, une créature difforme et malade, que les humains avaient finis par tuer après qu’elle ait massacré tant des leurs, et tant de troupeaux, quelque part en France. Les lycanthropes n’étaient pas ainsi, ils étaient issus du loup. Ils étaient grands, forts, mais n’était que l’ombre du loup qu’il avait été.

Quand ils tentèrent de le défier, Fenrir retrouva la rage et la violence qui l’avait habité des siècles plus tôt. Son corps se métamorphosa de nouveau. Elle redevint un cours instant le loup monstrueux qu’elle avait été, et son hurlement suffit à faire baisser la tête aux descendants qui avait osé la défier. Mais en retrouvant son apparence humaine, Fenrir savait qu’il avait perdu en force. Aussi monstrueux que le loup avait paru, il n’était rien en comparaison de la bête qui avait dévoré le bras de Tyr. Le temps, l’oubli des mortels, avaient diminués son pouvoir.

Elle voulut fuir, de peur de croiser Odin, mais elle ne vit aucuns autres dieux. Sa sœur, Hel qui sait tant de choses, lui dit qu’ils étaient comme eux, vivant parmi les mortels qui les avait oubliés. Fenrir repartit.

Alors que la civilisation humaine progressait, Fenrir ne changeait pas. Elle passait de village en village, et promettait aux bergers ses services. Des services simples : protéger leurs moutons des attaques des créatures de la nuit. Tout le monde avait peur des loups, sauf elle. Il suffisait de prononcer quelques incantations et des mots dans une langue que personne ne connaissait. Cela ne servait à rien, bien sûr, mais ça faisait sérieux. En réalité, les loups n’osaient jamais aller contre la volonté de Fenrir. Elle était leur père à tous, d’une certaine façon. Ou leur mère. Peu importe.

Après plusieurs siècles, elle se sentit plus jeune d’un coup. Quand les allemands, et les français, et les anglais, et les russes, et les grands empires se passionnèrent soudain du passé de son peuple. Ils se mirent à le chanter dans leurs grands opéras. Personne ne chantait jamais pour elle, bien sûr, car elle n’était pas une déesse, mais son ombre était toujours là. La silhouette du loup qui dévorerait Odin, son nom était connu et il inspirait la peur. Cela semblait suffire à la sustenter.

Pendant cette période, elle tenta de retrouver ses enfants, mais les lycanthropes n’aimaient pas la côtoyer. Si elle était leur mère à tous, elle était aussi une ombre sur leur peuple qui avait subsisté sans elle pendant des siècles. Et puis, son apparence actuelle n’était rien en comparaison de la figure de légende qu’était Fenrir pour certains d’entre eux. Les meutes lycans ne l’intéressaient qu’à moitié, alors elle finit par s’en détourner. Pendant des années, elle hésita à chercher son père, mais savait qu’elle ne le retrouverait pas. Alors, elle se résigna à faire au plus simple : continuer à vivre, parmi les humains.

Le temps passa encore et les bergers cessèrent de croire aux sorcières. Ils continuèrent de chasser le loup, tout de même. Et chaque mort semblait l’affecter un peu plus. Elle tenta de repartir en Suède, où les loups sibériens se réfugiaient parfois, loin dans le Nord du pays. Elle en trouva peu, mais être là-bas lui fit du bien.

Elle trouva ses propres tours, et s’inventa des noms. Elle devint une exploratrice des espaces glacées, puis une zoologue, puis une gardienne de réserve, puis une zoologue encore. Chaque fois, elle se prétendait spécialiste du comportement des loups. Elle était souvent forcée de changer de nom et de nationalité, mais cela fonctionnait. Pendant de longues décennies, elle se sentit comme son père, maîtresse des illusions. Même si c’était à son petit niveau.

Elle connut des garous, des êtres pouvant se changer en animaux, dont les loups. Ceux qui avaient ce don lupin n’étaient pas ses enfants, et elle n’avait aucun contrôle sur eux. Elle découvrit ses êtres immortels qui devaient se nourrir de sang d’humain et leur dit qu’elle préférait celui des dieux, même si elle n’avait jamais retrouvé Odin. Et il y avait celles qui nageaient et tentaient de la séduire. Ceux aux défenses, ceux aux oreilles. Tous, elle ne les comprenait pas.

Fenrir n’avait jamais eu besoin de comprendre personne. Elle était le loup qui dévorerait le dieu des dieux, elle n’avait besoin de personne. Cette idée, elle avait grandi avec, mais des siècles passés sous enveloppe humaine l’avait assagi. Elle ne désirait plus que comprendre, et accomplir sa destinée. Fenrir, même sous sa forme la plus monstrueuse, n’avait jamais rien eu contre l’humanité. Seule sa faim avait fait peur aux dieux, mais il n’était un danger que pour eux. Et pour Odin par-dessus tous.

Même aujourd’hui, sous cette forme frêle et féminine, Fenrir sentait cette violence qui la parcourait. Elle n’était pas une déesse, mais elle tirait son énergie de la force brute, de la guerre. Des choses qu’elle trouvait pourtant futiles, tant elle n’était obsédée que par une idée : celle de planter ses crocs dans les chairs d’Odin. Elle n’y voyait pas là un mal, une atrocité qu’elle voulait commettre. C’était une inévitabilité de la vie. Son destin.

La seule chose qui maintenait son intérêt pour les autres dieux. Car sinon, il ne subsistait que la curiosité pour la race humaine en général.

Comprendre ce destin l’intéressait, car beaucoup d’autres choses lui paraissaient dorénavant ennuyantes et vides. Elle voulait trouver Odin. Accomplir sa destinée, peut-être, mais surtout l’interroger. Qu’étaient-ils tous devenus ? Pourquoi leur influence s’était-elle éteinte et pourquoi devaient-ils partager cette terre avec tous ces autres dieux ? L’idée qu’ils étaient plusieurs à survivre ainsi parmi les hommes l’avait abasourdi la première fois. Aujourd’hui, elle savait que, parmi ces anciennes divinités, elle faisait partie des chanceux. Sans pour autant avoir la meilleure place possible. Au moins, son nom était encore connu, l’ombre sa forme monstrueuse planait sur l’idée moderne de la mythologie nordique.

Quand des rumeurs commencèrent à frémir dans les rangs de ces êtres divins, elle décida que c’était peut-être un moyen de retrouver Odin. Elle se choisit un nom, et décida qu’elle partirait étudier le loup sibérien dans son environnement naturel. Et que, sur le chemin, elle pouvait bien s’arrêter quelques années à Moscou.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Fenrir - The Big Bad Wolf Mar 10 Juil 2018 - 21:02

WOW ! C'est de la passion ça La fiche déjà prête à l'emploi
En tout cas bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t277-aleksei-lazarev-i-chttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t300-aleksei-try-me-i-don-t-bite#1314

☾ PSEUDO : Heaven
☾ MESSAGES : 373
☾ FT. : Sebastian Stan
☾ CRÉDITS : shellhead. (avat) Moi-même (signa)
☾ STATUT MARITALE : Fiancé à l'unique amour de sa vie, amoureux au delà de tous les mots
☾ AVEC : Son âme soeur, Odin H. Thorson
☾ DATE D'ARRIVÉE : 23/02/2018
☾ LOCALISATION : Moscou
☾ MÉTIER : Manutentionnaire pour le moment
☾ CLAN : Lycanthrope solitaire.

Message Sujet: Re: Fenrir - The Big Bad Wolf Mar 10 Juil 2018 - 21:38

Officiellement, bienvenue par ici





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ADMIN ☾ Divinité Grecque
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org/t438-aphrodite-o-i-thinkhttp://kings-of-twilight.forumactif.org/t355-ana-o-little-mermaid

☾ PSEUDO : ROGERS.
☾ MESSAGES : 108
☾ FT. : Scarlett Johansson.
☾ CRÉDITS : mermaid tears
☾ STATUT MARITALE : Mariée se conduisant en célibataire. Son petit coeur est pris depuis quelque millénaires.
☾ AVEC : Héphaïstos | Arès
☾ DATE D'ARRIVÉE : 18/11/2017
☾ LOCALISATION : Moscou.
☾ CLAN : Aucun.

Message Sujet: Re: Fenrir - The Big Bad Wolf Lun 16 Juil 2018 - 16:24


Corrections



Coucou grand michant loup

Je suis désolée pour le retard mais tu sais ce que c'est, les vacances et tout ça

Nous avons donc attentivement lu ta fiche mais nous avons deux trois choses à revoir


Fenrir, femme ?

Nous avons bien noté l'originalité quant à ce fait mais se sont les explications qui nous titillent un peu ... On dirait qu'être une femme ne lui fait ni chaud ni froid alors qu'il est habitué depuis des millénaires à être un loup mâle, d'un coup il est sous forme humaine et féminine et ça ne semble pas le perturber plus que ça. La mythologie Nordique est très ouverte d'esprit c'est un fait mais passer soudainement d'un animâle (Arrow) à une humaine nous paraît très étrange.

Alors en soi, si tu souhaites que Fenrir soit une femme c'est ton choix mais il nous faudra une explication plus solide. Tu ne peux pas occulter dans ta fiche que Fenrir est né mâle et en fait pour être plus précises, la transition d'homme à femme dans ta fiche est décrite de façon tellement flou qu'on ne comprend pas du tout, tu dis aussi que Fenrir a développé une certaine phobie de son père alors qu'à côté tu mets bien partout que Fenrir est proche de lui et qu'il la libérée (on y reviendra), nous sommes aussi perturbée par le fait que tu expliques que désormais une femme et se sent comme telle de façon si abrupt. J'avoue que nous n'avons pas trop compris donc si tu as des explications à nous donner ce serait parfait ...  Mais nous y reviendrons sur pourquoi nous disons cela, juste en dessous ...


La mythologie

C'est le principe de notre forum comme tu l'as compris, jouer des mythologies. Sauf que nous t'avouerons ne pas trop reconnaître le grand loup Fenrir ... Fenrir est né Loup Géant, mâle et ça ne peut pas changer comme ça pour le coup, car c'est écrit dans la mythologie et si on veut jouer un personnage mythologique ; on le prend tel quel ... Il a effectivement pu devenir humain par la suite mais il était bien décrit partout comme loup géant (même si nous pouvons comprendre la nuance que tu voulais y apporter, peut-être jouer de la lycanthropie ou des formes animales qu'on pouvait donner à certains humains dans la mythologie ). Pour nous, le fait que Fenrir soit un loup n'est donc pas négociable d'entrée et nous trouvons l'histoire et la transition de Fenrir assez étrange par rapport à la mythologie, comme nous t'expliquions plus haut. Ton histoire est d'ailleurs très approximative et au final on ne sait pas grand chose d'elle, c'est dommage il faudrait décider de certaines choses dans ta fiche ... Mais pas tâtonner entre humaine ou louve ou qu'elle ne sait plus si elle est ci ou ça ta fiche est beaucoup trop vague elle a des milliers d'années dans les pattes donc elle doit quand même savoir pas mal de choses à son propre sujet, pour le coup la louve nous paraîtrait presque innocente et douce alors que Fenrir est connu pour être extrêmement dangereux et destructeur ; il n'est pas le loup du Ragnarok pour rien, pas celui qui tuera Odin pour rien tu ne parles d'ailleurs pas de Fenrir qui a été attaché alors que c'est une des plus grosse parti de son histoire tu dis à un moment que Loki vient la libérer mais on ne sait pas si elle a été attaché et pourquoi, pour quelqu'un qui ne connaît pas la mythologie nordique c'est très nébuleux ...

Ainsi, que l'on soit bien claire : aucun problème à ce que Fenrir ait une transition de loup mâle à loup femelle mais il va falloir nous trouver une explication plus claire


Les lycans et les garous

Nous sommes désolées si sur le forum nous n'avons pas été suffisamment clairs à ce sujet, mais pour nous, dans notre vision, les lycans sont effectivement les enfants de Fenrir, Alekseï te l'avait d'ailleurs dis ... Nous ne retrouvons pas du tout cela dans ton histoire à part quand elle dit ne pas les reconnaître. Sauf que chez nous les lycans sont bien les enfants de Fenrir et ils viennent de Scandinavie, très probablement d'enfants que Fenrir a eu avec des femmes, le mélange loup/humain donnant ces lycans. A la limite tu peux aussi dire qu'en femme elle a eu des lycans avec des hommes mais le principe reste le même ; les lycans sont ses enfants ... Pas les garous par contre, on laisse leur origines plus libres et les garous ici ne sont pas forcément des loups, attention donc à bien les détacher des lycans ! I love you C'est plus ou moins écrit dans l'annexe des lycans mais du coup si tu pouvais mettre un mot à ce sujet ce serait génial du coup tu peux tout à faire modifier cette partie dans tes pouvoirs :

Citation :
Ce pouvoir n’a aucune influence sur les lycans ou les garous, à moins qu’ils n’en aient envie.

Au sujet des lycans, Fenrir étant leur créateur.rice ielle a absolument tous les droits et pouvoirs dessus, leur dire ce qu'elle veut, leur faire obéir, c'est un peu comme THE Alpha des lycans si tu préfères ...


N'hésite pas si tu as des questions
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
/
☾ PSEUDO : KorenS
☾ MESSAGES : 42
☾ FT. : Katie McGrath
☾ CRÉDITS : A Blip in Time
☾ STATUT MARITALE : Célibataire
☾ AVEC : Personne.
☾ DATE D'ARRIVÉE : 10/07/2018
☾ LOCALISATION : Museum National d'Histoire Naturelle de Moscou
☾ MÉTIER : Spécialiste du comportement des loups
☾ CLAN : Sans clan. Tous les lycans la considèrent comme une Alpha.

Message Sujet: Re: Fenrir - The Big Bad Wolf Jeu 19 Juil 2018 - 0:09

Et gros edit fait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
Voir le profil de l'utilisateur http://kings-of-twilight.forumactif.org

☾ MESSAGES : 260
☾ CRÉDITS : Muggle
☾ DATE D'ARRIVÉE : 08/10/2014
☾ LOCALISATION : Les tréfonds de Moscou.
☾ MÉTIER : Veiller.
☾ CLAN : Aucun.

Message Sujet: Re: Fenrir - The Big Bad Wolf Jeu 19 Juil 2018 - 3:09


C'est une validation !



Félicitations !
Cette nouvelle version de ta fiche mandieu

C'est une validation, félicitations ! Tu es officiellement des nôtres   !

Tu peux maintenant gambader sur le forum et poster ta fiche de liens pour que les membres viennent te demander un petit lien mais aussi organiser tes liens. Tu peux aussi poster ton sujet rp pour répertorier tes rp et en demander aux autres !

On arrête de t'embêter, maintenant, vole de tes propres ailes ! Et à très bientôt en jeu !  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Fenrir - The Big Bad Wolf

Revenir en haut Aller en bas

Fenrir - The Big Bad Wolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Tequila Tequila ! [Téquila Wolf, Rang A, Chasseurs de Primes, Un plan mafieux, réservée]
» Punk Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight Sonata :: Wanted Dead or Alive :: Le passeport :: Bienvenue parmi nous-